En temps de guerre, on appelle ça un dégât collatéral. Ici, Thomas Lapeyrie préfère parler d’une erreur système pour évoquer la situation dans laquelle il se retrouve à l’aube de la saison 2020. Sans contrat, le voilà redevenu un pilote privé qui n’a pas l’intention de lâcher l’affaire. Pour preuve, la collecte de fonds portée par les premiers généreux donateurs, les pilotes EWS eux-mêmes, actuels ou passés. Voici donc Thomas Lapeyrie version 2020, aka “Rider 404” ! 

 


Temps de lecture estimé : 3 minutes – Visuels : @madgas.design // madgas.fr


 

Motivé comme jamais…

Quelque part, c’est à ça qu’on reconnait un compétiteur dans l’âme : il ne lâche jamais rien, tant qu’il n’a pas atteint son but. Alors, logiquement, il ne pouvait en être autrement avec Thomas Lapeyrie. Si le bonhomme sait faire le show, il sait aussi et surtout se recentrer sur l’essentiel, et l’objectif, le moment venu.

C’est forcément ce qu’il a eu à faire en ce début de saison 2020, depuis qu’il sait qu’il ne fait plus partie des plans du Team Orbea dont sur lequel il comptait. À travers ses messages, on a d’abord senti l’incrédulité, et le questionnement. WTF ?! comme disent les anglo-saxons. 

Et puis, l’espoir et l’envie ont somme toute vite repris le dessus. Certainement portés par les messages de soutien, nombreux, lui disant qu’une saison EWS sans Thomas Lapeyrie, c’est comme… On laisse à chacun le soin de compléter. Certaines propositions étaient fameuses sur ses stories Instagram 😉

 

 

La communauté !

Des messages venus, entre autres, des pilotes Enduro World Series eux-même, qui au delà de la concurrence, apprécient le gars et son esprit au point de s’engager pour le voir à nouveau concourir à leurs côtés en 2020. Comment ?! En donnant un peu de son temps, de son savoir faire ou de son image à une collecte de fonds d’un nouveau genre !

La liste des pilotes est longue, et détaillée en fin d’article. Mais tous ont en point commun d’être les premiers contributeurs de la collecte du Rider 404. Au delà du contexte rappelé ici pour saisir la situation, on ne va pas paraphraser le contenu même de la présentation, bien ficelé. C’est à lire, ici ! Juste préciser que chaque pilote a donné un maillot, offert des places à un événement qu’il organise, et/ou proposé de partager une journée avec un/des contributeurs.

 

 

À gogo ?!

À tel point que la liste des compensations en retour des contributions a de la gueule ! Du moins, ça vaut les sommes mises en évidence pour boucler la saison d’un top pilote Enduro World Series. Au delà de ça, le concept, jusque dans les visuels, parait bien ficelé !

Souhaitons que jamais personne n’ai à reprendre le flambeau l’an prochain, mais quelque part, c’est une assurance solidaire qui né ici. Si ça marche, c’est la preuve qu’en cas de coup dur, le concept est là, et qu’un autre peut, en dernier recours, endosser à son tour le masque du Rider 404… 

À l’heure d’écrire ces lignes, la collecte débute tout juste, mais le temps est compté. Il reste 90 jours avant la fin de l’opération, et à peine 50 avant la première manche EWS de la saison, en Colombie. Alors, envie d’aider Thomas Lapeyrie et faire comme..?

“Adrien Dailly, Amaury Pierron, Andréane Lanthier Nadeau, Anita Gehrig, Caro Gehrig, Cécile Ravanel, Christian Tailor, Damien Oton, Déborah Motsch, Dimitri Tordo, Elliott Heap, Fabien Barel, François Bailly-Maitre, Greg Callaghan, Iago Garay, Ines Thoma, Isabeau Courdurier, Jerome Clementz, Jesse Melamed, Josh Lewis, Kelan Grant, Kilian Bron, Loic Bruni, Loris Vergier, Ludo May, Martin Maes, Maxime Chapuis, Miranda Miller, Morgane Charre, Morgane Jonnier, Myriam nicole, Nicolas Vouilloz, Noga Korem, Pedro Burns, Remy Absalon, Sam Hill ,Titouan Perrin-Ganier, Yoann Barelli, Zakarias Johansen…”

> https://www.helloasso.com/associations/annecy-cyclisme-competition/collectes/objectif-ews-2020

Article lu 4 006 fois. Merci !