Les plus habitués de nos parutions passionnées à propos des Enduro World Series l’auront noté : en Enduro plus qu’ailleurs, nous sommes convaincus de la dimension stratégique dans la manière de gérer sa course, de savoir faire parler ses qualités et faire la différence au bon moment. Où comment définir sa spéciale reine… 

 


 

Notamment le fait de savoir analyser le parcours, et voir où pourrait se faire la différence, dans quelle spéciale… Une approche qui pourrait bien être bousculée et pimentée par l’apparition de la spéciale reine propre à chaque course – la Queen Stage dans le jargon anglais officiel.

Dès l’ouverture de la saison, à Rotorua ce week-end, le concept de la spéciale reine entrera en vigueur en Enduro World Series. Il s’agit d’une spéciale identifiée par l’organisation comme la plus longue, la plus difficile, ou la plus cruciale de chaque étape.

Le vainqueur de cette spéciale empochera 50 points 40 points valables au classement général de la saison, que ce soit chez les Hommes, comme chez les Dames. Les Espoirs et Masters hommes empocheront eux, 30 points, Espoirs et Masters dames 15 points.

“Petit goût de Power Stage et meilleur tour en course…”

Pour rappel, le vainqueur du week-end empoche 500 points par week-end, le second en empoche 450 points. Cette spéciale reine permet donc d’empocher au minimum 10% de points en plus, permet au second de faire jeu égal avec le premier, et aux suivants, de gagner plus de points que ceux qui les devancent directement au classement de la course.

L’initiative n’est pas sans rappeler celle de la Power Stage en rallye automobile (WRC), où la dernière spéciale du week-end fait gagner 5, 4, 3, 2 et 1 points supplémentaires. La Formule 1 aussi, vient d’entériner l’attribution d’un point bonus à l’auteur du meilleur en tour en course lors de la saison 2019…

Quelles spéciales seront retenues ? Selon quels critères ? Quel impact la Spéciale Reine aura sur la course ? Comment les pilotes vont-ils mettre cette initiative à profit ? Quel impact ça aura sur le classement général de la saison ?! On suivra forcément ça avec intérêt, très certainement dans nos parutions d’analyse Entre les chiffres, sur Endurotribe !

Article lu 1 771 fois. Merci !