Il y a quelques années, Evil présentait un VTT de Trail quelque peu atypique : The Following. À faible débattement mais avec une géométrie très agressive, qui joue au rase-motte : boitier très bas, angle de direction fermé… Des choix très tranchés et bien affirmés, pour un visage peu commun en fin de compte !

Après le Following, le Following MB – pour More Better’er – place à leur successeur, au suivant… Alors, s’inspire-t-il de ses prédécesseurs ? S’engouffre-t-il encore plus dans une géométrie agressive ? À quoi peut-il bien servir ? C’est l’heure des présentations !

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Evil


 

 

Jusqu’ici…

À l’heure de sa sortie, le premier Evil The Following était un modèle clairement disruptif. Il s’affranchissait des codes des vélos de Trail du moment pour franchir un cap et proposer quelque chose de nouveau

Avec un débattement similaire mais une géométrie plus agressive que la normale, il se destinait à être fun en descente mais capable de pédaler jusqu’au sommet quand la concurrence peinait à trouver un équilibre entre performance en montée et en descente… Ces vélos de Trail pédalaient souvent bien, mais des angles trop fermés, des empattements très courts, des freins sous-dimensionnés, des pneus trop fins… ne faisaient pas la part belle aux portions descendantes !

C’est ainsi qu’est née la lignée des Following, qui s’est vue évoluer avec sa version MB par la suite : un poil plus longue, avec un tube de selle à peine plus redressé et surtout mis au goût du jour pour suivre les “standards” du moment : Boost, amortisseur Trunnion et métrique… Place maintenant à une version qui s’engouffre dans la tendance d’allonger le reach sans pour autant renier ses origines…

 

 

Evil Following

  • Usage Trail/All Mountain
  • 120/130mm AV et 120mm AR
  • Triangle avant & arrière carbone
  • Reach 480mm en taille L, offset 51mm
  • Roues 29 pouces
  • Pneu jusqu’à 29×2.6

 

Le nouveau Evil Following

Ce nouveau Evil Following ne déroge pas à la règle ! Il conserve ses 120mm de débattement à l’arrière et ses grandes roues de 29 pouces mais évolue principalement d’un point de vue esthétique et géométrique :

 

Le look

S’il y a bien une marque dont l’identité est résolument affirmée, c’est bien Evil ! Du gros vélo de DH au petit vélo aux roues de 27,5 pouces en passant par l’Enduro en 160mm de débattement, les codes identitaires sont clairs et toujours respectés. Au moindre coup d’oeil, on sait à qui on a affaire !

Cadre slopping dont le top tube plonge vers le boitier avec un renfort vers le tube de selle, douille de direction conique bosselé dans le prolongement des tubes supérieur et diagonal, triangle arrière compact et massif fixé sur le triangle avant par un énorme pivot, jeu de biellettes et de basculeur dont un lien en forme de cacahuète… et des couleurs unies avec un logo Evil double, toujours !

Il n’y a donc pas de raison que le nouveau Following soit épargné… même s’il se démarque légèrement :

 

La géométrie

On l’a dit : c’est la géométrie du Following qui faisait toute son unicité dès son apparition ! Les Following jouent les trouble-fêtes par une approche différente de la géométrie de ce que les vélos de Trail concurrents proposent. Cela a été leur marque de fabrique, sur ce créneau, d’entrée de jeu !

Et si, là aussi, ce nouveau Evil Following ne brise pas tous les liens de parenté avec ses prédécesseurs, il évolue, il progresse, et suit la tendance du moment :

Il colle évidemment à la tendance du moment, mais bien qu’il la suive, Evil a fait le choix de conserver un offset long sur les montages d’origine malgré des reach allongés. Comme quoi, l’Evil Following continue de court-circuiter certains idées préconçues. Et, s’il est bien compatible, la marque indique aussi que c’est une question de préférence, de goût et de style de pilotage de chacun… Tiens, tiens, cette idée me rappelle quelque chose !

 

 

Qu’en faire !?

Alors que faire de ces informations ? Mais surtout que faire d’un tel vélo ? Il fait partie de ces vélos à qui on porte un grand intérêt malgré leur faible débattement. Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il s’affranchit de ce à quoi son petit débattement le prédestine dans les mœurs du milieu : il cherche par dessus tout à mettre en avant l’amusement et l’aspect ludique du VTT en descente avant le pédalage, la souffrance et le sacrifice physique, sans pour autant mettre la polyvalence nécessaire de côté…

Un vélo qui semble donc taillé pour s’amuser ! À l’image d’un Trek Fuel EX, un vélo de Trail bodybuildé : atypique, certes, mais très intéressant pour ceux dont un Enduro peut parfois paraître gros, pataud, voir exclusif sans pour autant délaisser leurs racines quand les choses se corsent…

 

 

La gamme

Une gamme qui reste simple, comme toujours chez Evil : 3 modèles et 1 kit cadre dans 2 coloris… À noter que tous les montages sont livrés avec des roues Industry Nine Enduro S Hydra avec un moyeu arrière à 690 points d’engagement – soit 0,52° – ce qui constitue un détail de qualité non négligeable… 😉

  • Evil Following GX – 6399€ :

 

  • Evil Following XT – 6799€ :

 

  • Evil Following X01 – 7599€ :

 

  • Evil Following, kit cadre avec amortisseur Rock Shox Deluxe Ultimate RCT – 3499€ :

Article lu 2 245 fois. Merci !