8.5
/10

Il prenait la parole il y a peu dans nos colonnes, mais Laurent Solliet n’est pas qu’un entraîneur, il est aussi à l’origine des carrés énergétiques BeeA Energy que quelques pointures françaises comme Dailly, Vergier ou Bruni consomment.

Même si je ne me place pas en expert, ma petite expérience construite au gré des années me permet de les découvrir et d’en tirer quelques conclusions. Place donc à la dégustation des carrés énergétiques BeeA Energy…

 

de 5 à 6,50€ le paquet de 5, soit 1 à 1,3€ le carré énergétique
carré de 20g
En VTT, sortie de 1h à 3h30

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

La nutrition est rarement abordée dans notre milieu – qui place la bière au coeur de son régime alimentaire… – mais est pourtant si importante. C’est une pierre angulaire de la santé et de la performance.

Et ici, les carrés BeeA Energy misent tout sur le naturel et la simplicité sans pour autant omettre la complexité que représente l’alimentation du sportif avant, pendant et après l’effort.

Marque française, produite localement dans les Alpes-Maritimes, BeeA Energy propose des carrés énergétiques uniquement composés de fruits séchés issus de l’agriculture biologique (en provenance de Turquie, Tunisie et Équateur) et sans additifs. Des ingrédients qui contiennent naturellement les nutriments nécessaires et l’absence d’additif chimique (émulsifiant, épaississant, exhausteur de gout, correcteur d’acidité, édulcorant, colorant, agglomérant… la liste est longue) qui représentent une charge pour l’organisme et sont clairement des arguments de taille.

 

 

Est-ce pratique ?

Ces barres énergétiques portent bien leur nom puisqu’elles sont carrées. Un carré de 20g, de 30x30mm, c’est donc un format compact. Pré-emballé, c’est facile à emporter et à stocker dans une poche, même les plus petites, ou un sac à dos :

C’est aussi facile et pratique à manger. Une à deux bouchées, c’est léger en bouche, facile à mâcher et à avaler, pas besoin de sortir la table de pique-nique, les couverts et la quille d’eau pour arriver à bout de ces barres.

Le goût très naturel se ressent, on a vraiment l’impression de manger le fruit séché entier. C’est plaisant et en plus on peut varier les plaisirs avec les 4 goûts/fruits différents disponibles :

 

 

Est-ce utile ?

BeeA Energy conseille 1 carré toutes les 45min pendant l’effort mais c’est aussi intéressant avant pour se préparer à l’effort comme après l’effort pour reconstituer les réserves énergétiques de l’organisme.

Personnellement, malgré les conseils de la marque, je suis souvent retombé sur ce schéma : 1 au bout d’une heure d’effort, puis après, 1 toutes les 30 minutes. Un peu par confort puisque je ne me sentais pas de manger après seulement 45 minutes d’effort même si la logique de BeeA est plutôt : “mieux vaut prévenir que guérir”. Le conseil est surtout bon en terme de régularité, pour ne pas attendre la fringale !

Sur les longues sorties (+3h), et en fin de parcours, le petit format peut nous jouer des tours si la régularité des prises n’a pas été respecté. Il demande une certaine rigueur dans la régularité des prises, et oblige ainsi à en prendre régulièrement, pour finalement mieux s’alimenter. En fin de compte on évite de dégommer une énorme barre indigeste une fois l’hypoglycémie venue et ce n’est pas plus mal !

Puis, on sent bien l’effet, qui est loin du “coup de fouet” des gels puisque l’index glycémique est bien plus faible, mais c’est un bon point pour éviter la rechute ensuite…

 

 

Quelle durée de vie ?

Généralement tout produit alimentaire a une date limite de consommation qui fait foi ! Indiquée sur l’emballage, elle s’affiche souvent en juge de paix. Ici, il s’agit d’une date de consommation recommandée qui n’implique pas de risque à consommer le carré plus tard. Pour ma part, elles indiquaient à peu près 6 mois après réception :

Mais la durée de vie des carrés énergétiques BeeA Energy dépend d’un autre paramètre : la gourmandise ! En effet, leur goût si séduisant tant il est naturel face à d’autres produits concurrents peut pousser à en manger par simple gourmandise en dehors des efforts…

 

 

Ce qui peut progresser ?

