Ce premier week-end d’août marquait pour beaucoup le retour à la compétition. Après une longue trêve forcée, les fauves ne tenaient plus en place dans leurs cages, et bon nombre de pros ont fait le déplacement à la Megavalanche, devenue Maxiavalanche, à la coupe régionale de Descente des Arcs et d’Isola 2000. Et pour le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont lâché les chevaux…

 


 

Maxiavalanche de l’Alpe d’Huez

Premier fait d’arme de ces 2 jours : la victoire de Damien Oton à ce qui aurait du être la 25e Megavalanche de l’Alpe d’Huez de l’histoire… Si le charme d’un départ sur la neige était compromis, la prestance de l’événement était malgré tout au rendez-vous avec un plateau de pilote très relevé.

En effet, l’aigle catalan s’impose devant une horde de pilotes du gratin français – ou presque – de l’Enduro, dans l’ordre respectif d’arrivée : Gusti Wildhaber, Hugo Pigeon, Dimitri Tordo, Florian Nicolai, Baptiste Gaillot, Bart De Vocht, Alex Cure, Clément Charles, Marco Widmer, Alex Rudeau, Kilian Bron, Gabriel Torralba…

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Stoked with that one! Big up to my @orbeaenduroteam for the amazing help. @restartsstudio

Une publication partagée par Damien Oton (@damienoton) le

 

C’était l’occasion pour tous de se mesurer directement à la concurrence, de déterminer leurs niveaux de forme et de savoir ce qu’il reste à faire avant les premières échéances des Enduro World Series 2020 pour être aux avant-postes.

> résultats de la Maxiavalanche de l’Alpe d’Huez 2020

 

 

Challenge VTT DH 06, Isola 2000

Après Damien Oton, l’autre figure majeure de l’Enduro français, à savoir Adrien Dailly, a d’ailleurs fait bonne figure ce week-end en remportant cette manche de DH, devant Loïc Bruni et sur son Spicy d’Enduro

 

 

Même si le descendeur s’impose à la première manche d’un peu moins de 2 secondes, l’enduriste profite de la seconde manche et d’une zipette de son concurrent du jour pour améliorer son temps de la première manche et finalement s’imposer avec 0,41 seconde d’avance.

La performance reste malgré tout belle, et Adrien Dailly crée la surprise au guidon de son “petit” vélo… De quoi tout de même penser qu’il est en forme !

> résultats de la coupe régionale de DH d’Isola 2000

 

 

Coupe régionale DH, les Arcs

La plupart des pointures françaises répondaient à l’appel sur les 2 premières courses, mais d’autres, plus discrètes ont aussi fait l’effort de s’aligner à un départ de course. Cette fois, c’est Morgane Charre, Maxime Chapuis et Thomas Lapeyrie, aka rider.404, qui se sont pris au jeu d’une DH.

Et Lapeyro tire son épingle du jeu et envoie du louuurd! au guidon de son Yeti SB150 puisqu’il termine 13e de la course face à une concurrence du circuit international. Quand à Maxime Chapuis, sur un vélo de DH cette fois, il s’en tire bien et décroche la 25e place !

Morgane Charre, qui avait pris son DH pour l’occasion, termine 2e chez les dames à seulement 6 dixièmes de la première marche. Comme quoi, la championne du monde de descente 2012 n’a rien perdu de son coup de guidon !

> résultats de la coupe régionale de DH des Arcs

 

 

Finalement, ce week-end signait peut-être la reprise officielle des compétitions de la saison d’Enduro et de DH 2020… Puis, c’était l’occasion pour beaucoup de pilotes d’Enduro de ré-affronter le chrono et de recotoyer la concurrence avant la première manche des Enduro World Series 2020 à Zermatt dans à peine un mois… Croisons les doigts pour que ça continue 😉 

Article lu 4 044 fois. Merci !