8.6
/10

Après avoir présenté il y a plusieurs années le Bell Full-9 directement en carbone, Bell propose désormais une déclinaison plus modeste mais au look identique. Mais est-elle pour autant moins aboutie ? Moins performante ? Et finalement moins intéressante à l’achat ?

 

 

249,99€
1071g en taille M
6 tailles (XS à XXL) et 5 coloris
env. 20h de roulage effectif, 300km en VTT, en hiver et en été, en Auvergne, en Italie, à Millau et à Mandelieu

 


Temps de lecture estimé :  6 minutes


 

 

Est-ce pertinent ?

Àpremière vue, le Full-9 Fusion semble sur la directe lignée de son aîné le Full-9 : formes et lignes esthétiques strictement identiques.

Ce Full-9 Fusion exploite donc le même moule mais se différencie par l’usage de la fibre de verre en lieu et place de la fibre de carbone, de mousses latérales clipsées et non plus aimantées délaissant au passage l’extraction d’urgence de ces mêmes mousses – l’Eject Helmet Removal System, mais se dote du MIPS. Pourtant, le Full-9 Fusion s’avère un poil plus léger de quelques dizaines de grammes et est, à 249,99€, 2 fois moins cher que le Full-9 !

Alors, avec ce Full-9 Fusion, Bell offre un casque classé moins haut de gamme que le Full-9 tout en conservant ce qui a fait du Full-9 une des références en matière de casque intégral. De très bon augure sur le papier même s’il reste à savoir si leurs petites différences peut justifier un tel écart de prix !

 

Est-ce pratique ?

C’est à l’usage que l’on mesure pleinement son aspect pratique : en le portant, en l’enfilant, en le démontant, en le lavant et même en utilisant quelques gadgets à notre disposition…

Dans l’ensemble, les détails pratiques restent basiques mais amplement suffisants pour que le Bell Full-9 Fusion, sans fioritures, soit pratique à l’usage !

 

 

 

Est-ce utile ?

Comme on le dit souvent, le casque est un élément de sécurité primordial. C’est sa fonction première, sa réelle utilité lorsqu’on chute c’est donc de nous protéger.

Bien logiquement le Full-9 Fusion est certifié par les normes obligatoires habituelles CPSC et EN1078, complétées par les 2 normes américaines pour l’usage DH et BMX : ASTM F1952 et F2032. Mais il se distingue fortement ailleurs et marque de très gros points…

Lorsqu’on l’a enfilé, notre perception de la sécurité est d’un niveau supérieur à tout ce qui se fait ailleurs actuellement : grâce au maintien et au confort qui découlent du positionnement et de la densité des mousses intérieures. À tel point, que j’ose affirmer sans hésitation, que le Bell Full-9 Fusion détrône sur ce point tout ce qui se fait en la matière chez la concurrence à l’heure actuelle !

 

 

Quelle durée de vie ?

Les contours en plastique plus ou moins rigides, les renforts en mousse rigide à l’intérieur, les larges mousses de maintien, les grilles de ventilation rigides et sa haute mentonnière donnent un aspect robuste au Bell Full-9 Fusion. Il respire la solidité ! Seule la visière, sans fixation centrale laisse songeur quand à sa réaction à l’impact : elle peut, peut-être, s’arracher plus facilement !?

À première vue il n’y a donc pas de raison qu’il soit moins durable que les autres. Dans tous les cas, il ne montre, à ce moment précis, qu’un seul signe d’usure : la languette rouge de la double boucle qui s’effiloche. Mais, bien que présente ici, elle n’est pas d’une grande importance à l’usage. Les mousses sont toujours en bons états, la peinture est toujours en place, etc.

 

 

Ce qui peut progresser ?

Visuellement ce n’est pas le casque le plus ouvert : peu d’ouverture et de ventilation. C’est un véritable casque intégral taillé pour les pratiques les plus engagées. Et à l’usage ce n’est effectivement pas le plus ventilé !

