C’est reparti pour un nouvel épisode de l’aventure “Las Americas” de Tito Tomasi, avec cette fois-ci deux mois de vagabondage canadien en Colombie Britannique. Pour la montagne et pour le fun…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Récit, photos & vidéo : Tito Tomasi


 

 

Canada, best trails ?

Vous connaissez le Canada ? Vous avez déjà vu des vidéos sur Whistler ? Sur les Crankworx ? Et bien là ça n’a rien à voir, cet épisode montre le travail incroyable des trail builders, leur créativité et leur respect. Pendant ce voyage mon but était de rouler de la bonne terre, de la pente, des dalles mais plus important encore, être dans les montagnes. Et ce fut grandiose. Le Canada en fait, c’est l’un des meilleurs endroits au monde pour le VTT. Voilà.

 

 

Sea to Sky

En voilà un peu plus sur l’histoire. Dans l’épisode 4 nous traversions les USA du Texas à Bellingham en presque 3 mois, beaucoup de ride, des rencontres et des moments super. Puis nous sommes arrivés au Canada par Vancouver. On a commencé par un mois autour du Sea To Sky corridor, c’est à dire la région qui va de North Vancouver à Pemberton, incluant Squamish et Whistler également. Une zone magnifique tant pour les paysages que pour le ride. Ma belle famille nous a rendu visite pour deux semaines quasiment au moment où je guidais un petit groupe de français sur tous les bons spots entre Vancouver et Revelstoke.

 

 

Ce fut donc un mois de folie avec des sentiers de folie et de belles virées ! Quel régal. Difficile de quitter la Sea to Sky et les copains après ça mais il fallait continuer et aller voir ailleurs.

 

 

Un passage dans les Chilcotins

Les Chilcotins c’est une petite région indienne sauvage et montagneuse où vivent encore 3000 indiens et pas mal de grizzlys. Mais on y trouve un réseau immense de sentiers naturels et aucune construction ou presque sur des centaines de kilomètres. Un paradis.

 

 

J’ai pu y faire une belle boucle de deux jours dans les montagnes, avec un bivouac au lac de Lorna. Abandonnant l’idée de faire une traversée inédite, mais je ne voulais pas envoyer Charlotte faire un détour de 400 kilomètres seule et m’attendre 5 jours. Projet remis au prochain voyage en BC.

Après mon escapade de deux jours, on a pu rouler ensemble, elle a vraiment adoré et comprend mieux ma passion pour cette région du Canada maintenant.

 

 

Kootenays

 

Du super ride et de grandes montagnes… Nous avons commencé par quelques bon tours sur Revelstoke avant de se laisser porter par le vent à Jasper. On y a passé un petit moment avant de revenir pour rouler Revelstoke, Golden et puis retrouver deux potes d’Annecy.

Manu et Seb sont deux costauds avec qui je roule souvent en Haute-Savoie, on a pu se régaler entre potes. Avec du très bon comme à Panorama mais aussi du très dur le jour où l’on a traversé les Purcells. Une mission de 15 heures complètement dingue ! Énormément de portage pour passer les arbres au sol, des traversées de rivières épiques, des chutes et trois heures de ride de nuit, épuisés. Mais c’est ça aussi l’exploration, c’est aller là où personne ne va.

 

 

Dans les Kootenays, on trouve aussi Nelson, qui est un spot hallucinant. Déjà pour sa petite ville relax et coloniale, pour l’ambiance cool mais surtout pour le potentiel et les trails en montagnes. Des ride de folie de tous les côtés, du dénivelé et de la technicité. On a eu du mauvais temps ce qui a rajouté un peu de piment à nos escapades. Quel pied !

 

 

Jasper

En arrivant, on est saisit par la beauté de cet endroit. Des montagnes magnifiques et des glaciers. De plus, nous sommes en septembre et l’automne est déjà là, rendant le tableau encore plus vibrant de couleurs. Je roule et on visite, c’est grandiose.

Un jour j’ai réussi à convaincre Charlotte de m’accompagner sur le Mont Folding pour aller filmer et faire des photos, elle m’a maudit dans la pente mais le résultat valait le coup.

 

 

Ce ride est assez unique car c’est un portage de presque 100 mètres, chose rare au Canada mais pas rare du tout à la maison dans les Aravis. Un régal.

Et puis c’est arrivé, le moment que j’attendais depuis très longtemps. Une rencontre avec un loup. Alors que je roulais seul, loin de tout, je l’ai vu et je l’ai surpris. Un magnifique loup gris, immense, là se tenant à 15 mètres de moi. Il a eu peur et s’est mis à courir en parallèle du sentier, je pouvais le regarder de près et bien calme.

Lorsqu’il s’est arrêté je me suis accroupi derrière mon vélo pour mieux le contempler. Magique. Je crois que je me souviendrai de ce moment incroyable.

Comme quoi le vélo est vraiment le meilleur outil pour faire des rencontres. Le froid est arrivé, on est reparti vers les Kootenays.

 

 

Retour aux USA

Voila ! Cet épisode est terminé mais notre voyage en Amérique du Nord lui ne l’est pas. Nous quittons Fernie sous la neige fin septembre pour rejoindre les USA et le Montana en premier. C’est le départ du prochain épisode alors restez connectés !

Entre temps si vous voulez en voir plus et suivre notre trip au quotidien, suivez-moi sur Instagram @titotomasi et Facebook. J’y partage mes rides, les infos et des dessins.

Merci pour votre soutien et pour votre intérêt.

Aloha #vivelavie

Tito

 

 

“Las Americas”, ep. 5 – La vidéo

ATTENTION : cette vidéo n’est pas une super production, elle ne contient aucun ralenti et vous ne verrez pas non plus le même passage filmé de 6 façons différentes. Elle est brut et authentique, reflétant une aventure avec de vrais humains dedans. Au total, je pense avoir roulé 1900 kilomètres au Canada pendant le tournage de cet épisode, ce qui vous informe sur une chose : J’AIME faire du vélo. Filmer c’est sympa et j’adore partager, car sans partage ces aventures ne seraient pas réelles…

Article lu 2 027 fois. Merci !