On est vendredi ! Qui cherche l’inspiration pour occuper son week-end ?! Le Ça vient de sortir d’aujourd’hui en propose une petite dose, en trois actes. D’abord, un spot où rouler avec un peu d’ambiance et en bonne compagnie, avec le Fox “Hit the Park” de ce samedi à Morzine. C’est peut-être  l’occasion d’anticiper la nouvelle fonctionnalité “Local Legend” de Strava. Enfin, on peut en profiter pour faire le point sur ses aptitudes au freinage, le temps qu’une technologie comme celle de BrakeAce soit disponible…  

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes


 

 

 

Fox “Hit the Park”

L‘initiative n’est pas nouvelle, mais le fait qu’elle ait lieu si. Dans le contexte sanitaire actuel, il y a encore quelques semaines, ça n’était pas gagner ! Cet été, Fox – les fringues – réitère son opération “Hit the park”. Sur une journée, un athlète de la marque enchaîne les runs en un endroit donné, et chacun est libre de prendre sa roue, ou au pire, le télésiège avec lui. En bord de piste, un photographe – payé par la marque – se charge d’immortaliser l’instant, et les photos sont dispos le soir, à l’heure de l’apéro !

Plusieurs étapes sont prévues durant l’été. La première a lieu ce samedi 4 juillet, dans les Portes du Soleil. Le rendez-vous est à 10h au pied du télésiège de Zore, à Avoriaz. Dans la journée, les photographes seront sur la bleue Tutti Frutti de 11h à midi / la bleue High Stand Patrol de 13h à 14h / la rouge Da Trail de 15h à 16h. Le soir, il suffit de (re?)descendre sur Morzine pour l’apéro Chez Roger, et les photos au Showroom Santa Cruz. 

 

 

Strava “Local Legends”

En mai dernier, l’annonce n’avait pas manqué de faire des remous : Strava révisait en partie son business model, et certaines fonctionnalités en profitait pour devenir payantes. Depuis peu, la firme continue à déployer ses initiatives chargées de faire évoluer l’application de suivi d’activité sportive, en vogue ces dernières années. 

Désormais, à côté des couronnes de KOM/QOM – King & Queen of the Mountain – vont apparaître des lauriers : ceux de Local Legends. Cette distinction vient signaler la personne qui a parcouru le plus de fois un segment donné, sur les 90 derniers jours. Pas de chrono en jeu, seul le nombre de passage compte. Au delà de la récompense que cette nouvelle fonctionnalité peut chercher à incarner, ça peut servir à identifier qui, dans les 3 derniers mois, a le plus parcouru un segment, et s’en rapprocher pour avoir des infos.

Reste à voir comment cette fonctionnalité sera précisément déployée. Pour l’heure, elle ne l’est que sur des segments précis, choisis par Strava, aux états-unis. Le déploiement en France, ainsi qu’en Allemagne, Espagne et au Royaume-Unis, est prévu pour le 15 juillet, via une mise à jour de l’application. On saura alors avec plus de précision si tous les segments sont éligibles et l’impact que ça peut avoir sur la fréquentation des sites.

Pour l’heure, il semble que Strava penche pour que seuls les segments les plus empruntés soient retenus. Et comme pour les autres fonctionnalités, l’essentiel sera accessible à tous – en l’occurrence, qui détient la couronne – mais l’intégralité du classement et des infos –  notamment certaines infos sur le nombre de passage – seront accessibles aux abonnés seulement.

 

 

BrakeAce

On reste chez les geeks pour finir ! Un trio de néo-zélandais pour être plus précis. Matt, Rolf et Phil sont à l’origine de BrakeAce, un système de télémétrie dédié au freinage. Il en existe quelques-uns au monde, dans les paddocks de Coupe du Monde et bureau d’étude, mais celui-là ambitionne de percer auprès du grand public. Le concept repose pour l’heure sur le capteur – qui s’intercale entre la patte et l’étrier – et l’application, qui doit traiter les données…

Le projet est visiblement encore en cours de développement. C’est la partie acquisition, et tout ce que ça nécessite d’embarquer, qui l’indique. L’initiative est néanmoins à saluer parce qu’elle a cerné quelque chose d’essentiel : en matière de télémétrie, la mesure est cruciale, mais l’exploitation des données l’est tout autant. On l’a vu récemment, le plus simplement du monde, avec les valves TyreWiz. Sans ingénieur ou personne avertie, difficile d’interpréter les données…

À moins, justement, qu’un travail de développement ait été mené pour rentre les données intelligibles. C’est toute l’ambition de l’app BrakeAce ! Différentes courbes brutes, puis des retours en matière de durée, intensité et modulation du freinage, avant le clou du spectacle : une cartographie qui renseignerait, à chaque virage, sur ce que l’on a fait, et ce que l’on peut faire de mieux pour ne plus jamais dépasser le point de corde au freinage..! Si ça marche, on prend ! 

Article lu 4 238 fois. Merci !