C’est presque un rituel, une habitude. Dans le petit monde du VTT, le berger et la bergère se crêpent le chignon. Tantôt frontalement, tantôt en s’ignorant soigneusement. Je parle évidement de SRAM et Shimano, les deux géants de la transmission. Il y a quelques semaines, les Nippons dévoilaient leur groupe d’entrée de gamme Deore, désormais en 12 vitesses…

Une offre déjà largement étendue au catalogue américain avec la technologie SRAM Eagle, à une nuance près : la plage de rapports offerte par la cassette. 510% d’écart pour les premiers, 500% pour les seconds. Mais ça, c’était jusqu’à aujourd’hui, et une annonce qui ne va pas manquer de faire parler d’elle, à tort ou à raison… 

 


Temps de lecture estimé : 10 minutes – Photos : SRAM & Endurotribe


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Jusqu’ici

Si l’on parle sciemment de la concurrence, dès les premières lignes de cet article consacré à l’expansion de la plage de rapports du SRAM Eagle, c’est qu’il y a une bonne raison. Dans l’histoire récente de la transmission, les deux géants se sont, sans cesse, répondus et un épisode de cette bataille a tout son intérêt aujourd’hui…

Les Américains ont provoqué, en enterrant le dérailleur avant, prônant que le mono-plateau serait la solution d’avenir et poussant le nombre de vitesses jusqu’à 12 sur les groupes Eagle. Bon gré, malgré, les nippons ont finalement suivi le mouvement. Pour y parvenir, ils ont d’abord sorti une cassette XT 11 vitesses en 11-46 dents. Avant d’aboutir à la cassette 12 vitesses en 10-51 dents que l’on connait actuellement. Souvenons-nous en… 

 

 

Ce qu’il y a de nouveau…

Ça peut nous être utile au moment de découvrir ce que la nouveauté SRAM du jour nous réserve. Il s’agit, pour les groupes SRAM XX1, X01 et GX de profiter désormais d’une plage de 520%. Comment ? En mettant bout à bout plusieurs petits ajustements sur les nouveaux dérailleurs et cassettes de ces groupes… Côté prix et poids, c’est identique ou presque à ce que l’on connaissait jusqu’ici. C’est techniquement, que des petites variations arrivent…

La cassette

jusqu’ici, la cassette SRAM Eagle 12 vitesses de 500% en vigueur, avait une conception particulière. Elle reprenait tous les pignons de la cassette 11 vitesses d’alors, et y accolait un douzième pignon. Pourquoi ? Parce que chez SRAM, l’étagement est pensé d’une manière particulière.

Depuis le SRAM EX1, on sait que les ingénieurs maison raisonnent en matière de suite mathématique pour optimiser les changements de rapport. Il n’est donc pas question, pour eux, d’ajouter ou retirer une dent si facilement que ça en a l’air. Ils croient ferme à l’optimisation de l’étagement des 11 premiers pignons qu’ils tiennent…

Néanmoins, pour différentes raisons, SRAM a identifié une demande du marché : une plage de rapport plus importante que celle de 500% proposée jusqu’ici. Il fallait donc ajouter des dents au dernier pignon. Or, dans la même logique, ce n’était pas une, mais deux dents qu’il fallait ajouter à la dernière couronne…

 

Le dérailleur

Pour optimiser le fonctionnement de ses transmissions avec un grand pignon de 52 dents, SRAM a également apporté des ajustements à ses dérailleurs. À l’oeil, rien d’extravagant, c’est au pied à coulisse et en manipulant que l’on s’en rend compte…

Si l’on ne s’en rend pas compte au premier coup d’oeil, rien d’étonnant. Ces légères différences sont d’ailleurs déjà en vigueur sur les dérailleurs SRAM AXS sortis l’an passé…

 

L'outil

En parlant de recul du dérailleur, les habitués du SRAM Eagle le savent, la bonne distance entre le galet supérieur et le grand pignon est primordiale pour que tout fonctionne correctement : 3mm de dent à dent, chaine sur le 2e pignon. Jusqu’ici, SRAM avait donc différents outils B-Gap à disposition.

