L’info peut presque paraitre banale : pas de changement pour Ines Thoma en 2020 ! La pilote allemande joue la continuité et roulera toujours sur Canyon. Elle a tout de même son importance puisque ça sera le cas pour la 8e année, et que ça constitue une suite logique pour cette habituée du top 5 féminin… 

 


 

 

En temps normal

Ines Thoma ferait presque partie des meubles. Sur le circuit, c’est une des rares à pouvoir encore dire qu’elle a participé à toutes les saisons des Enduro World Series depuis leur création en 2013. Qui plus est, avec une régularité marquante même si sa blessure aux cervicales à Whistler en 2018 aurait pu en stopper plus d’un(e).

Malgré ça, Ines est revenue en 2019, mettant la moitié de la saison à retrouver son plein potentiel, autour du top 5. C’est en effet une habituée des analyses En travers des chiffres, le premier nom qui apparaît après celles qui prennent plus de risques, parfois en perdant la mise. Le malheur des unes faisant le bonheur des autres… 

 

 

Performance vs résultat…

Ines Thoma fait en tout cas partie des athlètes que l’on perçoit souvent comme prônant avant tout le plaisir de s’appliquer et performer, plutôt que de courir après le résultat. Régularité, abnégation, approche de la course qui ont certainement pesé au moment de renouveler le contrat qui lie donc Ines à la marque de sa nationalité.

“C’est fou ce que la vie peut parfois réserver, notamment dans les dix années de la mienne qui viennent de passer. Merci beaucoup de croire en moi et de m’aider à réaliser mes rêves !” – Ines Thoma

 

Dans cette logique, c’est pour deux saisons, plutôt qu’une, que le nouveau contrat est signé. On verra donc encore le duo allemand ensemble au départ des compétition d’Enduro d’envergure internationales en 2020 et 2021. De quoi maintenir le cap vers le top 5 mondial, voir grappiller encore un peu ?! On suivra ça avec attention dès le printemps prochain…

Article lu 1 796 fois. Merci !