8.3

J’ai pu tester la veste femme Moab UL Hybrid pendant plus de 6 mois lors de mes sorties VTT et notamment cet hiver. Elle a toujours été rangée dans mon sac. Je n’ai pas hésité à la sortir dès que j’en avais besoin que ce soit en montagne ou dans l’arrière pays Niçois. Voici mon retour d’expérience…

 

 

150€
172g pour le modèle homme… 160g (vérifié) pour le modèle femme
Du S au XXXL pour homme, du XS au XL pour femme et 4 coloris par genre

 


Temps de lecture estimé :  7 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

La veste Vaude Hybrid Moab UL se différencie d’une simple veste coupe vent par la combinaison d’un tissu coupe vent Pertex Windproof 80 et d’une partie isolante en Primaloft placée spécifiquement au niveau des parties les plus exposées en VTT (épaules, haut des bras et de la poitrine à la ceinture abdominale).

 

En plus de ce critère isolant ciblé intégré à une veste coupe vente, cette veste est imperméabilisée par une finition Eco Finish pour être encore plus polyvalente.

Elle se distingue également de la grande partie des vestes grâce à l’engagement de la marque Vaude pour l’écologie grâce au label Green Shape assurant la fabrication de produits fonctionnels, écologiques et en matières durables.

 

 

En effet, 2 des 3 matériaux utilisées pour cette veste sont en partie recyclés et respectent d’avantage la nature. La technologie d’isolation de PrimaLoft Eco est composée à 70% de matières recyclées et à 30% de fibres PrimaLoft primaires, quant à la finition déperlante Eco Finish, elle n’utilise pas d’hydrocarbures PFC nocifs pour l’environnement. Seul le tissu Pertex n’est pas écologique.

 

 

Quand on aime le VTT et les sports de montagne en général, on aime la nature alors si on veut la protéger le choix de ce type de vêtement est toujours un plus…

 

 

Est elle pratique ?

Cette veste coupe vent, bien que sophistiquée, conserve un poids contenu de 160g (poids vérifié pour la taille M femme). Elle est également très compacte et facile à ranger dans sa poche pectorale puis dans son sac à dos sans s’en apercevoir.

Une fois dépliée et enfilée, l’effet coupe vent et isolant sont efficaces même si les températures sont fraîches. Elle est très agréable à porter. Les tissus sont doux, souples et légers. De plus, elle ne gène pas du tout au roulage grâce notamment aux empiècements stretch sous les bras permettant une grande liberté de mouvement. On peut même la mettre avec des coudières fines, les manches sont suffisamment larges.

 

 

Il faudra faire attention à la taille. En effet, la gamme Vaude est une taille au dessus des tailles française. J’ai pris du Small alors que d’habitude, je porte du Medium.

 

 

On notera que la capuche ne passe pas par dessus le casque. Il faut donc la glisser dessous celui-ci si on veut isoler sa tête !

 

 

Est-elle utile en VTT ?

Cette veste hybride grâce à sa légèreté et sa taille compacte est une veste à garder au fond du sac presque toute l’année.

En effet, aux printemps et à l’automne quand les températures sont fraîches, elle est la veste idéale puisqu’elle apporte un confort de chaleur supérieur à un simple veste coupe vent aux niveaux des parties exposées au froid en vélo (épaules, poitrine, cou).

Elle servira également en été pour les départs matinaux humides (rosée, bruine) ou les rides en montagne avec des passages souvent exposés au vent et au froid (cols, crêtes, sommets). Enfin, pour les belles journées hivernales, elle est bien suffisante pour les rides sportifs.

 

 

Par contre, ce n’est pas une veste tous temps ! En cas de pluie, elle ne remplace pas une “vraie” veste imperméable. Toutefois, elle peut s’y glisser dessous pour un apport complémentaire de chaleur.

Et par temps vraiment froid et sec, il faudra la combiner à un bon sous-vêtement thermique ou à une petite polaire pour compléter l’apport de chaleur tout en bénéficiant de l’effet coupe vent et isolant de la veste.

 

 

Est-elle aboutie ?

Ce type de veste s’inspire fortement des vêtements techniques de montagne notamment du ski de randonnée qui se rapproche du VTT par son effort physique en montée et l’exposition au froid en descente.

Les matériaux utilisés ont donc déjà fait leurs preuves en terme d’efficacité d’isolation, de transfert de respiration et de perméabilité.

