L’an passé Rocky Mountain nous présentait le Slayer. Nom historique et devenu mythique au sein de la gamme canadienne, il était aux mains des pilotes professionnels du team de la marque tout cet hiver, à savoir Andréane Lanthier-Nadeau, Rémi Gauvin et Jesse Melamed : tout portait donc à croire qu’il serait la monture de course phare de chez Rocky Mountain…

Pourtant, dernièrement, les pilotes roulaient un modèle maquillé mais tout de même bien visible sur les réseaux sociaux… En fait, ceci présageait bien d’une nouveauté, véritablement Enduro : celle du jour, que nous allons aborder tout de suite. Place donc aux présentations du dernier Rocky Mountain Altitude 2021…

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes – Photos : Margus Riga


 

 

Jusqu’ici…

Si, au sein des vélos d’Enduro de la gamme Rocky Mountain, on hésitait entre des roues de 27,5 pouces et des roues de 29 pouces, on hésitait jusqu’alors entre un Altitude et un Instinct BC.

La marque de North Vancouver vise désormais à tout simplifier et à condenser ces choix dans un seul et unique modèle : le nouvel Altitude. Il se décline donc en plusieurs versions : soit en 27,5 pouces, soit en 29 pouces… Enfin, dans les grandes lignes…

 

 

Rocky Mountain Altitude 2021

  • Usage Enduro
  • Roues en 27,5 ou 29 pouces 
  • 170mm AV et 160mm AR
  • Cadre full Alu ou full Carbone
  • Reach 480mm en taille L, offset 42/44mm
  • Existe en kit cadre carbone avec Fox X2

  • 5 modèles carbone, 2 couleurs
  • 3 modèles alu, 2 couleurs
  • 3 tailles (M à XL) en 29″, 2 (S et M) en 27,5″
  • de 3359 à 10950€
  • de 14,3 à 16,1kg
  • Fiche du vélo sur www.bikes.com

 

Rocky Mountain Altitude

Comme on vient de le voir, cette nouveauté est d’abord une affaire de taille…

 

Histoire de taille

En effet, par la taille des roues déjà, qui dépendent de la taille du cadre choisie/nécessaire. Taille de roues et taille de cadre sont donc en partie liées pour ce nouveau Rocky Mountain Altitude.

La marque prend le parti de segmenter : 27,5″ pour les tailles S et M et 29″ pour les tailles M, L et XL. La taille M est donc l’unique taille qui laisse véritablement le choix…

De cette manière, ça simplifie grandement les choses, autant pour le pratiquant qui hésite, que pour la marque qui réduit tout ça à un seul est unique cadre. Production et distribution n’en sont que plus simples.

 

Le look

Malgré ça, elle ne perd pas ses origines… L’Altitude 2021 garde les gènes Rocky Mountain :

La cinématique

Côté suspension, l’Altitude 2021 conserve la cinématique Smoothlink habituelle, mais cette fois elle se montre retravaillée, sur un point essentiel :

On peut donc imaginer que cette nouveauté change un peu de cap par rapport aux habitudes de la marque et tend probablement à se dynamiser une fois dans le débattement.

 

La, ou plutôt les géométries...

En effet, nous allons plutôt parler de géométries… au pluriel. Parce qu’entre la taille des roues et la position du RIDE9, ça laisse un paquet de possibilité :

Mais dans l’ensemble c’est dans l’air du temps : reach long autour des 480mm en taille L, un angle de selle proche des 76°, un angle de direction vers le 65°, un tube de selle raccourci sous les 450mm pour favoriser le montage de tige de selle à grand débattement et même des longueurs de bases ajustables de 10mm via un offset…

Et, petite parenthèse justement sur ce toptube coudé sur la plus petite taille… Il nous amène à parler d’une caractéristique rarement abordée en matière de géométrie : la hauteur de surplomb ou le standover. Elle participe à la manœuvrabilité du vélo ou du moins à son encombrement lorsqu’on doit se mouvoir sur le vélo.

Avec 3-4cm de moins que les Altitude précédents, si les tailles S rompent le pas esthétique des Rocky Mountain habituels, ils le font pour le bonheur des usagers, pour faciliter le pilotage.

 

 

Qu’en penser !?

Bien qu’elle diminue drastiquement les choix possibles – et oui, les grands qui veulent des petites roues passeront leur chemin – cette nouveauté, le Rocky Mountain Altitude 2021, remet de l’ordre et simplifie la gamme Enduro canadienne sans pour autant totalement rompre avec le passé.

En restant visiblement assez proche de ce que Rocky Mountain fait ces derniers temps : ce dernier opus de l’Altitude garde la patte canadienne tout en évoluant discrètement… mais continue déjà, comme ses prédécesseurs, à truster les podiums des Enduro World Series, aux mains de Jesse Melamed.

À cette occasion l’Altitude prend, à lui seul, les rênes de la gamme Enduro. Une gamme qui se veut logiquement assez large et étoffée et dont certains montages profitent des dernières évolutions en matière d’équipement… La lecture de la gamme nous éclaire à ce sujet…

 

 

La gamme

Une gamme particulièrement riche, qui joue entre cadre en alu et en carbone. Dont, seulement le modèle le plus haut de gamme en carbone profite d’une Fox 38 en guise de proue, quand les autres modèles sont avec une Fox 36. Un choix quelque peu étonnant quand à l’homogénéité de la gamme, qui plus est face à la concurrence qui ose conserver le même esprit pour chaque modèle au sein d’une même gamme ! Tout comme celui d’occulter la vente du modèle alu haut de gamme, à première vue très (trop ?) intéressant…

Comme Giant l’a fait pour un de ces modèles alu du Reign, le distributeur français, Tribe Sport Group en l’occurrence ici, fait l’impasse sur le modèle Alloy 70 pour la France, bien que ce modèle soit bel et bien proposé par la marque.

Une décision regrettable au vu du rapport prix/équipement que ce modèle aurait pu offrir : des suspensions avant et arrière haut de gamme Fox 36 & X2 Factory, des freins XT 4 pistons, une transmission XT/SLX, des roues Race Face AR30/DT Swiss 370… Dommage !

 

Rocky Mountain Altitude Alloy 30 – 3359€

Rocky Mountain Altitude Alloy 50 – 4299€

Rocky Mountain Altitude Carbon 50 – 5929€

Rocky Mountain Altitude Carbon 70 – 7549€

Rocky Mountain Altitude Carbon 70 Coil – 7959€

Rocky Mountain Altitude Carbon 90 Rally Edition – 8299€

Rocky Mountain Altitude Carbon 99 – 10950€

Article lu 5 768 fois. Merci !