À cl’heure actuelle, où la concurrence a su développer des casques intégraux plus ventilés et plus aboutis en terme de respirabilité, le Bell Full-9 Fusion, dans ces circonstances, se montre plus enclin à un usage navette ou en station

Et c’est justement ce point qui mérite d’être revu et amélioré pour un véritable usage Enduro comme on l’entend. Destiné aux journées navettes dans un premier temps, tout bon enduriste finit par l’embarquer sur une course où les intégraux sont imposés et lorsqu’on pédale avec, il peut vite faire chaud dedans. Sa polyvalence est donc limitée !

Parfois, aussi, la proximité de sa mentonnière avec le menton/la bouche peut être déroutante les premiers instants, mais on s’y fait rapidement. C’est bien une question d’habitude !

 

 

La concurrence ?

Que ce soit avec le Full-9 et le Full-9 Fusion, Bell est une des seules marques à affirmer un look radicalement différent des autres marques leaders sur ce créneau – TLD et Fox en l’occurrence – mais tout aussi ravageur.

Pour le coup, Bell a sa véritable identité et s’impose avec. Ce qui participe finalement, et pour beaucoup, à la notoriété du Full-9… De quoi facilement crédibiliser le Full-9 Fusion face à la concurrence :

  • Le Fly WERX Ultra Carbon est 150g plus léger, plus ventilé mais aussi bien plus cher que le Bell Full-9 Fusion. Cependant son maintien et le confort se montrent précaires face à la référence en la matière qu’est le Bell. Le Fly est aussi visuellement plus affiné, moins massif !
  • Le Troy Lee Designs D3 Fiberlite ou Carbon est identique en terme de respirabilité mais le maintien et le confort du Bell sont nettement meilleurs pour un look tout aussi affirmé et plaisant.
  • Le Fox RPC respecte des codes esthétiques assez proche, à savoir mentonnière courte, des arêtes latérales pour un look assez volumineux. S’il est plus ouvert en ventilé que le Bell Full-9 Fusion, il reste surtout bien plus lourd avec son kilo 3 sur la balance…
  • Le Troy Lee Designs Stage et le Bell Full-9 Fusion ne jouent pas dans la même cour. Le premier, ventilé et léger, s’adressent plutôt à ceux qui souhaitent garder le casque sur la tête pour pédaler. Quand le second se destine aux journées navettes ou lorsque les liaisons se font tranquille, casque au guidon…

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

La différence des détails entre le Bell Full-9 Fusion et son aîné le Full-9 ne justifie pas un prix doublé. Tout aussi confortable que pratique et même plus léger, le Fusion livre un équivalent à son grand frère sans fausse note et devient par cette occasion une référence incontestable à 249,99€. Surtout pour ceux qui poncent navettes et télésièges toute l’année.

Les enduristes nouvelle génération lorgneront plus facilement sur des casques plus légers et surtout plus ventilés : TLD Stage, etc. Bien que son confort, exceptionnel, pourrait faire chavirer le coeur de certains en sa faveur !

Casque Bell Full-9 Fusion
Pertinent ?9
Pratique ?8
Utile ? 9
Durable ?8.5
Abouti ?8.5
Concurrentiel ?9.5
Bon marché ?8
Principale qualité
Maintien, confort et sentiment de sécurité
Principal défaut
Ventilation, respirabilité et polyvalence
8.6
/10
En conclusion
Au look affirmé et réputé, le Bell Full-9 Fusion se révèle être une référence face à la concurrence du moment. Par son maintien, son confort et sa protection il séduira ceux dont la respirabilité et la ventilation sont secondaires ou ceux qui ont une pratique exclusivement descendante. Il reste malgré tout fortement concurrencé par la nouvelle génération de casque intégral léger lorsqu'il faut pédaler avec et le garder sur la tête toute une journée.

Article lu 3 468 fois. Merci !