Ce week-end s’annonçait chargé en compétition… Enduro des 7 Laux, Maxiavalanche d’Ax les Thermes, Enduro des Natural Games, Championnats & Coupe de France à Loudenvielle, Cannondale Enduro Tour de Sainte Marie aux Mines, EnDHurotracks de la Jonchère…

Mais voilà, depuis les choses ont bien changé et un bon paquet d’organisations avaient annulé. Restaient les Championnats et Coupe de France d’Enduro VTT/VTTAE et la seconde manche du Cannondale Enduro Tour au programme de ces 2 jours. On jette donc un oeil aux résultats…

 


 

 

Championnats & Coupe de France d’Enduro VTT 2020 à Loudenvielle

Compétition phare du week-end, où Adrien Dailly défendait son maillot tricolore… D’ailleurs, 4e à la fin de la première journée de course dans les Pyrénées, le tenant du titre chute dans la spéciale 5, l’avant-dernière, et laisse donc filer tout espoir de victoire.

À cette occasion, leader de bout en bout, c’est Théo Galy, très en forme cette année, qui enfile le maillot bleu blanc rouge. Le pilote Sunn profite de sa forme pour réussir cette saison bien érodée et ne pas repartir les mains vides. Ces championnats étaient adossés à une manche de la Coupe de France : la manche finale. Elle permet aussi à Théo Galy de remporter le classement général de la Coupe de France 2020, après sa 2e place à Allos, devant Florian Nicolaï et le duo ex-eaquo Alex Rudeau/Guillaume Larbeyou.

Sur le week-end, Théo devance Guillaume Larbeyou, Pyrénéen de souche mais immigré en Savoie depuis quelques années déjà, lui aussi en verve cette année après une 16e place à l’EWS de Zermatt. Il progresse et monte donc sur la deuxième marche devant tout le gratin professionnel français de l’Enduro, poussé par le contexte à participer au circuit national : Alex Rudeau (3e), Nathan Secondi (4e), Florian Nicolaï (5e), Dimitri Tordo (6e), Kevin Miquel (7e), Damien Oton (8e).

Chez les filles, Isabeau Courdurier, cheffe de file de l’Enduro féminin, souffrait d’une cheville douloureuse qui, malgré une victoire de spéciale (SP5), ne lui permettait pas de rouler comme elle l’aurait voulu. Elle termine troisième !

C’est donc Morgane Charre (Pivot), toujours en embuscade, qui remporte ces Championnats de France et par la même occasion son premier titre officiel en Enduro. Cependant la bataille fut rude avec Mélanie Pugin – tenante du titre -, seulement 4 secondes derrière après 45 minutes de course. Une course qui prouve que les concurrentes d’Isabeau sont toujours à ses trousses et que le niveau se resserre d’années en années… De bon augure pour l’Enduro féminin.

Chez les Juniors, Alexis Icardo, pilote Commencal et déjà cCampion de France Cadet en 2019, l’emporte. Chez les Masters, l’habituel duo de tête reste aux avant-postes, mais cette fois c’est Thomas Blondeau qui subtilise le titre à Camille Lepley pour 19 secondes.

> résultats scratch du week-end

 

Au général de la Coupe de France, chez les filles, Isabeau Courdurier l’emporte cette fois devant ses concurrentes habituelles : Melanie Pugin, 2e et Morgane Charre, 3e.

> résultat du général de la Coupe de France, en attente

Photos : BAT-COM

 

 

Cannondale Enduro Tour de Sainte Marie aux Mines

Autre compétition survivante du week-end : la seconde manche du trophée vosgien : le Cannondale Enduro Tour, qui avait lieu à Sainte Marie aux Mines. Une compétition qui accueille souvent quelques beaux noms de l’Enduro français puisque le massif des Vosges est un beau terrain d’élevage de pilotes.

Eliott Baud s’impose par une vingtaine de secondes devant les 2 belges : Gilles Franck et Bart De Vocht. Rémy Absalon, figure vosgienne du VTT Enduro est 5e derrière le néerlandais Manu Warnet.

Chez les filles, après s’être battue face aux pilotes internationales à l’Enduro du Jura et avoir terminée 4e, Sidonie Jolidon s’impose ce week-end dans les Vosges.

> résultats du Cannondale Enduro Tour 2020 de Sainte Marie aux Mines

Photos : Damien Guiot

Article lu 3 137 fois. Merci !