C’était donc bien dans les tuyaux ! La semaine passée, lors de l’annonce du Team Yeti/Fox, les plus avertis d’entre nous attendaient plus : des nouvelles sur l’avenir de Jared Graves. L’australien avait annoncé un peu plus tôt la fin de son partenariat avec Specialized…

Tous les indices laissaient à penser qu’il reviendrait sous le giron de la marque du Colorado sous un statut particulier. C’est désormais confirmé, et c’est aussi l’occasion d’éclaircir sa situation après 18 mois biens troubles… 

 


Temps de lecture estimé : 3 minutes – Photos : Yeti / Thomas Falconer


 

 

Back in the days…

Dans la carrière de Jared Graves, la marque Yeti a occupé une place de choix. C’est avec elle que l’Australien a conquis les plus importants de ses faits d’arme. Champion du Monde de 4X et d’Enduro, médaillé de bronze en Descente et athlète olympique en BMX… Ça marque forcément les esprits !

Il n’empêche qu’il y quatre ans, Jared Graves changeait de crèmerie en signant chez… Specialized ! Dans le même temps, son team mate Richie Rude restait sous les couleurs turquoises et prenait le relais de son mentor. L’Australien, lui, marquait le pas, jusqu’à connaitre dix-huit derniers mois biens difficiles.

Tout d’abord, suite à un contrôle anti-dopage qui a tant fait parler à Olargues en 2018, lors de la manche française des Enduro World Series. Puis, peu de temps après, alors qu’il était diagnostiqué d’une tumeur qui l’éloignait des sentiers…

 

 

… et come-back !

En juin dernier tout d’abord, Jared Graves annonçait sa guérison, mettant une partie de cette période sombre derrière lui. Puis, en novembre, il nous annonçait son intention de reprendre la compétition, lors de la première manche des Enduro World Series 2020, en mars prochain, en Colombie…

Aujourd’hui, ce sont les circonstances dans lesquelles il signera son retour, qui se précisent. Après avoir salué le soutien sans faille de Specialized durant sa maladie, Jared Graves revient au sein de sa marque de coeur : Yeti. Des couleurs, du matériel et des têtes connues pour un nouveau départ ?!

“Je sens toujours qu’il me reste encore quelques bons moments de compétition à vivre en moi… Et j’ai un peu à prouver ! Après un an et demi très difficile personnellement, j’ai hâte de courir et travailler à nouveau, avec Yeti !”

 

 

Fin de peine…

Pour bien faire, encore faut-il que Jared Graves soit en mesure de s’aligner en compétition suite au contrôle anti-dopage dont il avait fait l’objet. À ce propos, peu d’informations avaient filtré sur la peine, et son application. C’est désormais plus clair.

Dans un communiqué du 15 janvier 2020, l’agence australienne de lutte contre le dopage indique avoir pris connaissance de la sanction prononcée par l’AFLD à l’encontre de Jared Graves : 18 mois de suspension prenant effet au 18 septembre 2018, date à laquelle l’Australien aurait stipulé sa mise en retrait volontaire aux instances compétentes.

À l’occasion de cette affaire, Jared Graves avait reconnu être le propriétaire de la gourde contenant les substances illicites ingurgitées par Richie Rude et lui-même. Une responsabilité que traduit les dix mois de suspension supplémentaires qu’il reçoit, comparé au 8 mois de suspension de son compère.

 

 

La suite ?!

Dans tous les cas, voilà sa situation désormais claire. Il sera autorisé à rouler à nouveau en compétition à partir du 18 mars prochain, soit 10 jours avant la première manches Enduro World Series 2020.

À ce moment là, il sera donc ambassadeur Yeti. Un statut quelque peu différent de celui de pilote du Team Yeti/Fox de la marque. Jared reste libre du choix de ses partenaires, et prend un rôle plus important au sein de la marque.

“Où reverra-t-on Jared Graves ?”

Il sera notamment au contact des jeunes pilotes soutenus par la marque – un team national est tenu par la marque en plus du casting international du team Yeti/Fox. Qui plus est, c’est Jared Graves en priorité que la marque identifie désormais comme athlète à intégrer au développement de ses vélos.

Un peu plus de liberté, et un peu moins de pression donc, que l’Australien entend traduire dans son programme de compétition. Exit la saison complète des Enduro World Series. Il participera à certaines manches, ainsi qu’à certaines courses où on ne l’attend pas… On suivra ça !

Article lu 3 632 fois. Merci !