Si d’aspect, ils étaient quasi identiques, ils variaient dans leurs mesures et couleurs, pour s’adapter à différentes configurations dérailleurs/cassettes. Fini les erreurs : avec l’expansion de la plage SRAM Eagle à 520%, la marque propose désormais/enfin, un seul outil, universel.

 

Les finitions du moment...

Avec ces nouveautés techniques, SRAM en profite pour faire profiter d’un lifting esthétique à ses trois groupes de tête. Et oui, c’est que désormais, le SRAM GX, même s’il est plus proche des groupes NX et SX d’entrée de gamme par son nom, doit prendre du grade. C’est la raison pour laquelle de petites évolutions se cachent dans la gamme SRAM GX Eagle…

Le Groupe SRAM GX Eagle partage aussi certains codes esthétiques qui doivent lui donner du lustre : une finition gris anthracite bi-ton et des logos oil slick / arc en ciel non sans rappeler les finitions désormais disponibles sur les groupes plus haut de gamme…

 

 

Le Hic ?!

Voilà pour les nouveautés du moment. Le hic, c’est qu’elles vont forcément souffrir de la comparaison. Au delà du rapprochement esthétique avec les couleurs de la concurrence, c’est le parallèle en matière d’étagement qui ne manque pas d’interpeller. Voici, côte à côte, les dentitions des dernières cassettes 12 vitesses SRAM et Shimano…

La différence se fait clairement en haut de cassette, sur les 4 derniers rapports. Et de prime abord, c’est assez implacable : l’étagement Shimano parait plus régulier. Pire, avec le pignon de 52 dents, les nouvelles cassette SRAM ont un écart de 10 dents entre les deux derniers rapports… Une dent de plus que sur l’ancienne cassette XT 11-46 qui avait fait débat à l’époque, précisément pour un écart de 9 dents. De quoi faire resurgir de vieux démons ?!

Oui, si l’on raisonne purement en nombre de dents. Mais en pratique, ça dépend du plateau et c’est aussi l’évolution des écarts sur plusieurs rapports qui entrent en compte. Avec un plateau de 32 dents, il y avait 20% d’écart sur la veille cassette XT, il y a 19% sur la nouvelle SRAM Eagle. Et si l’on regarde sur l’ensemble de la cassette, une certaine tendance se dessine…

En l’occurrence, deux approches inverses du haut de cassette. Chez Shimano, on continue à monter les rapports de manière régulière avant d’avoir deux derniers écarts finalement pas si marqué. Chez SRAM, on continue à tirer gros le plus longtemps possible, avant finalement d’aller chercher plus souple, et ce dès l’avant dernier rapport…

 

 

 

Sur le terrain

Reste à voir ce que tout ça vaut sur le terrain. Depuis quelques temps, un nouveau groupe SRAM GX Eagle est en ma possession… Et le transition Sentinel à l’essai dispose d’un ancien groupe GX Eagle, tous deux à l’état neuf en début d’essai. De quoi expérimenter différentes configurations, mélanger anciens et nouveaux composants – toujours en plateau de 32 dents & manivelles de 170mm – et répondre aux trois questions suivantes…

 

Gap ou pas ?!

En premier lieu, quid de cet écart de 19% entre les deux derniers pignons de la cassette Sram Eagle 520% ?! Clairement, nous sommes en présence de quelque chose que certains vont adorer, d’autres détester. Tout dépend de sa façon de rouler, et de ce que l’on veut.

Pour ma part, je suis Enduriste dans l’âme. À la montée, je prends mon temps. Objectif : arriver en haut sans trop y laisser de plumes, pour engager à la descente. La plupart du temps, j’effectue ça sous le seuil, à un rythme foncier. Le chrono m’importe peu et ceux qui m’accompagnent font de même. On en profite pour blaguer !

Quand ça monte vraiment fort, jusqu’ici, je suis un peu frustré avec la cassette 500%. Obligé de tirer un poil gros ou mettre pied à terre. Sur ma boucle favorite, la nouvelle cassette 520% me permet de rester sur le vélo à certains endroits un peu critiques, sans fatiguer. J’apprécie et à choisir, je préfère.