Comme on l’a vu, le format, bien que pratique à ranger, peut parfois nous jouer des tours. À moins d’être très rigoureux, on aimerait en avoir un petit peu plus. Pourquoi ne pas proposer un format double en plus de l’existant ? Ce qui limiterait aussi l’emballage…

Et justement l’emballage, parlons-en ! Dans l’ensemble le produit est respectueux de l’environnement par sa simplicité et la provenance biologique des ingrédients. Pourquoi ne pas proposer un emballage différent, plus respectueux de l’environnement que le plastique transparent ?

Cependant la marque justifie très bien son choix et montre qu’elle s’est déjà posée la question. Un choix que l’on respecte et que l’on comprend, mais dont on aimerait que l’alternative, qui existe, puisse être exploitée à grande échelle !

 

 

La concurrence ?

Dans l’ensemble, la concurrence n’offre généralement pas de composition aussi simple et peu enrichie en additifs chimiques ou moyennement naturels (quand le composant existe chimiquement dans la nature mais pas sous une forme comestible ou mangeable directement par l’homme alors que le fruit lui existe). Cette simplicité est une qualité des carrés BeeA Energy !

La texture, souple et peu collante est aussi un atout face à la concurrence qui demande parfois un réel effort de mastication pour avaler la barre entière. Qui n’a jamais connu ce moment où tout reste en bouche, à mastiquer de longues minutes avant d’enfin pouvoir ingurgiter la barre !?

De 1 à 1,3€ le carré de 20g selon les saveurs, BeeA Energy se place dans la tranche basse face à son concurrent français et bio, Baouw, qui tourne plus autour des 2€ les 20g avec des produits plus travaillés. Reste que Beea Energy est une entreprise artisanale, où une seule personne fait tout, face à Baouw qui est déjà bien plus imposante par son équipe, son réseau, sa distribution, etc. La simplicité est donc récompensée par un tarif plus attractif !

Il y a bien évidemment des barres énergétiques d’un rapport efficacité/prix plus intéressant, mais elles ne jouent pas dans la même cour, puisque pas entièrement, voir pas du tout, composées d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Deux mondes à part, que je ne m’amuserai pas à confronter ici !

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

Mais une autre question se pose en matière de tarif ! Tant les carrés BeeA Energy sont simples, on aimerait les faire soi-même ou tout simplement emporter les fruits séchés directement dans un sachet, dans notre poche ou un sac à dos.

En effet, pour 50 à 65€/kg de carrés BeeA Energy, sachant qu’on peut obtenir les fruits séchés bio aux alentours des 15€/kg, la question de l’utilité de l’emballage se pose. À chacun de faire son choix puisque fruits séchés ou carrés BeeA Energy cela reste équivalent d’un point de vue nutritionnel, mais d’un point de vue pratique les carrés l’emportent.

Leur simplicité est donc clairement leur force, mais aussi leur principal défaut… Si je devais acheter des barres énergétiques bio, je pencherai quand même et sans aucun doute pour les BeeA Energy : l’aspect naturel, la recette vraiment simple, et leur tarif avantageux face à la concurrence du même rang en font un produit de qualité dans un monde où l’on retrouve énormément de cochonneries, qui vont à l’encontre de la santé à long terme…

Carrés énergétiques Beea Energy
Pertinent ?9.5
Pratique ?8.5
Utile ? 8.5
Durable ?8
Abouti ?8
Concurrentiel ?9
Bon marché ?8
8.5
/10
En conclusion
Sur le marché depuis longtemps, la recette des carrés énergétiques bio BeeA Energy a depuis évolué. Elle s'est simplifiée pour ne retenir que l'essentiel : des fruits séchés uniquement, mais aussi diversifiée : avec 4 saveurs différentes. Ainsi c'est un produit de qualité, intéressant en terme de tarif face à la concurrence mais qui remet en question son propre intérêt tant leurs ingrédients sont accessible à tous dans tous magasins d'alimentation biologique.

Article lu 3 605 fois. Merci !