La tenante du titre des Enduro World Series vient d’annoncer qu’elle ne prendra pas le départ à Finale Ligure ce week-end pour la dernière manche 2020… Isabeau Courdurier, blessée depuis quelque temps s’était quand même alignée aux Championnats de France d’Enduro et à l’EWS de Pietra Ligure dans cet état, mais elle a déjà la tête à 2021 !

Alors comment a eu lieu cette blessure ? Quelle est-elle exactement ? Qu’en dit Isabeau de sa décision et son choix de couper prématurément ? Elle nous explique tout ça rapidement…

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes – Photos : Boris Beyer


 

Alors, ça roule Isa ?

 

D’abord, comment t’es-tu blessée à cette cheville ? Qu’as-tu exactement ?

Je me suis blessée une semaine et demi avant les Championnats de France à l’entraînement. J’ai voulu me rattraper en sortant le pied. J’ai une cheville instable depuis des années et elle n’a pas encaissé. J’ai senti un crack mais vu l’impact je me suis dit que c’était normal… Je pensais qu’il s’agissait d’une petite entorse qui allait vite se remettre. J’ai fait une échographie avant les Championnats de France qui montrait une déchirure sur le ligament LTFA. Après la course j’ai fait une IRM qui montrait cette fois qu’il y a deux ligaments déchirés : le LTFA et le calcanéo-fibulaire. Il y a aussi des contusions osseuses et un épanchement au niveau de l’articulation. Rien de très grave mais c’est douloureux et pas très pratique pour rouler !

 

Malgré ça, et une saison sans véritable titre et enjeu, qu’est-ce qui t’a motivé à continuer de rouler ces dernières courses ?

J’avais le feu vert des médecins pour rouler avec strap et attelle car hormis une nouvelle grosse chute sur la cheville je ne pouvais pas aggraver mon cas. Il y a tellement peu de course que j’avais envie d’être là et de montrer et mouiller le maillot comme on dit, pour mes sponsors.

 

Pour la manche d’EWS de Pietra Ligure, j’ai vraiment eu envie de voir à quel point je peux repousser mes limites. Je suis fière d’avoir pris le départ sachant que je n’étais pas à 100% et de m’être accrochée jusqu’au bout. Il n’y avait pas d’enjeu si ce n’est de me dépasser. Et le contrat est rempli !

 

Tu as donc fait le choix de ne pas rouler à Finale. Le choix de la sagesse certainement. Cette décision vient de toi ? Tu as déjà la tête à 2021 ?

J’ai décidé de ne pas rouler à Finale car je sens que mon corps compense et que je suis en train de me déséquilibrer sur le plan musculaire. Je sens aussi que je sollicite trop ma cheville et je n’ai pas envie de me traîner cette blessure. La décision vient de moi.

Je suis effectivement déjà tournée vers 2021 et je voudrais pouvoir reprendre l’entraînement au plus tôt. Et je dois avouer que je n’ai pas envie de prendre le risque de retomber dessus alors qu’il n’y a pas de titre à la clé. Je suis ravie d’avoir fait Pietra et d’avoir réussi à rouler propre.

Je serai sur la course en tant que soutien moral d’Adrien, coach de Chloé et mécano de Pouky… (je fais un piètre mécano ahah). Je vais faire de mon mieux pour aider l’équipe. 🙂

 

D’ailleurs, comment expliques-tu la bonne ambiance qui semble y avoir dans le team ? Tu confirmes qu’il y a de l’ambiance ?

Je confirme l’ambiance ! On est une grande famille. On partage la même passion et les mêmes ambitions. Je suis contente d’avoir pu m’intégrer rapidement et je pense que tout le monde a désormais trouvé ses marques.

On s’apporte tous mutuellement ! On se marre bien et chacun a son rôle à jouer pour la réussite collective.

Article lu 4 425 fois. Merci !