Il y a 4 ans, Sam Hill débarquait sur les Enduro World Series, pour changer ! Depuis, il n’a plus arrêté… et amène d’ailleurs avec lui, dans son sillage, un vélo : le Nukeproof Mega. 

Depuis les débuts de l’Australien en Enduro, c’est là, sur les courses, avec le Team Chain Reaction Cycles que la troisième version du Nukeproof Mega a vu le jour et s’est peaufinée d’année en année : passage au carbone, aux grandes roues…

Et aujourd’hui, pour 2021, il est question d’une 4e version. Une nouveauté qui, par sa réputation, pèse désormais dans le game ! Alors à quoi ressemble-t-elle ? Est-ce vraiment une totale nouveauté ? Ou une simple évolution ? C’est ce que l’on découvre tout de suite…

 


Temps de lecture estimé : 7 minutes – Photos : Nukeproof


 

 

Jusqu’ici…

Jusqu’à aujourd’hui, 3 modèles de Nukeproof Mega ont vu le jourNous avions eu l’occasion de passer à l’essai le dernier, la troisième version, dans sa parure Factory. C’était en début d’année 2020…

Le Nukeproof Mega V3 était un vélo taillé pour l’Enduro qui se démarquait franchement de la concurrence sur plusieurs points. D’abord par sa géométrie : reach dans la moyenne – 475mm en L – et bases plutôt longues – 450mm. Ce ratio AV/AR et l’équilibre qui en découlait, lui conférait un tempérament franchement stable qu’importe la vitesse, et à l’aise et facile tant que ça ne tricotait pas trop, auquel cas, il valait mieux être un fin pilote.

Puis il profitait d’un cadre, dont seul le triangle avant était en carbone, tolérant et confortable. Enfin, on pouvait finalement, par ses qualités exacerbées, lui reprocher d’être parfois peu dynamique et un poil cloué au sol. Les axes de travail étaient donc tout trouvé pour l’équipe d’ingénieurs Nukeproof épaulée du Team CRC…

Alors, maintenant, qu’en est-il du nouveau ? Que nous réserve le V4 ? Que traduisent ses caractéristiques sur le papier ? Finalement, quelle tendance s’en dégage ?

 

 

Nukeproof Mega

  • Usage Enduro
  • Débattement 170 mm AV et 160 mm AR
  • Cadre full carbone T700/800 ou alu 6061-T6
  • Reach 475 mm en L (29″), offset 44 mm
  • Roues 29 ou 27,5 pouces AV/AR

 

Nukeproof Mega

Quoiqu’il en est, pour 2021, la 4e version du Nukeproof Mega rompt avec le passé, surtout d’un point de vue esthétique :

 

Des lignes qui changent...

Au premier coup d’oeil et dans les grandes lignes, ce nouveau Nukeproof Mega se démarque de l’ancien :

 

Pourtant, en y regardant d’un poil plus près on retrouve malgré tout quelques détails qui trahissent ses origines. Il conserve quelques traits de son prédécesseur :

Des détails qui font que, malgré ses lignes plus élancées, on reconnait facilement le Nukeproof qui se cache dans ce Mega. On distingue aussi, dans les nouvelles lignes du Mega, celles de son petit frère sorti récemment : le Reactor. La marque travaille son image de marque. C’est réussi et de bon augure !

 

...et des détails qui comptent !

Pourtant d’autres détails, plus fonctionnels, viennent parachever l’attention esthétique portée à ce nouveau millésime du Nukeproof Mega :

 

Mais ce n’est pas tout : des ajustements de suspension et de géométrie font aussi partie des principaux changements pour le nouveau Nukeproof Mega 2021 :

 

Une géométrie qui évolue...

Pour ce nouvel opus, Nukeproof avait un objectif en matière de géométrie : optimiser sa position de pédalage et la répartition des masses. Puisqu’il est vrai qu’elle pouvait être à la peine sur l’ancien Mega face à la concurrence lorsqu’on augmentait le SAG…

C’est ainsi que Nukeproof a été amené à travailler autour d’une nouvelle mesure : le recul de la sellesaddle offset pour les anglo-saxons. Une valeur qui n’est en fait qu’une méthode plus directe de connaitre la position de pédalage ou d’assise selon l’angle du tube de selle du cadre et l’angle que forme l’horizontale avec l’axe passant par l’axe du pédalier et l’intersection entre l’assise de la selle et l’axe de la tige de selle.

Des notions que l’on retrouve chez Trek notamment, qui distingue l’angle du tube de selle et l’angle du tube de selle effectif. De cette manière Nukeproof en est arrivé à rallonger légèrement les reach, à redresser l’angle du tube de selle et à raccourcir ce dernier en plus d’avoir fait le choix de raccourcir légèrement ce qui faisait la particularité de l’ancien : les bases perdent 10 mm.

Donc, côté géométrie, les Mega 2021 s’ajustent par-ci par-là, plus qu’il ne change vraiment…

 

Et une suspension qui tend à s'optimiser ?!

Comme on l’a vu, le système de suspension ne change pas, la biellette presque pas non plus. Seule l’inclinaison de l’amortisseur change d’un poil. Et ce peu de changement est à l’image des évolutions en matière de suspension… proche de ce que faisait déjà Nukeproof sur l’ancien Mega :

À la lecture de ces courbes, cette 4e version du Nukeproof Mega évolue plus qu’elle ne change en matière de suspension. Ce nouveau Mega semble se déverrouiller et cherche à gagner en liberté de réglage. À être aussi moins exclusif… ce qui pourrait être une bonne façon de l’ouvrir à d’autres usagers !

 

 

Qu’en penser ?!

En fin de compte, si l’allure change dans les grandes lignes pour rejoindre ce que Nukeproof faisait dernièrement à sa gamme, le reste relève plus de l’optimisation que du changement radicalUne évolution bien sentie plus qu’une révolution !

Oui, on peut le dire, sur le papier, une tendance se dégage : que ce soit en matière de construction, de géométrie comme de suspension le Nukeproof Mega 2021 ne réinvente pas l’eau chaude. Il ne repart pas d’une feuille blanche. Il s’inspire et reprend tout bonnement ce qui faisait de son prédécesseur un bon vélo d’Enduro et tente de progresser là où il avait tout intérêt à le faire… Good job !

Pour 2021, Nukeproof ne change donc pas son fusil d’épaule mais ajuste le tir et pousse alors son Mega un peu plus loin. Une tendance qui reste malgré tout à confirmer et que seul un essai terrain permettrait d’affirmer… Affaire à suivre 😉

 

 

La gamme

La gamme 2021 se compose de 5 modèles – 3 avec cadre en carbone et 2 avec cadre en alu – et des 2 kits cadre – carbone et alu. On déplore l’absence de montage alu plus haut de gamme, même si, face à la concurrence le rapport prix/équipement des carbones reste intéressant :

  • Nukeproof Mega 290c/275c RS – 6399,99€ :

 

  • Nukeproof Mega 290c/275c Factory – 5699,99€ :

 

  • Nukeproof Mega 290c/275c Elite – 4699,99€ :

 

  • Nukeproof Mega 290/275 Pro – 3999,99€ :

 

  • Nukeproof Mega 290/275 Comp – 3149,99€ :

 

  • Kit cadre Nukeproof Mega 290c/275c carbone – 2999,99€
  • Kit cadre Nukeproof Mega 290/275 alu – 2099,99€

Article lu 4 787 fois. Merci !