Pour ceux qui s’intéressent de près au circuit de Coupe du Monde de Descente, Jack Moir n’est pas un inconnu. Auteur de quelques faits d’arme, il occupait ces derniers temps l’actualité du mercato. On le savait en partance du team Intense… Mais pour aller où ?! 

Si cette question était légitime, c’est davantage celle de savoir ce qu’il ferait à l’avenir qui était moins évidente. C’est pourtant désormais acté : Jack Moir a l’intention de faire désormais parler de lui en Enduro, et sur un Canyon… 

 


Temps de lecture estimé : 2 minutes – Photos : Canyon


 

 

Jusqu’ici…

Jack Moir est Australien… Et comme nombre d’entre eux, il fait partie du vivier talentueux que le milieu du VTT connait. Jusqu’ici, il s’est principalement illustré sur le circuit international de Descente. Plus précisément, Jack a marqué les esprits en 2017, à Fort William.

À cette époque, il fait partie du team Intense, de retour sur le circuit. Il roule sur un prototype en aluminium du M29, doté de grandes roues. L’endroit est particulièrement propice à toutes les initiatives qui favorisent de savoir conserver la vitesse. Il y termine deuxième, intercalé entre Greg Minnaar et Aaron Gwin, son meilleur résultat en Coupe du Monde.

Depuis, il était resté fidèle à la marque américaine, et s’était installé dans l’exigeant top 20 mondial, signant plusieurs autres incursions dans les dix de devant. Jusqu’à cet hiver, où il annonçait la fin de sa collaboration après cinq années de bons et loyaux services…

Voir cette publication sur Instagram

 

after an insane 5 years. Thanks for everything @jenngabrielli and @jeffsteber.??

Une publication partagée par Jack Moir ?? (@jackmoir_) le

 

 

Double question !

Installé aux avant-postes du circuit mondial de Descente, Jack Moir était logiquement attendu dans la continuité de son parcours. La principale question du moment était donc sur quel vélo le verrait-on… Pourtant, en répondant aujourd’hui à cette question, c’est aussi à celle portant sur son programme de course que répond le communiqué en provenance d’Allemagne.

Dès 2020, Jack Moir intègre le collectif Canyon… Pour rouler prioritairement en Enduro ! Et pas n’importe quel programme : l’intégralité des Enduro World Series, aux cotés de Dimitri Tordo et Inès Thoma, au guidon du Strive. Si, et seulement si le calendrier le permet, Jack Moir fera des piges au guidon du Sender de descente.

À 25 ans, voilà donc celui qui a survécu à une attaque de requin – il est surnommé Jack Shark Attack Moir – à l’aube d’un virage important dans sa carrière. Fabien Barel, mentor du team, en a bien conscience :

Les pilotes professionnels de DH ont toujours fait d’excellents enduristes, bien que physiquement, il devra faire beaucoup pour s’adapter à cette discipline. Je n’ai aucun doute sur le fait que son intérêt pour la compétition le poussera à se plonger dans les détails tactiques les plus subtils de la compétition d’Enduro.” Fabien Barel

C’est ce que l’on suivra donc dès les premières étapes Enduro World Series 2020. À ce jour, il reste sept semaines avant les grands débuts de la saison internationale. On y reviendra 😉 

Article lu 1 376 fois. Merci !