Au printemps dernier, l’optimisme était encore de rigueur : les évènements phares de l’été se reportaient au calendrier de l’automne, autour des monuments qu’on lui connait habituellement. Dont le Roc d’Azur, et la Rampage. Mais depuis, la situation sanitaire n’a pas évolué aussi favorablement qu’espéré, et les restrictions en vigueur ne permettent pas la tenue de ces deux repères habituels… Roc d’Azur annulé, Redbull Rampage aussi !

 


Temps de lecture estimé : 2 minutes – Photos : Roc d’Azur & Redbull Content Pool


 

 

Côté français…

La question se posait de manière toujours plus pressante à l’approche de la rentrée, depuis que le gouvernement avait confirmé l’extension des mesures de limitation des événements à 5000 personnes jusqu’à la fin octobre. Le Roc d’Azur, qui se targuait jusqu’ici d’en rassembler 150 000, dont 20 000 participants, était logiquement sur la sellette.

Déjà ces derniers temps, plusieurs marques de renom avaient laissé filtrer l’annulation de leur présence sur le salon. Plus les jours passaient, plus la rumeur enflait et la certitude apparaissait dans les propos tenus ça et là. C’est finalement dans des messages adressés aux équipes de l’organisation, dont les bénévoles, que le Roc d’Azur annulé est devenu réalité, avant qu’ASO n’emboîte le pas auprès des inscrits, et publiquement.

Pour les participants, reste à régler la question des frais de participation déjà engagés. À ce sujet, l’option retenue consiste en un avoir valable 18 mois sur les événements ASO, avant remboursement automatique à l’issue de cette période. Parmi eux, les dates du prochain Roc d’Azur, d’ores et déjà actées : du 7 au 10 octobre 2021, désormais…

 

 

Côté US…

Sur le papier, la Rampage, elle, n’a pas la même envergure que le Roc. Sur place, les équipes sont réduites et le public, s’il est bien présent, ne représente tout de même pas la même affluence. Le rayonnement international de l’événement passe par sa couverture médiatique avant tout… Mais qu’importe ! Ce sont d’autres difficultés liées à la situation sanitaire internationale qui ont penché du côté de l’annulation.

Des restrictions d’entrée aux frontières des États-Unis risquent en effet d’empêcher la présence de toutes les personnes impliquées dans l’événement. Outre les pilotes, l’organisation et les médias, on pense notamment aux shapers, ces équipes qui accompagnent les athlètes pour réaliser les lignes folles dont ils nous gratifient chaque années, ou presque. Bref, ici aussi, il faudra compter sur 2021 pour une nouvelle édition. Cette saison, ce devait être la vingtième, déjà. Ça attendra…

Article lu 1 482 fois. Merci !