Un, puis deux, puis trois, puis quatre… Le Nomad, puis le Bronson, puis le Megatower, et le Hightower… C’est enfin au tour du Tallboy d’être revisité à l’actuelle sauce identitaire et technique de Santa Cruz ! À vrai dire, il n’y a pas de raison qu’il soit épargné par cette vague de rajeunissement.

La marque californienne continue donc dans son élan de renouveau de ces deux dernières années. Alors comment le mythique modèle de Trail est-il mis au goût du jour ? Change-t-il d’aspect ? Y a-t-il d’autres nouveautés !? C’est l’heure des présentations avec le Santa Cruz Tallboy 2020 et son homologue féminin, le Juliana Joplin !

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Santa Cruz


 

 

Frères d’armes

Le dernier opus du Tallboy remonte à plus de 3 ans. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et le dernier Tallboy affichait quelques rides. Du coup, avec cette vague de rajeunissement, Santa Cruz en profite pour uniformiser sa gamme.

Après avoir proposé le Nomad avec l’amortisseur en prise sur la biellette basse du VPP, un look très simple et épuré, et des peintures raffinées, unies et riches en couleurs, Santa Cruz a propagé ce design au reste de sa gamme. Au Bronson l’an passé et au Megatower et Hightower cette annéeÇa ne chôme pas chez les ricains !

Et le Tallboy n’y coupe pas pour 2020 ! Au passage, la marque affirme encore plus sa nouvelle identité. Un look qui se démarque franchement, mais qui ne délaisse pas pour autant les quelques repères auxquels nous nous sommes habitués ces derniers temps sur les Santa Cruz. Voyons ça de plus près !

 

 

Santa Cruz Tallboy & Juliana Joplin

  • Usage Trail
  • Roues de 29 pouces 
  • Débattement 130mm AV et 120mm AR
  • Triangle AV/AR Alu ou Carbone
  • Reach 468mm en taille L, offset 44-46mm
  • Pneus jusqu’à 29×2.6

 

Nouveauté enracinée

Ce Tallboy, 4e génération, est bel et bien une nouveauté, mais aux origines familières, aux racines profondes, et sur une base maîtrisée et réputée :

Lower Link

Comme le reste de la gamme, et inspiré du V10, l’amortisseur descend d’un étage ! Il vient désormais se fixer sur la biellette inférieure du VPP et repositionne les masses plus bas et plus au centre. Avec, comme on le sait, des incidences non négligeables sur le comportement du vélo et le fonctionnement de la suspension :

 

Ajustabilité

Là aussi, comme sur les autres modèles récents Santa Cruz, des réglages sont possibles :

 

Roues de 29

Fini de la compatibilité 27,5+/29″ ! Le choix est fait : le Tallboy n’est disponible qu’en roues de 29 pouces !

Un choix qui ne laisse plus le choix justement, mais qui écarte l’option la moins roulante des deux. Comme le Tallboy reste avant tout un vélo de Trail, il est amené à pédaler et à faire preuve d’un bon rendement. Dans ce cas, les pneus en 27.5×2.8 méritent de rester au garage.

Pour ceux qui souhaitent conserver des gros ballons, le confort et l’adhérence qui vont avec : les 29×2.6 se montent sur ce nouveau Tallboy, à condition de le régler en bases “longues” !

 

Nouvelle géométrie et plus de débattement

Pour 2020, le Tallboy gagne 10mm de débattement, il passe de 110mm à 120mm à l’arrière, et de 120 à 130 devant.

Bien qu’il reste un petit débattement pour nous, Santa Cruz prend le parti de lui appliquer une géométrie fortement inspirée de ces modèles plus typés Enduro : Hightower et Megatower en tête !

En taille L, il conserve un reach proche des 470mm, comme tous les autres 29″ à grand débattement, précisément 468mm. Il profite d’un angle de tube de selle redressé, à 76,2°, et surtout d’un angle de direction particulièrement fermé pour son gabarit : 65,5°. Avec en plus un boitier bas, à 332mm du sol, Santa Cruz donne le ton et laisse déjà entrevoir comment elle conçoit la pratique Trail…

 

 

Que retenir !?

Plus de débattement, une géométrie agressive et ajustable, l’amortisseur en prise sur la biellette basse… De la sorte, le nouveau Santa Cruz Tallboy trahit la vision de la marque sur les pratiques, disons… plus “roulantes”

Tout en continuant d’affirmer son identité visuelle, elle affirme ainsi un discours et une orientation clairs : “Le VTT, ça doit être fun avant tout, quelle que soit la pratique”. Pas de prise de tête en vue, on est pas là pour chipoter, se tirer dans les pattes ou savoir si le monde est corrompu : on est sur un vélo, pour rouler et se faire plaisir !

Avec cette nouvelle génération de Tallboy, Santa Cruz mise certainement sur la vivacité, le dynamisme, sans délaisser le confort et la stabilité, pour en faire un jouet, une machine à plaisir… Comme le suggère la vidéo de présentation, ça me donne l’impression que c’est l’heure de la récréation : “Va jouer mon grand garçon !” 😉

 

 

Juliana Joplin

Le Juliana Joplin partage les mêmes caractéristiques que le Tallboy : roues, suspensions, offset… Même le choix des matières est possible : Carbone ou Alu, seuls les montages – adaptés aux Femmes : suspensions, grips, potence – et les tailles disponibles diffèrent.

Effectivement, le Juliana Joplin est disponible en 3 tailles (XS, S et M) en carbone et 2 tailles (S et M) en aluminium.

Aussi, le découpage de la gamme reste le même : même nombre de modèles, mêmes options et mêmes tarifs. Pas compliqué ! Juliana met encore une fois les femmes à l’honneur.

 

 

La gamme

La gamme est large, mais personnellement, vu l’approche fun que Santa Cruz prône ouvertement pour ce Tallboy 2020, j’aimerais y retrouver un modèle Alu haut de gamme avec l’option des roues Reserve Carbon. De quoi certainement pouvoir se faire autant plaisir dans une tranche de prix contenue et surtout concurrentielle… Un jour, peut-être !

Santa Cruz Tallboy AL D – 3199€ :

 

Santa Cruz Tallboy AL R – 3699€ :

 

Santa Cruz Tallboy C R – 4599€ :

 

Santa Cruz Tallboy C S – 5299€ :

 

Santa Cruz Tallboy C S (option roues Reserve 27) – 6399€ :

 

Santa Cruz Tallboy CC XO1 – 7199€ :

 

Santa Cruz Tallboy CC XO1 (option roues Reserve 27) – 8399€ :

 

Santa Cruz Tallboy CC XTR (option roues Reserve 27) – 9799€ :

 

Santa Cruz Tallboy CC AXS (option roues Reserve 27) – 10699€ :

Article lu 5 711 fois. Merci !