David Rimailho et Julien Ferrandez d’UBAC MEDIA sont de retour sur Endurotribe pour un nouvel épisode de leur série Stone Riders, mêlant découverte, VTT et Géologie… Cette fois-ci on s’intéresse aux glaciers de la Haute Maurienne !

 


Temps de lecture estimé :  3 minutes –  Récit : David Rimailho – Images et montage : UBAC Média / FLY4U.PRO


 

 

Panne sèche…

Avec le projet Stone Riders, j’essaye de faire aimer la géologie et comprendre les paysages que l’on peut traverser en VTT. C’est aussi une manière de découvrir des trails dans des lieux originaux, un peu comme la série super esthétique de Killian BRON : MISSION; mais à mon humble niveau.

Pour cela, il faut choisir des spots pas trop loin de la maison tout en s’efforçant de sortir des “sentiers battus” ou plutôt des sentiers avec des traces .gpx. Il faut réfléchir à une histoire géologique et composer avec les disponibilités des copains riders/cameramen suffisamment inconscients pour me suivre dans mes délires. Je souhaite également un fil conducteur entre les épisodes.

Lors du tournage de l’épisode 4, j’avoue que c’était un peu la panne sèche concernant les idées pour l’épisode 5. Julien Ferrandez d’UBAC MEDIA me chauffait depuis plusieurs mois pour un tournage sur les glaciers du Mont Blanc. Mais, j’étais moyen motivé… Killian Bron a déjà fait un épisode là-bas, le lien entre la glace et la géologie est pas simple à mettre en avant et Chamonix, c’est ultra beau, c’est dingue géologiquement, mais bon, trop de monde, trop d’hélicos qui tournent toute la journée au-dessus de nos têtes…

 

On terminera donc le tournage du 4 en se disant : “Bon ! On continue à réfléchir pour le 5 !”

 

 

 

Ma famille était montée à Tignes pour profiter du pont d’Août. Le lendemain, on décide de partir en balade de l’autre côté du Col de l’Iseran pour s’approcher des glaciers avec les enfants. Passées les dernières remontées mécaniques de Val d’Isère, lorsqu’on bascule, c’est l’occasion de se dire que c’est toujours aussi beau la Haute Maurienne !

On arrive à Bonneval sur Arc puis au hameau de l’Écot. On laisse les vélos dans la voiture. Et on attaque la montée pendant quelques heures.

 

 

Une fois au refuge des Evettes, c’est une évidence ! Stone riders épisode 5 sera tourné ici dans ce panorama exceptionnel ! Un bout de Patagonie à deux pas de la maison !

Le fil conducteur ? Comment les glaciers façonnent les paysages. Tout comme pour le lac de Tignes-Le-Lac, c’est un glacier qui a creusé les roches pour former un lac naturel. La différence entre les deux spots ??? Ici, on est plus haut en altitude et le retrait du glacier est donc en train de se produire !

 

 

Un verrou glaciaire, un lac, la base du glacier qui se morcelle dans le lac, des icebergs, bienvenue en haute montagne, bienvenue en Haute Maurienne, bienvenue en Savoie ! Et le pied, c’est que le glacier est suffisamment plat pour être ridé (attention aux crevasses selon les saisons…). Plus bas, les roches dures, polies par la glace pendant des dizaines de milliers d’années et aujourd’hui à l’air libre, sont des plus ludiques à rouler.

 

 

Malheureusement, cet épisode est une occasion de plus de constater le recul rapide de nos glaciers alpins et l’impact du réchauffement climatique. Les cordons morainiques (amas de matériaux transportés par le glacier puis déposés lors de son recul) sont des témoins incontestables de cette fonte. Chaque cordon marque une période de fonte. Le cordon le plus récent était situé en bordure du glacier en 1948. Le lac n’existait pas non plus à cette époque. Depuis, la langue terminale du glacier a reculé de plus de 400 m en 71 ans dont près de la moitié (193 m) sur les 18 dernières années…

 

 

Maintenant les amis, il faut se bouger les fesses (enfin surtout celles des gens qui nous dirigent) pour que cette vidéo ne soit pas le témoin d’un glacier disparu dans 10 ans..!

En attendant, bon ride et bonne fin d’année à tous !

 

 

Stone Riders, épisode 5 – La vidéo !

Article lu 2 171 fois. Merci !