Après l’annonce de Florian Nicolaï en début de semaine, la séquence mercato continue avec un autre grand nom de l’Enduro qui annonce la fin d’une ère. Celle-là, on la voyait moins arriver dans la mesure où il coulait des jours tranquilles après avoir pris sa retraite internationale, mais c’est bien la nouvelle du jour : Jérôme Clementz fait savoir que son contrat arrive à échéance en cette fin 2019.  


 

 

Back in the days…

Les plus anciens d’entre nous s’en souviennent. La carrière d’enduriste de Jérôme Clementz a débuté sur un Scott, et s’est poursuivie sur un MBK, avant de connaitre un fructueuse période avec Cannondale. Prolifique en matière de résultats, puisque l’association du pilote Alsacien avec la marque américaine correspond peu ou prou au moment où Jérôme a étendu sa domination sur l’Enduro d’antan…

Jusqu’à ce que la discipline s’internationalise, que sa médiatisation gagne du terrain et que les pilotes se consacrent aux Enduro World Series telles qu’on les connait aujourd’hui. À cette occasion, en 2013, le duo Clementz/Cannondale remporte le premier titre de Champion du Monde d’Enduro de l’Histoire. JC31 entre alors dans une autre dimension.

 

 

Reconversion

Quelques courses et saisons plus tard, Jérôme Clementz finit par prendre sa retraite internationale. C’est fin 2017 que le pilote Alsacien l’annonce. Toujours dans l’anticipation, Jérôme avait mûri sa décision et préparé la suite.

Depuis, il assurait ainsi un rôle d’ambassadeur de ses principaux partenaires. Sram / RockShox, Michelin, Alpinestars… Mais aussi Cannondale, pour qui on le voyait poser, tourner, accompagner et développer il y a encore peu de temps. Comme il le dit…

 

“Toutes les bonnes choses ont une fin et après 11 ans en tant que Pilote pour Cannondale, il est temps de changer.

Cannondale est mon partenaire depuis 2009, sans eux je n’aurais probablement pas obtenu les mêmes résultats, je ne serai pas le même athlète et je n’aurais pas eu la même occasion de parcourir le monde avec mon vélo.

Cannondale représente une grande partie de ma carrière et je tiens à remercier la marque pour son soutien mais aussi toutes les personnes, qui m’ont aidé de bien des façons.

Tu peux être fort seul, mais tu es toujours plus fort avec une vraie équipe derrière toi et cela a été une réalité pour moi avec Cannondale toutes ces années.

C ‘est la fin d’une époque que j’ai vraiment apprécié, mais les changements sont excitants, nécessaire des fois et je suis prêt pour un nouveau départ.

Je reste un grand fan de Cannondale et je suis sur que nous resterons en contact” – Jérôme Clementz

 

Alors, retraité pour de bon #JC31 ?! Pas si vite ! Celui qui accompagne constamment ses posts du #notdoneyet en a encore forcément sous le coude. Il donne d’ailleurs logiquement rendez-vous au début d’année 2020 pour en savoir plus sur de quoi sera fait son avenir. À très vite, donc !

Article lu 6 215 fois. Merci !