Ce week-end marquait encore un week-end chargé en compétition. Depuis la reprise ça n’arrête plus… et comme les champions ça ne se garde pas à l’écurie, un bon paquet d’entre eux était de sortie ! Que ce soit à Méribel pour la Maxiavalanche, à Allos pour la Coupe de France ou dans le Jura pour l’Enduro de la Pipe, Français et pilotes internationaux pointaient au départ…

 


 

 

Maxiavalanche de Méribel

Après la Maxiavalanche de l’Alpe d’Huez c’est Méribel qui accueillait la seconde manche. Là bas, c’est José Borges qui s’impose haut la main puisqu’il remporte les deux manches du dimanche, dont la seconde avec plus de 40 secondes d’avance, devant le presque local et descendeur retraité Florian Arthus et Tom Cosse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

So happy to Win last round of @maxiavalanche in Mèribel. ?? . . Thanks my team @mirandafactoryteam for the support! . . See you next year ?

Une publication partagée par ?? Zé Manel B?rges (@zemanelborges) le

Ce dernier, encore Junior, en profite au passage pour remporter sa catégorie. Malheureusement, cette Maxiavalanche avait de la concurrence ce week-end, et n’a visiblement pas attiré beaucoup de pilotes du circuit international d’Enduro. Plus présents sur la Coupe de France d’Enduro d’Allos et l’Enduro de la Pipe…

> résultats de la Maxiavalanche de Méribel 2020

 

 

Coupe de France Enduro d’Allos

En effet, la concurrence était rude ce week-end, notamment à Allos où plusieurs pilotes internationaux avaient fait le déplacement. Un moyen de se mettre en jambe et de se tester avant la première manche des Enduro World Series 2020 de Zermatt dans une semaine !

Florian Nicolai, Adrien Dailly, Théo Galy, Greg Callaghan, Alex Rudeau, Louis Jeandel, Romain Paulhan, Isabeau Courdurier, Mélanie Pugin, Morgane Charre et bien d’autres répondaient présent à l’appel ! Un plateau très (très ?) relevé donc… rempli de fast frenchies comme certains anglophones aiment dire :

C’est finalement Florian Nicolai, en bon sudiste dans le Sud, qui s’impose devant Théo Galy et Romain Paulhan. Une course globalement serrée puisque, malgré les coutumes, le parcours comportait beaucoup de petites spéciales de 3 à 4 minutes seulement. Les 7 premiers se tiennent en à peine une minute après 45 minutes de course !

Chez les filles, on reprend les bonnes habitudes et comme bien souvent la tête de course reste inchangée : Isabeau Courdurier monte sur la première marche devant Mélanie Pugin. Derrière suit le trio de toujours de Morgane, dans l’ordre du classement : Charre, Jonnier et Such !

Chez les juniors, Alexis Icardo, vainqueur des Coupe de France dans sa catégorie l’an dernier, continue sur sa lancée et l’emporte avec une belle 16e place scratch. Chez les Masters, l’éternel duel Thomas Blondeau/Camille Lepley continue. Les vieux n’en démordent pas et cette fois c’est La Blonde ;-)… qui s’impose de 16 secondes devant Camille.

> résultats de la coupe de France d’Enduro d’Allos 2020

 

 

Enduro de la Pipe

L’Enduro de la Pipe, qui se déroule dans le Jura est celui qu’on pourrait qualifier d’événement régional du week-end, et pourtant… c’est certainement celui qui aura accueilli le plus de pilotes internationaux !

Avec son passé sur les EWS, l’organisateur, François Bailly-Maitre en personne – le seul, l’unique – a su jouer de son réseau. Ce n’est donc pas moins que Damien Oton, Ed Masters, Max Chapuis, Mark Scott, Jack Moir, Patrick Luthi, Thomas Lapeyrie… qui pointaient au départ le dimanche matin.

Un enduro à vue, comme on n’en trouve presque plus de nos jours, une première pour les quelques étrangers océaniques qui rappelle les racines de l’Enduro du bon vieux temps ! Au bout de cette journée, c’est le Suisse Patrick Luthi qui s’impose devant Jack Moir tout récemment reconverti à l’Enduro avec Canyon et Ed Masters, à Morzine depuis 2 semaines pour reprendre ses marques, termine 3e.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

2nd at a French enduro today. First time racing blind, a few sketchy Moments ??. ?: @lowisdmr

Une publication partagée par Jack Moir ?? (@jackmoir_) le

Chez les dames, les soeur Gehrig, anciennes coéquipières de François chez Ibis et qui avaient aussi fait le déplacement, l’emportent : Caroline devant Anita. Sofia Wiedenroth, du team Cube, complète ce podium sans françaises…

> résultats de l’Enduro de la Pipe 2020

Article lu 3 242 fois. Merci !