Dernièrement, avec son nom intimidant voir effrayant, et son teaser de présentation dans le même registre, le nouveau Rocky Mountain Slayer 2020 ne passe pas inaperçu !

L’assassin, le tueur – traduction de Slayer – qui devrait pourtant se faire discret, n’est l’est finalement pas ! Et ce depuis un bon paquet d’années, tant il a pu en faire rêver auparavant, dont moi le premier – tout juste la dizaine passée ! 

Il traverse les années, d’évolutions en évolutions, sans prendre une ride ! Qu’en est-il donc pour ce nouvel opus 2020 du Rocky Mountain Slayer !? Place aux présentations !

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes – Photos : Margus Riga


 

 

Avant…

Depuis 2001, le Rocky Mountain Slayer est au catalogue de la marque canadienne. Depuis il vogue sur la tendance Enduro/Freeride et évolue avec elle. On peut le dire, il est devenu une icône au fil du temps !

En France, d’abord aux mains de pilotes comme Florian Golay, dont on parlait déjà sur Endurotribe, ou des frères Balaud sur les premiers circuits Enduro Series. Voir même plus tôt, sur les premières Tribe 10000, mais je n’étais presque pas de ce monde pour en parler… Et aussi, outre Atlantique, très certainement aux mains de Wade Simmons quand il délaissait son RM7 pour plus petit !

Puis, plus récemment, la génération actuelle qui nous avions passé à l’essaiavec Thomas Vanderham et quelques fois aux mains de Florian Nicolai, Sébastien Claquin et Alexandre Cure pour les premières Enduro World Series de l’histoire.

Jusqu’à maintenant, le Rocky Mountain Slayer s’affirmait alors comme une bonne machine d’Enduro… Cependant, l’évolution récente des géométries, l’amélioration des capacités au pédalage et la démocratisation des roues de 29″ en Enduro ces dernières années l’ont poussé dans l’ombre ! Au point de ne presque plus en entendre parler, comme étouffé… Il est donc temps de faire peau neuve !

 

 

Rocky Mountain Slayer 2020

  • Usage Enduro/Freeride
  • Roues en 27,5 et 29 pouces 
  • 180mm (27,5) et 170mm (29)
  • Triangle avant Alu ou Carbone
  • Triangle arrière Alu
  • Reach 469mm en taille L, offset 42mm

 

Quoi de neuf !?

C’est ainsi que le nouveau Slayer voit le jour ! Poussé dans l’obscurité par la tendance, il la rejoint pour revoir la lumière :

Un look différent

Pour continuer à travailler et imposer une image de marque commune à tous ses modèles, les Canadiens dessinent un Slayer qui n’est pas sans rappeler les lignes des Altitude, Instinct et autres !

 

Des roues plus grandes

Auparavant disponible uniquement en roues de 27,5 pouces et compatible en roues de 26 pouces, tout le monde prend maintenant du galon puisqu’il est désormais disponible en 27,5 et 29 pouces !

 

Une géométrie tendance

Tube de selle plus redressé, reach plus long, angle de direction plus fermé, offset court, etc. Tout ce qui caractérise la nouvelle tendance y passe. Ce nouveau Rocky Mountain Slayer est clairement dans l’air du temps !

 

Une nouvelle cinématique

Sa cinématique évolue aussi. Comme la géométrie, elle suit la même tendance que d’autres marques tendent à suivre aussi. C’est celle de la suspension au profil linéaire-progressif jouant de la valeur de l’anti-squat et surtout de son évolution au travers du débattement :

 

 

Que retenir !?

De la sorte, avec un tel débattement et une géométrie qui laisse entrevoir un gros potentiel pour engager, le Rocky Mountain Slayer ne renie pas ses origines de gros vélo d’Enduro, voir même Freeride, pour ceux qui pensent encore que le Freeride n’est pas mort !

Il laisse aussi entrevoir de meilleures capacités au pédalage et un dynamisme à la descente plus marqué que son prédécesseur, ce qu’on pouvait d’ailleurs lui reprocher : plush, canapé, presque trop papa poule, préservateur ! En effet, des qualités, qui peuvent parfois devenir des défauts, notamment pour les compétiteurs !

Puis, les commentaires de Rémi Gauvin, pilote de la marque, dans sa propre publication le confirme. A l’avenir, ils envisagent bien de l’utiliser en EWS, certainement pas pour les manches les plus plates, mais plutôt pour des manches comme celle de Whistler ou quelques manches alpines : techniques et engagées, quand les gros débattements aident forcément !

 

 

La gamme

Reste que la gamme, disponible pour la France, se découpe de telle manière que le Slayer est dispo en 29″ uniquement en carbone et en 27,5″ uniquement en alu !

Rocky Mountain Slayer C90 29″ – 8399€

Rocky Mountain Slayer C70 29″ – 6950€

Rocky Mountain Slayer C50 29″ – 5659€

Rocky Mountain Slayer A50 27,5″ – 4435€

Rocky Mountain Slayer A30 27,5″ – 3650€

Article lu 6 106 fois. Merci !