Juillet… L’heure des moissons ! Double récolte aujourd’hui, avec le Santa Cruz Hightower logiquement mis à jour et, comme c’est désormais une habitude chez les Californiens, son pendant féminin à la gamme Juliana…

Pourquoi parler ici de récolte ?! Tout bonnement parce qu’historiquement, c’est par le Santa Cruz Hightower que les grandes roues de 29 dédiées aux pratique All Mountain et Enduro sont apparues au catalogue de la marque, avant de profiter au Megatower présenté au printemps dernier…

Que reste-t-il au plus petit des deux ?! Profite-t-il des dernières avancées de la marque ?! Comment ambitionne-t-il de se placer sur le marché ?! Voici ce que l’on a glané en première lecture, et ce que ça promet pour la suite…

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes


 

 

Au sommaire de cet article :

 

 

Back in the days…

Retour il y a près de 3 ans. À l’époque, le Santa Cruz Hightower est au catalogue californien avec un positionnement clairement All Mountain… Enfin, jusqu’à ce qu’une astuce germe dans certains esprits : jouer des formats de roues, options de géométrie et longueur de fourche pour enduriser la bête et s’offrir un 29 pouces qui fasse mouche.

L’astuce a ses limites, mais les intentions sont suffisantes pour convaincre la marque de faire évoluer le vélo vers une pratique plus engagée : le Santa Cruz Hightower LT est né. Un poil plus de débattement, quelques ajustements pour replacer le vélo plus au centre de ses plages d’utilisation… Le succès va bon train !

Pendant ce temps, les Nomad puis Bronson, en 27,5 pouces, inaugurent une évolution de la cinématique VPP chère à Santa Cruz : l’amortisseur désormais en prise avec la biellette basse, au plus bas dans le cadre. Une évolution plébiscitée pour la sensibilité qu’elle apporte, in-fine. 

La pratique de l’Enduro s’intensifiant en compétition, les grandes roues et le besoin de débattement se font également sentir. Au point qu’une fois de plus, le Santa Cruz Hightower (LT) touche à ses limites. C’est alors au Megatower de prendre le relais sur ce créneau : grandes roues, nouvelle cinématique et gros débattement…

 

 

L’heure de la récolte ?!

Santa Cruz Hightower CC

  • Usage All Moutain & Enduro
  • Roues en 29 pouces 
  • 140/150mm, RS Lyrik & Super Deluxe
  • Triangle avant & arrière carbone
  • Reach 470mm en taille L, offset court 42mm
  • Roues Santa Cruz Reserve, 30mm

 

Dans cette logique, l’avenir du Santa Cruz Hightower a posé question : qu’allait devenir ce modèle pionnier ?! Logiquement, il devait profiter d’un juste retour des choses. Après avoir fait progresser toute une gamme vers la pratique All Mountain & Enduro 29 pouces, il devait récolter le bénéfice des nouveautés instaurées par ses pairs…

 

 

Dans quel sillon ?!

Voilà pour le premier coup d’oeil, reste une question : en trois ans, qu’est devenu le segment All Mountain et Enduro sur lequel se plaçait le Santa Cruz Hightower ? Et comment cette nouvelle version se positionne-t-elle ?! 

Des détails qui en disent long...

On l’a vu ces derniers temps, l’heure est à une nouvelle génération de VTT 29 pouces en 140/150mm de débattement. Mondraker Foxy, Lapierre Zesty/Spicy, et surtout, Orbea Occam… Ces petits vélos ambitionnent plus que jamais d’avoir tout d’un grand ! À ce propos, certains signes ne trompent pas sur le nouveau Santa Cruz Hightower…

 

... Et une géométrie qui suit !

Dans les mesures, qu’ambitionne le nouveau Santa Cruz Hightower ?! Là aussi, le message est clair : à quelques pouièmes près, que la mise en dynamique du vélo vont très vite gommer, le Santa Cruz Hightower partage la géométrie du Megatower !

En clair, le Santa Cruz Hightower a clairement l’ambition de ne pas frustrer son pilote par quelques millimètres ou degrés d’angle qui manqueraient pour se lâcher ! On a recompté deux fois pour ne pas s’y méprendre, mais la prouesse est bien là !

Malgré une longueur de fourche plus contenue : empattement, longueur des bases, hauteur du boitier, reach, angles de selle et de direction sont identiques ou très proches au point de se confondre. Seul le stack est plus bas de 5mm, une valeur compensable avec une simple entretoise sous la potence…

Santa Cruz joue donc aussi la tendance voir l’avant garde avec des géométries où la taille L est le coeur du marché, disposant d’autant de tailles en dessous, pour les pilotes de poche, qu’au dessus, pour les grands, voir très grands de ce monde…

 

 

La suite ?!

Voilà qui est clair ! Sur le papier, le Santa Cruz Hightower ne rate pas la tendance du moment. Compte tenu de son histoire et de la concurrence, c’eut d’ailleurs été dommage. Heureusement, il n’en est rien et une fois de plus, les californiens ont eu le nez fin ! D’autant qu’à la différence du Megatower, le  Santa Cruz Hightower perpétue la tradition de la déclinaison aluminium plus abordable chère à la marque.

Alors, à quel point est-il concurrentiel ?! Comment les dernières avancées de la marque peuvent jouer face à la concurrence ?! Quelle place le Santa Cruz Hightower mérite sur le marché ?! Ce petit a-t-il lui aussi tout d’un grand ?! Comment se différencie-t-il du Megatower ?! C’est ce à quoi on va désormais s’atteler !

À peine reçu, en avant-première, le nouveau venu part avec nous pour ce qui devrait sans nul doute nous permettre d’y voir plus clair : les 5 jours d’itinérance du Grand Rallye Transverdon, à enchaîner spéciales Enduro et All Mountain. On devrait donc bientôt y voir plus clair…

Si d’ici là, certains sont trop impatients, ils peuvent aussi lire les premières impressions de Nadine Sapin au guidon de la version féminine Juliana Maverick. On ne manquera de toute façon pas de mettre l’ensemble de nos observations en perspectives, à un moment ou à un autres 😉

Article lu 4 581 fois. Merci !