Comme promis, le mercato continue en ce début d’année 2020. Après les rumeurs, places aux annonces décisives. Après Kilian Bron hier, c’est au tour de celui qui l’a surclassé lors de la dernière course de la saison : Damien Oton, qui intègre aujourd’hui le Orbea Fox Enduro Team. Le Catalan incarne le top pilote que les Basques espéraient cueillir depuis un moment… 

 


 

Jusqu’ici…

C‘est de coutume en ce début d’année 2020 : coup d’oeil dans le rétro, et la décennie qui vient de s’achever… Et à ce petit jeu, la trajectoire Orbea est plus que jamais intéressante. Pour simplifier, il y a dix ans, la marque basque était une enseigne de XC, avec Julien Absalon en figure de proue… La gamme ibérique dédiée à l’Enduro n’en était alors qu’à ses balbutiements.

Que de chemin parcouru depuis, jusqu’à ce cap de 2020 où le Rallon et le Occam font partie des références du moment ! Un succès conquis par les produits, mais aussi par un travail de longue haleine en compétition… Oui, l’air de rien, Orbea fait partie des premières marques à avoir consacrer un team aux Enduro World Series, dès 2013.

La tâche n’a tout de même pas été de tout repos, notamment parce que la marque et ses produits, nouveaux venus dans la discipline, devaient gagner la confiance des pilotes. Raison pour laquelle Orbea a longtemps couru après un top pilote capable de faire gagner ses vélos au plus haut niveau mondial. Thomas Lapeyrie, capable d’intégrer le top 20 EWS, marquait déjà un progrès en la matière ces deux dernières saisons…

 

 

L’élu !

… Mais c’était un secret de polichinelle dans le milieu : les basques voulaient plus ! Un pilote du carré d’as ! Un de ces très rares, capable de remporter une manche, et jouer le général des Enduro World Series. On l’a déjà écrit à mainte reprise : ils se comptent sur les doigts de la main… Et Damien Oton, en fait partie !

Trois fois vice-Champion du Monde en six saisons, l’aigle catalan est bankable ! Et ce, même après une saison 2019 terrible,deux blessures coup sur coup l’ont tenu éloigné des débats, à son grand désespoir. Après ces épreuves, et à 32 ans, Damien Oton profite néanmoins de l’opportunité pour ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière.

Il avait écrit ses lettres de noblesse sur un Caminade, auprès de sa famille et ses amis, avant de confirmer sur Devinci, avec qui il a su franchir un cap et signer ses premières victoires EWS, pendant six longues saisons. Le voici désormais sur le chemin d’un nouveau chapitre avec Orbea, marque avec laquelle il partage les Pyrénées, ses montagnes de coeur…

 

 

Remaniements

Et quel chapitre ! Damien Oton arrive clairement en tant que leader au sein d’un team qui change de sponsor titre. Exit Enve, place à Fox – les suspensions. Une annonce qui augure de bonnes choses puisque c’est avec la marque à la queue de renard que Orbea a développé les suspensions du Rallon puis du Occam. Et on l’a écrit à plusieurs reprises : le succès de ces vélos repose en partie sur ce couple gagnant. Serait-ce la dernière pièce au puzzle nécessaire à faire gagner Damien ?!

Avec Orbea, Damien monte en tout cas sur des vélos qui, on le sait, lui plaisent depuis longtemps… Ses yeux pétillaient déjà en voyant le Rallon que l’on passait à l’essai lors de la Megavalanche en 2017. Le voilà servi au sein d’une structure resserrée, toujours emmenée par Primoz Strancar au poste de team manager !

À l’international, le seul Vid Persak – espoir slovène très en vue chez lui, en 2018, à Petzen/Jamnica – accompagnera désormais le leader. Edgar Carballo et Gabriel Torralba, eux, constituent l’effectif du niveau national et européen du Orbea Fox Enduro Team.

Un effectif, donc, clairement taillé pour franchir un cap en Enduro World Series autour de l’aigle catalan. On suivra ça !

Article lu 4 025 fois. Merci !