Vaude innove avec cette veste spécifique VTT en modifiant l’emplacement et la quantité des matériaux isolant. Le but est de cibler les parties les plus exposées au froid en VTT tout en laissant libre les zones qui montent les plus vite en transpiration notamment le dos. La partie isolante, moins respirante, est donc placée de façon ciblée et limitée. Pas la peine d’en mettre trop comme à l’avant des bras, en dessous de la ceinture abdominale, le dos, la capuche.

 

 

En effet, on ne monte pas trop vite en température en cas de pédalage soutenu. La veste se supporte même en cas d’effort intense. Combien de fois je suis partie trop couverte et au bout de 5 minutes de pédalage, je devais tout retirer ! Vêtement trop chaud ou pas assez respirant…

Avec cette veste, le dosage de protection est judicieux. Si besoin, il est toujours possible de l’ouvrir en grand pour supprimer l’effet isolant de la face avant tout en ayant une bonne évacuation de la transpiration au niveau du dos et des bras par le tissu Pertex. On n’a pas l’impression d’être dans une cocotte minute.

Tout est optimisé pour contenir également le poids et le volume de telle manière à pouvoir la ranger dans un petit sac de VTT en la compressant un maximum.

 

 

 

Enfin, la protection déperlante finit bien les caractéristiques de la veste en assurant de rester au sec en cas de rosée ou de bruine mais par contre, elle ne résiste pas à une pluie (même petite).

 

 

Sa durée de vie ?

En VTT, nous sommes exposés aux ronces, aux branches, aux chutes et c’est là, à mon avis, son principal défaut car les tissus utilisés sont très fins et exposés aux déchirures. Il faut vraiment faire attention si la nature devient trop agressive comme tout autre coupe vent light d’ailleurs !

C’est pourquoi ma note n’est pas très élevée sur ce critère malgré une veste de très bonne qualité. En effet, depuis que je l’utilise, je n’ai pas observé de dégradation prématuré des tissus ou coutures, pas de peluche… Vaude annonce utiliser des matériaux durables et cela semble le cas mais ils sont peut être un peu trop fragiles pour la pratique du VTT. On risque de l’abîmer bêtement.

 

 

Et la concurrence ?

Si on regarde les gammes de vêtement spécifiques VTT, Vaude est assez innovant en proposant ce type de veste hybride spécifique vélo. On en retrouve dans d’autres domaines comme l’alpinisme ou le ski mais elles ont une conception différente, adaptée à chaque sport. Elle pourrait se rapprocher de la veste Scott Trail AS 2020 (destinée au trail et le VTT).

Cette dernière, présente aussi la combinaison d’un effet coupe vent associé à une partie thermique fine. Elle est un peu plus protectrice, notamment sur l’ensemble du tronc (avant/arrière) mais sans capuche. La Scott est du coup, plus volumineuse, un peu plus lourde et moins compact. Les 2 vestes sont assez proches et sont d’ailleurs dans la même gamme de prix (140€ pour la Scott, 150€ pour la Vaude). La Scott est à mon avis plus une micro-doudoune améliorée alors que la Vaude est plutôt une veste coupe vent optimisée.

 

 

Est que ça les vaut ?

Le prix justement, parlons-en. Il est donc de 150€ (PPC) pour cette veste Vaude Moab UL Hybrid.

Cette somme peut paraître élevée pour une veste ni vraiment très chaude, ni vraiment imperméable et assez fragile mais c’est surtout une veste coupe vent, passe partout, extra-light, très compact et haut de gamme. Cette veste d’appoint pourrait rester au fond du sac toute l’année. Elle sera toujours utile seule ou en complément pour toutes les pratiques du VTT.

Ainsi, si on tient compte de sa légèreté, son efficacité, sa qualité et sa polyvalence, le prix de cette veste est justifié. Mais il faudra en prendre soin (attention aux ronces) comme toutes les belles vestes fragiles !

Pertinent ?9
Pratique ?9
Utile ? 9
Durable ?6
Abouti ?8
Concurrentiel ?9
Bon marché ?8
Principales qualités
Légère
Technique
Compacte
Polyvalente
Label Green
Principal défaut
Fragile
8.3
En conclusion
Avoir cette veste Hybrid Moab UL au fond du sac, ne sera jamais de trop. Celle-ci  est technique et utile à n'importe quelle saison. Elle se portera généralement seule ou en complément quand les conditions sont plus rudes mais on roulera avec prudence pour ne pas l’abîmer.Et n'oublions pas l'engagement de la marque Vaude pour l'environnement en proposant des équipements le plus écologiques possibles. Ceci peut être un vrai critère de choix !

Article lu 2 582 fois. Merci !