Laissé pour compte, sur le banc de touche, en fin de saison 2019, Thomas Lapeyrie n’a pas lâché l’affaire pour autant. Pour la saison 2020, il a monté et endossé le rôle du Rider 404, né d’une erreur système. Son initiative a fait du bruit, et tout est allé très vite depuis. Au point de nécessiter de faire un point ! Où en est-il ? Est-ce que l’initiative porte ses fruits ?! 

À l’heure où il dévoile ses nouvelles couleurs, nous lui tendons le micro pour qu’il nous explique comment l’opération progresse, ce que cette aventure lui apprend et comment il voit la suite de cette saison 2020 décidément folle. Sortez les cacahuètes, c’est l’heure de “Lapéro”, au micro d’Endurotribe Studio…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

Ça roule Thomas Lapeyrie ?

 

Comment expliques-tu cette histoire ? Malgré ton bon palmarès en EWS, comment t’es tu retrouvé sans guidon en fin de saison dernière ?

J’avoue avoir été vraiment surpris : avec Orbea nous travaillions sur les projets 2020 (saison, organisation du team…), j’avais eu vent de l’arrivée de Damien, c’était d’ailleurs assez excitant, puisqu’en tant que pilote et amis nous nous complétons bien…

J’ai peut-être été un peu trop serein, car on m’avait confirmé que mon contrat serait prolongé donc je m’occupais plutôt de bosser mon entraînement et d’autres projets. Puis j’ai appris très – trop – tard que je n’étais pas conservé dans l’effectif compétition. Je n’ai donc eu que très peu de temps pour tenter de trouver une structure qui puisse m’accompagner dans une optique performance, voire en créer une.

Par chance j’ai su m’entourer de personnes de confiance dans cette période plutôt sombre.

 

Est donc venue l’idée du rider 404. Comment ça avance ? As-tu rassemblé le budget nécessaire pour la saison complète des EWS ? Qui seront tes sponsors ? Est-il question de salaire, de soutien matériel, ou autres ?

Ensemble, avec la communauté du Rider.404, nous avons récolté 10 000 euros de budget en 1 seule semaine, c’était incroyable ! Cet engouement autour du projet et ma reconnaissance est infinie. Je n’ai jamais décidé d’arrêter la compétition, ce n’est donc pas le moment pour moi d’arrêter, alors, quoi qu’il m’en coûte pour boucler la saison internationale, je devrais trouver des solutions. En gros, aujourd’hui, je peux courir une partie de la saison grâce aux dons et au soutien matériel. Et non, il n’est pas question de salaire. C’est une vraie année système D. J’avance à petit pas.

Le Rider.404 est né, ce n’est pas le premier et ce ne sera pas le dernier à subir les conséquence d’un mercato mouvementé. L’idée étant de remettre au centre le partage et la solidarité. Si je peux à mon tour aider dans les années futures, je le ferai sans hésiter.

Un peu plus précisément voici la liste des partenaires qui suivront le projet du rider.404 cette année :

(Et les partenaires que l’on ne voit pas à l’image : Race Face, Swat Tools, Leatt, Five Gloves, Urge bp, Northwave, Vaude, Rider.404 LOGO sponsored by the community)

 

C’est aussi une nouvelle approche, sans team manager, c’est peut-être aussi une nouvelle façon d’échanger avec tes différents partenaires ?

Aujourd’hui je m’estime chanceux d’avoir des personnes de confiance autour de moi avec un support matériel sans faille via Tribe Sport Group. Fred Glo est à l’initiative de ce support, c’est le premier à avoir décidé d’aider le Rider.404 et je tiens vraiment à le remercier ici. Depuis peu je roule donc avec un SB150 qui est tout simplement un vélo de rêve !

Eh oui ! Je me découvre des compétences. J’endosse le rôle de team manager, agent, organisateur d’événements, créateur de projet, responsable de communication et accessoirement rider… Oui c’est du temps plein ++ ! Mais quand la passion est toujours là, tu as une fâcheuse tendance à ne plus compter les heures… alors forcément ça a modifié mes échanges avec mes partenaires. J’apprends beaucoup et c’est un sacré challenge à relever !

 

Tu envisages les choses différemment ?

Comme je le disais, j’avance pas à pas. Je découvre des univers et des compétences que je ne me connaissais pas ! J’aime beaucoup être à l’initiative des créations de tous ces projets. Le dernier, et pas des moindres, c’est la vidéo de lancement réalisée avec la très performante équipe des Mathieu (Matthieu Leclerc, Mathieu Ruffray, Mathieu Dellabe). Nous avons bossé fort avec les moyens du bord et le résultat est bluffant !

T’as vraiment l’impression qu’on a tourné aux quatre coins du globe ! Une belle page qui s’ouvre avec un bout de l’histoire de vie du Rider.404 enfin dévoilé au grand jour !

 

Ça sent donc le retour parmi les privateers… Comment le vis-tu ? Pas de mécano, pas d’assistance, comment vas-tu t’organiser ? En tires-tu finalement une motivation particulière ? Et, avec tout ça, quels vont être tes objectifs de résultat ?

Eeehhh oui ! C’est un grand début dans la vie de Privateer mais ce n’est en aucun cas moins excitant !

Donc, c’est clair : je n’ai pas de mécano, pas d’assistance et ça s’annonce compliqué sur les courses mais il faudra bien en passer par là. J’ai déjà un super soutien, ici en Alsace, avec le magasin l’Atelier du Cycle, Seb est un ami mais également un bourreau de travail et il a le goût des choses bien faites donc si déjà le bike roule comme une pépite il n’y a plus qu’à ménager la monture sur les courses et prendre du bon fun.

C’est clair que ma motivation première est de pouvoir remercier les personnes de confiance qui m’entourent. Je ne suis pas du genre à baisser les bras alors je m’entraîne comme si j’allais claquer des podiums avec une structure pro… Mais je suis réaliste aussi, je n’ai aucun objectif de résultats, juste prendre le départ ça sera déjà une belle victoire suite aux derniers mois compliqués… 😉

Merci à tous, en espérant pouvoir partager un peu de mon temps avec chacun des généreux donateurs sur les trails ou à l’apéro ! Je viens tout juste de recevoir les premiers cadeaux (pneus Michelin, sacs Vaude, gants Five ect..) qui seront envoyés dès la fin du confinement. Bien entendu la cagnotte est toujours ouverte aux dons, en ligne jusqu’en Avril.

S’il vous plaît : restez chez vous, protégez votre prochain & à bientôt sur les chemins,

KissPeaceFlex Tlap aka Rider.404

Article lu 3 474 fois. Merci !