Après avoir présenté son premier modèle d’Enduro 29 pouces, le Ibis Ripmo, aux mains des pilotes du team EWS pour l’ouverture de la saison 2018, Ibis révise désormais son jeu avec un nouvel Ibis Ripmo, le AF !

Mais alors pourquoi “révise” ? Ripmo et Ripmo AF sont-ils si différents ? En quoi sont-ils différents ? Et similaires ? Et aussi, que peut bien signifier sa particule AF ? 

L’occasion aussi de la comparer d’ores et déjà à l’Ibis Ripmo actuel puisque nous l’avons au garage depuis cet été. Alors en quoi le Ripmo mérite-t-il d’évoluer ? D’être révisé ? Et sa version AF répond-elle précisément à ces attentes ? Place aux présentations avant de cherche à les comparer…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Ibis Cycles


 

 

Pas Aussi Facile !

Avec sa dénomination AF, ce nouveau Ibis Ripmo AF laisse perplexe. Certains, les anglophones en tête, y voient un jeu de mot. Les autres, ne peuvent rien y voir du tout…

Je m’explique. AF, en anglais, signifie souvent As Fuck et est une manière très répandue pour amplifier une phrase, une pensée, un sentiment, une expression. Une sorte de superlatif pas très poli ! De quoi pousser le Ripmo sur le devant de la scène.

Mais ici, AF signifie Aluminium FrameCet Ibis Ripmo AF est donc la déclinaison en cadre aluminium de l’actuel Ibis Ripmo. Cependant, attention ! Dans les détails, ce n’est pas si simple. En y regardant de plus près, ce n’est pas une banale déclinaison ou une pale copie de l’existant ! Voyons ça…

 

 

Ibis Ripmo AF

  • Usage Enduro
  • Roues de 29 pouces 
  • Débattement 160mm AV et 147mm AR
  • Triangle AV/AR Alu
  • Reach 475mm en taille L, offset 44mm
  • Pneus jusqu’à 29×2.6

 

Auto-portrait !?

Bien que l’Ibis Ripmo AF reprenne les grandes lignes du Ripmo, il n’en demeure pas moins différents sous certains angles :

Similitudes

C’est sûr que d’un point de vue esthétique et visuel, et mis à part les contraintes que la construction aluminium impose, l’Ibis Ripmo AF ressemble comme deux gouttes d’eau à son frère : double courbures du tube supérieur, amortisseur centré dans le triangle avant et presque horizontal, long pied d’amortisseur, tube de selle rectiligne, becquet d’ancrage pour l’amortisseur, passage interne des gaines, etc.

On retrouve aussi les deux petites biellettes chères au système de suspension DW-Link. Avec un débattement et des biellettes identiques, l’Ibis Ripmo AF conserve la même cinématique que sa muse ! Sans aucun doute.

Bien que différente, nous allons le voir, sa géométrie est tout de même très fortement inspirée de celle du Ripmo carbone, puisque seules quelques côtes diffèrent

 

Différences

Effectivement, en terme de géométrie, ces deux Ripmo sont très proches :

Seulement 3 valeurs les distinguent. Le Ripmo AF perd/gagne – ça dépend comment on le prend 😉 – 1 degré d’angle à la direction mais gagne 4mm de longueur de reach et 17mm d’empattement. C’est tout ! Mais attention, un détail peut porter à confusion. La hauteur de fourche utilisée pour la mesure de la géométrie varie entre le Ripmo et le Ripmo AF.

Donc ces évolutions ne représentent pas forcément l’évolution du cadre à proprement parler, même si ce dernier évolue bel et bien, mais surtout une évolution de l’offre kit cadre/vélo complet qu’Ibis propose.

Cependant, une chose est plus sûre : le cadre est entièrement en alu. Triangle avant comme arrière. Ibis n’annonce pas, du moins pour le moment, de modèle carbone identique au Ripmo AF. La marque signe donc un retour affirmé et inattendu à l’aluminium. S’en tiendra-t-elle qu’à ce modèle ? Ou continuera-t-elle ainsi !?

 

 

Vis-à-vis du Ibis Ripmo

Ils sont donc très proches sans pour autant être strictement identiques. Du coup, à quoi s’attendre avec ce nouveau Ibis Ripmo AF ? Surtout face à l’actuel Ripmo en carbone ?

Nos différents roulages sur l’actuel Ripmo carbone sont l’occasion pour nous de saisir les différences qu’ils possèdent… ou non ! À vrai dire, à l’usage, le Ripmo carbone s’avère être un très bon pédaleur. D’une efficacité redoutable : grâce à sa position, aidée par un tube de selle redressé et une cinématique DW-Link qui, par l’effet de chaîne, optimise le moindre coup de pédale, et le transforme en énergie pour avancer. Des données que conserve le Ripmo AF !

Par ailleurs, sa position de pilotage new generation, avec son reach long est confortable et rassurante mais son angle de direction proche des 66° limite l’engagement. Avec un dynamisme impressionnant. It’s fast AF ! On a parfois du mal à tenir la bête tant elle veut toujours aller de l’avant. On aurait presque peur de l’OTB parfois. Un ensemble qui le limite parfois en terme d’engagement et l’enfermerait, pour les moins téméraires, dans une pratique plutôt All Mountain qu’EnduroC’est là que ça coince !

Voici donc rapidement ce nous en avions pensé. Et voilà maintenant ce que nous aurions bien voulu voir évoluer : l’angle de direction et la longueur du reach de façon à nous rendre plus serein et en confiance à son guidon lorsque les choses se corsent, que le rythme s’emballe, qu’il faut y croire jusqu’au bout…

Et en quoi est-il différent du Ripmo AF !? Justement sur ces deux points, de quoi tout bonnement le rendre plus tolérant, plus stable et moins boule de nerf. En fait, le rendre plus Enduro qu’All Mountain ! L’alu pourrait aussi aider, mais rien n’est moins sûr…

 

 

Qu’en penser !?

Pourquoi tout changer dans une recette qui fonctionne ? Pourquoi ne pas cherche à l’améliorer, l’optimiser pour en tirer pleinement profit !? De cette manière, en révisant juste ce qu’il faut de l’existant, Ibis vise dans le mille avec ce nouveau Ripmo AF.

Même si la comparaison demande un véritable roulage avec le Ripmo AF, la marque californienne semble désormais capable d’offrir un VTT d’Enduro 29 pouces comme on les conçoit aujourd’hui chez Endurotribe.

Aussi, avec l’usage de l’aluminium et des prix plus attractifs que son frère en carbone, il pourrait bien s’attirer une nouvelle part du marché. De la sorte Ibis ouvre peut-être ses portes et son coeur à des pratiquants en quête de vélos qui restent très performants, d’une marque exotique aussi, mais dont le porte monnaie limite naturellement les choix en matières de marques, de modèles et d’équipements…

 

 

La gamme

Au delà des 2 kits cadre qui se différencient par le choix de l’amortisseur (DVO Topaz à air – 1999€ – et DVO Jade X à ressort – 2039€), la gamme se compose de 3 modèles, tous équipés en suspensions avant et arrière DVO :

  • Ibis Ripmo AF NX – 3499€ :

 

  • Ibis Ripmo AF SLX – 4499€ :

 

  • Ibis Ripmo AF GX – 4799€ :

Article lu 5 733 fois. Merci !