C’était un des retours récurrents en commentaires de nos précédents essais de roues Mavic : le rattrapage du jeu et l’entretien de la roue libre qui nécessitaient de l’attention, plus que chez la concurrence… 

Qui plus est, la gamme de roue Mavic était elle-même un peu en friche vis-à-vis de cette même concurrence : pas tous les diamètres, pas toutes les largeurs, parfois difficile de cerner quel modèle pour quel usage… Bref, il y avait un peu d’ordre à mettre après un léger flottement… 

Logique dira-t-on, quand on sait que côté business, la marque était à vendre et son avenir somme toute incertain. On l’apprend ces jours-ci, ce serait désormais acté et le futur de l’entreprise devrait se préciser. Ce coup d’oeil avisé donc à un moment plus que jamais stratégique ! Voyons, voyons… 

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes – Photos : Rupert Fowler & Luigi Sestili


 

 

Les entrailles

C‘est en soit, d’autant plus chez Mavic, une petite révolution : après des années de roue libre à cliquets ITS-4, la marque française abandonne les cames et fins ressorts qui faisaient l’âme de ce système ! Au coeur du nouveau – dénommé Instant Drive 360 : des rochets désormais, qui faisaient déjà le succès de certains produits concurrents… Et brevetés. Voyons en détail ce que ça implique…

 

Simples, les solutions retenues par Mavic pour cette nouvelle architecture de moyeu ont le mérite d’être pleines de bon sens mécanique et de solutions connues, et éprouvées. Au passage, les 44 dents des rochets procurent un peu plus de 8° d’engagement, et l’air de rien, l’axe a un diamètre extérieur de 17mm, contre 15mm plus habituellement.

 

 

Pour le reste, Mavic conserve ses caps et standards de roue libre qui font la facilité et la compatibilité de leurs roues avec l’ensemble des standards Boost, HD, XD & Co du moment, et à venir…

 

 

La gamme

Sans mauvais jeu de mot, voici donc ce qui est au centre des nouveautés roues Mavic 2019. Une gamme simplifiée et plus lisible que jamais. Entre autres raisons, l’idée que Mavic se recentre sur le milieu et haut de gamme produit en Europe, plutôt que de tenter, en vain, de concurrencer la production bas de gamme asiatique là où elle est la plus forte.

“Un cran au dessus, sans déshabiller les roues…”

L’entrée de gamme Mavic veut donc se situer un cran au dessus, déjà, sans déshabiller les roues des technologies clés de la marque. Moins de modèles et moins de niveaux de gamme : deux axes qui permettent de produire un tableau simple et clair de la gamme Mavic 2019…

 CrossmaxXAE-XADeemaxE-Deemax
Haut de gamme = ProPratiques XC & Marathon / Jantes & rayons alu ou jante carbone & rayons acierPratiques All Mountain & Trail / Jantes & rayons alu ou jante carbone & rayons acierPratiques Enduro / Jantes & rayons aluSpécifique VTTAE Enduro / Jante & rayons alu
Milieu de gamme - ElitePratiques XC & Marathon / Jantes Alu & rayons acier ou jante carbone & rayons acierPratiques All Mountain & Trail / Jantes Alu & rayons acier ou jante carbone & rayons acierSpécifique VTTAE All Mountain / Jante alu & rayons acierPratiques Enduro / jante alu & rayons acier
Entrée de gammePratiques XC & Marathon / Jantes alu rayons acierPratiques All Mountain & Trail / Jantes alu & rayons acierSpécifique VTTAE All Mountain / Jante alu & rayons acier

La lecture de ce simple tableau met en évidence qu’il reste, possiblement, des cases à remplir, mais qu’en matière d’offre, la répartition n’est pas pour nous déplaire. Notamment sur le choix de jantes carbone ou aluminium qui reste présent au sein d’un même niveau de gamme sur le segment All Mountain, ou le choix entre rayons alu ou acier au sein de l’offre Enduro. Pour en avoir eu un aperçu sur les derniers vélos passés à l’essai dernièrement, des choix intéressants à faire.

“Se replacer dans le match et faire jouer des arguments…”

D’autant que pour le reste – largeur de jante et diamètres disponibles – l’offre est cohérente avec les attentes et tendances du marché : 27,5 pouces et 29 pouces à tous les étages, 30mm – ou proche – de largeur interne pour la plupart des modèles… Ce qu’il faut pour se replacer dans le match et faire jouer les arguments que l’on connait, propres à la marque…

 

 

Dia de muertos

D’ailleurs, pour les plus geeks de détails et de matos d’entre-nous, la marque pousse le bouchon en matière de finition. Elle sort ces jours-ci une version Sam Hill Replica à l’esthétique particulièrement travaillée…

 

 

La technologie

On le voit donc, la technologie et son usage font toujours partie des meubles lorsqu’il s’agit de jeter un oeil attentif aux productions Mavic. C’est aussi le cas lorsqu’il s’agit d’équiper le pilote. Raison pour laquelle on boucle cet article de geeks avec une dernière trouvaille de la marque au sang jaune. 

Ici, l’usage d’un fil jaune de kevlar au sein d’un tissage polyamide, nommé Matryx, produit en France, en Ardèche plus exactement. L’ensemble se veut avoir une ratio résistance/poids très compétitif, au point de ne nécessiter qu’une seule épaisseur de tissus sur une bonne partie de la chaussure, réduisant ainsi le poids de l’ensemble.

Le tissage permettant d’ajuster la résistance de chaque endroit, Mavic utilise ici plus de renfort en vis-à-vis du laçage pour maintenir le pied, et une structure plus souple et aéré sur l’avant du pied. Seuls certaines zones de confort et/ou d’esthétique viennent compléter la chaussure.

À retrouver sur les chaussures plates – oui, c’est une première – et automatiques, de la marque… Et certainement très vite à nos pieds / Entre nos mains, pour juger de la pertinence de tout ce beau monde, à l’épreuve du terrain !

Article lu 8 791 fois. Merci !