À l’inverse, à la rédaction, Quentin est un habitué des cassettes SRAM Eagle 500% et a déjà horreur de l’écart entre les deux derniers pignons. Il a, d’un coup, l’impression de pédaler dans la semoule, et se fait un point d’honneur à ne pas s’en servir… Lui roule un peu plus fort en liaison, et tire de toute façon plus gros. Il va détester la nouvelle cassette, ou du moins, n’user que les 11 premiers pignons..!

 

Qui apporte quoi ?!

On l’a compris, ceux qui pouvaient reprocher un dernier rapport un peu trop gros à la cassette 500% n’aimeront pas la nouvelle ! Elle apporte un dernier rapport qui tire moins gros et ravira ceux qui aiment grimper aux arbres. Mais ce n’est pas la seule nouveauté apportée par l’expansion du SRAM Eagle. Les modifications apportées aux dérailleurs sont sensibles aussi.

Elles ont une influence sur les changements de vitesse. Leur feeling, plus précisément. ça parait plus précis, plus rapide, presque instantané. Tout vient de la tension de la chaine légèrement plus importante. À la montée, la chaine n’a plus tendance à gratter 2/3 dents avant de monter, c’est plus direct. À la descente, elle donne l’impression de ramper plutôt que de sauter d’un rapport à l’autre.

Globalement, la chaine semble coller davantage à la cassette. Quand l’usage devient intensif, ça réduit les sauts et claquements qui font parfois mal au coeur. Un gain que l’on a constaté sur le groupe SRAM GX Eagle à dispo, et sur un vélo roulé récemment avec un groupe XX1 en 520%. Ça semble donc profiter à l’ensemble de la gamme à nouvel étagement.

 

Quelles compatibilités ?!

Il semble donc que chaque initiative porte ses fruits, sur la cassette comme sur le dérailleur… Mais qu’en est-il de la compatibilité ? Notamment avec les anciens produits SRAM Eagle 500% ?! Dans sa communication, SRAM marche sur des oeufs. En premier lieu, elle indique que le dérailleur 520% peut fonctionner sur les cassettes 500%, qui continueront à être proposées à la vente. C’était jusque-là le cas du AXS.

Ensuite, elle se montre réservée quand à l’usage d’un dérailleur 500% sur la nouvelle cassette 520% :nous ne pouvons pas garantir en toute confiance que le passage des vitesses sera aussi performant que ce que l’on attend d’un changement de vitesse SRAM.” C’est défendu, mais pas catégorique, alors, j’ai essayé ! J’ai tout mélangé, et tout essayé. Verdict ?!

Tout fonctionne ! Même l’ancien dérailleur sur la nouvelle cassette… Le réglage demande à peine plus d’attention, et encore, je ne suis pas certain que mes impressions soient significatives sur ce coup, le réglage restant dans la limite de ce qui est courant en la matière. J’ai parfois du revenir davantage sur un réglage avec des produits censés être totalement compatibles. Le feeling du changement de vitesse reste conforme à l’ancien dérailleur sur l’ancienne cassette. Pour moi, la compatibilité est totale, ce qui est une bonne nouvelle. Pourquoi ?! 

 

 

Qu’en penser ?!

Quelque part, ce passage à 520% est quelque chose de périlleux. Sur le papier, ça peut choquer ou souffrir de la comparaison. Pourtant, il va y en avoir pour tous les goût, sans obligation d’achat, et c’est tant mieux ! Ceux qui ne jurent que par la concurrence nippone continuerons à s’en satisfaire, ou y viendront, en ciblant leurs achats. Ils laisseront à ceux qui les apprécient, les transmissions SRAM pour ce qu’elles sont.

Dans ce domaine, ceux qui tiennent à la cassette 500% pourront continuer à en profiter et à en trouver. Ceux qui veulent une plage plus étendue sans tout changer peuvent cibler la nouvelle cassette GX Eagle 520%. Et ceux qui veulent un feeling plus direct tout en gardant la douceur SRAM opteront pour le dérailleur 520%, indépendamment du reste !

Pas de nouveau standard, personne n’est pris en otage, et personne n’est même obligé de consommer quoi que ce soit. Si avant même de lire cet article, vous espériez un des progrès décrits ici, une dépense bien ciblée est possible. Sinon, ça attendra la prochaine avarie, ou le prochain vélo, pour glisser naturellement sur le chemin du progrès 😉

Article lu 10 707 fois. Merci !