S’il y a bien une chose que l’on n’ignorait pas jusqu’à maintenant, c’était bien qu’un nouveau casque intégral Troy Lee Designs était en approche ! D’abord porté par de nombreux pilotes lors de la dernière Rampage en octobre, puis teasé récemment en vidéo par la marque elle-même, il est grand temps d’en savoir plus à son sujet !

Privilégiés, nous avons eu l’occasion de découvrir le nouveau Troy Lee Designs D4 plus tôt en ce début d’année et même de rouler plusieurs fois avec. Alors à quoi ressemble-t-il ? En quoi constitue-t-il une évolution ? Quelles sont nos premières impressions avec ? Réponse tout de suite !

 


Temps de lecture estimé : 7 minutes


 

 

 

D2, D3… D4 !

La plupart d’entre nous se souvient de l’époque où tout le monde ne jurait que par le feu Troy Lee Designs D2 (pour Daytona v2). Ce casque a su chambouler les codes du moment et instaurer les siens, avec une nouvelle esthétique !

Il fut suivi, il y a un peu plus de 10 ans, par le D3. Son successeur qui reprenait sans vergogne les points singuliers qui ont fait du D2 une icône, mais avec des lignes et des traits plus agressifs encore, pour à son tour devenir une icône.

Troy Lee Designs, et ses intégraux, traverse donc les âges sans presque une ride ! Après tout ce temps, la marque juge enfin bon de réviser son dessin. Et bien qu’il ne soit jamais facile de toucher à une icône ou de la faire évoluer, place au Troy Lee Designs D4 ! Risqué, osé, qu’importe… Troy Lee s’est jeté à l’eau : voyons comment…

 

 

Troy Lee Designs D4

  • Coque carbone ou composite
  • Annoncé à 1000g (carbon) et 1050g (comp)
  • 6 tailles (XS à XL)

 

Le D4, d’abord visuellement…

Des détails que l’on souligne forcément par comparaison à ses prédécesseurs :

 

…puis techniquement !

 

L'aspect sécurité

Comme la plupart des casques intégraux de la mythique marque américaine, le Troy Lee Designs D4 ne déroge pas à la règle. Il respecte les normes obligatoires CPSC 1203 et CE EN 1078 mais aussi 2 réglementations américaines supplémentaires, à savoir l’ASTM F1952 et F2032 pour l’usage du casque de DH et BMX. Mais ce n’est pas tout :

Ventilation et aération

C’est le point sur lequel les casques et les marques se livrent bataille en ce moment tant les modèles pour l’Enduro se diversifient et progressent… Le Troy Lee Designs D4, lui aussi :

Construction et structure

Le Troy Lee Designs D4 profite donc d’un gros travail d’ouverture pour favoriser l’aération et optimiser la ventilation. Mais, dans sa construction aussi, il fait une économie de matière et une cure d’amincissement :

Confort et maintien

Finalement, c’est aussi en confort et en maintien que le Troy Lee Designs évolue :

 

 

Prise en main

Nous avons donc reçu un Troy Lee Designs D4 Carbon Freedom – que je m’amuse à surnommer Make America Great Again pour son look étoilé, rouge et bleu – pour s’en faire une idée !

Pour mes 56cm de tour de tête, le taille M du D4 convient parfaitement – le taille M du D3 me convenait aussi. Et même si, comme on pouvait s’y attendre, l’enfilage du casque est plus abracadabrant, on sent de suite un meilleur maintien une fois dedans, notamment sur le pourtour du crâne et au bas du casque. Un meilleur confort en découle aussi. Au bout du bout, le D4 est plus stable et c’est déjà un progrès vis-à-vis du D3 qui bougeait parfois facilement sur la tête.

À l’usage, en action, deux points me sautent aux yeux : sa relative légèreté et sa ventilation. Les 190g de moins se font rapidement sentir. Le cou et la nuque s’en réjouissent. Passer sous la barre du kilo est significatif sur le papier, mais finalement sur le terrain aussi. Le gain de poids est nettement perceptible !

Enfin, si les entrées d’air directes frontales ne se sentent pas forcément de l’intérieur, celles sur le dessus du casque, par contre, sont bien utiles. L’air rentre, on sent l’air circuler sur le sommet du crâne. Et surtout, il garde moins la chaleur. Pour, en définitive, une ambiance tolérable. Face aux D3, qui tendait plutôt à la fournaise quand on pédalait avec, le D4 progresse donc, là encore.

 

 

Qu’en penser !?

Comme on l’a déjà évoqué, toucher à une icône reste délicat. Esthétiquement, c’est compliqué tant les codes qui ont fait le succès de la marque ont touché et sont bien ancrés dans les esprits. Mais techniquement c’est encore possible et ce plus facilement…

Malgré tout, le Troy Lee Designs D4 continue de progresser, esthétiquement comme techniquement. Troy Lee Designs réussi donc le pari de reprendre son icône sans repartir de la feuille blanche. L’histoire d’une icône continue… Chapeau !

Mais les évolutions d’un point de vue technique restent assez basiques : le Troy Lee Designs D4 est finalement assez timide en terme d’innovation face à une concurrence toute aussi à la hauteur et d’un niveau global équivalent.

Reste maintenant à savoir si son prix en vaut la chandelle et à quoi ressemble la nouvelle gamme des Troy Lee Designs D4, ce qui permettra d’ailleurs de le positionner face à cette concurrence

 

 

La gamme

À 599,90€, le D4 Carbon passe à lui seul la barre que personne n’avait encore osé franchir, à l’image des vélos ces derniers temps. Il ne semble plus y avoir de limite !

À 100€ de plus que les casques intégraux les plus chers du marché : Fly WERX Ultra Carbon, Fox RPC, Bell Full-9… une icône peut-elle malgré tout se permettre cela ? Compte tenu des évolutions techniques, mérite-t-elle aussi un tel traitement face à sa concurrence ?

Mais, bien que le D3 Fiberlite reste à la gamme à 279,90€, un modèle en fibre composite, à 449,90€, vient compléter la gamme pour la rendre un poil plus accessible :

Article lu 8 262 fois. Merci !