Tribe Sport Group, distributeur de longue date des légendaires marques américaine et canadienne, Yeti Cycles et Rocky Mountain, nous présente ses pilotes d’Enduro et All Mountain, en VTT et  VTTAE, pour la saison 2019. 

Alors après les Florian Nicolai, Alex Balaud, Martin Maes, Alex Cure, Jesse Melamed, Sébastien Claquin, Olivier Giordanengo, et même Nadine Sapin, qui donc prend la relève ?

 


 

En Enduro…

On commence par Camille Servant, déjà soutennu par Tribe Sport Group en 2018, saison pendant laquelle il a tout de même claqué un Top 10 à l’Enduro World Series d’Olargues, signe désormais son premier contrat Pro, salaire à l’appui.

“Le vélo pour moi est plus qu’un simple sport, c’est un style de vie, quand je me lève le matin qu’il fasse beau ou pas c’est toujours une bonne occasion d’aller rouler et de prendre du plaisir !”

Avec notamment pour objectif de performer sur les Coupes et le championnat de France VTTAE, les premiers circuits internationaux de VTTAE, il sera tout de même présent sur quelques manches des Enduro World Series 2019 en VTT. Il roulera plein gaz, comme il sait le faire, au guidon des Rocky Mountain Instinct BC et Powerplay.

 

 

En individuel, Levy Batista poursuit son association avec le distributeur. Second du général des Coupes de France d’Enduro en 2018, il vise le titre en 2019 et compte participer aux 3 manches d’EWS européennes, Megavalanche, et les courses régionales “à la maison” dans l’Est.

“Pour moi le vélo c’est simplement beaucoup de plaisir, le plaisir de sortir explorer les massifs, le plaisir de faire découvrir nos spéciales à nos potes, le plaisir de piloter, le plaisir de mettre en place toutes les pièces du puzzle pour embellir le verdict impartial du chrono.

Malgré son petit gabarit, il opte lui aussi pour un Rocky Mountain Instinct BC en 29 pouces !

 

 

On retrouve aussi l’éternelle équipe du Chamrousse Urge BP Enduro Team. Quatre potes à l’esprit jovial. Quatre joyeux lurons dont la passion pour le VTT et la race n’a pas de limite : Baptiste Gaillot, Clément Benoit, Ulysse Francoglio et Théo Daumas.

“Dans une équipe comme la nôtre, la vision du VTT est vaste, mais elle aboutit toujours en un même point : la performance. Nous sommes des compétiteurs, nôtre engagement dans la pratique est total. L’enduro est une discipline très complète, et notre matériel doit répondre à des contraintes extrêmes, et nous ne pourrions pas imaginer meilleur partenaire que Tribe pour nous soutenir et nous aider à atteindre nos objectifs.”

Après plus de 10 ans de participation au circuit national, il va bientôt falloir penser à graver ces 4 noms dans la roche ! Ils essaieront de réitérer quelques Top 30 en EWS et victoires en Coupe de France en individuel comme pour le team ! Ils rouleront tous sur des Yeti SB-150.

 

 

Dernier arrivé en date, Marin Kaux. C’est le petit jeune de la bande que Tribe Sport Group soutenait déjà. Avec quelques bonnes performances au guidon de son Rocky Mountain Slayer sur les Coupes de France et les courses régionales, il continuera d’y participer avec l’envie d’apprendre et l’espoir de progresser.

“Je pratique le vélo depuis mon plus jeune âge en raison de mon contexte familial sportif. Il y a 3 ans j’ai décidé de me mettre à l’Enduro car je suis attiré par la mixité entre les belles descentes et le fait de devoir pédaler pour les atteindre. Motivé par l’envie de continuer la compétition, j’ai ressenti le besoin d’intégrer une dynamique plus sérieuse.”

 

 

En All Mountain

Alexis Chenevier rempile en 2019 avec Tribe Sport Group. Leur collaboration continue et les attentes restent inchangées : victoire sur l’interminable Epic Enduro et sur l’intense Transvésubienne.

“Le VTT est pour moi le moyen de parcourir de magnifiques sentiers en montagne et de faire de belles rencontres. J’aime aussi la compétition qui me pousse à dépasser sans cesse mes limites, à me remettre en question et à sortir de ma zone de confort. J’aime également le côté mécanique de ce sport dans lequel le choix du bon matériel et le respect de sa machine est essentiel pour être performant.”

Comme les années précédentes, il roulera sur des Rocky Mountain : l’Altitude et l’Element lorsqu’il faut pédaler fort !

 

 

Reste, l’inépuisable prof’ de sport, le master motivé comme un cadet : Yannick Sénéchal. Qui, après 7 mois de convalescence en 2018 remonte tout juste sur le vélo : notamment grâce à l’assistance électrique de son Rocky Mountain Altitude Powerplay.

“L’endroit où je me sens bien, c’est dans la nature. L’état dans lequel je me sens bien, c’est en plein effort. La sensation que je préfère, c’est celle de piloter et de maîtriser un engin à deux roues avec un guidon. On rajoute que j’aime la compétition et le partage, voilà pourquoi j’aime le vélo.”

On le croisera certainement sur les événements régionaux et nationaux, même si pour l’instant, c’est sa rééducation qui guide sa pratique et lui impose quelques limites. Wait & See !

 

A noter enfin que Renaud Pioline défendra les couleurs de Rocky en XCO et visera cette année les titres de  Champion de France et Champion d’Europe Master.

Article lu 2 615 fois. Merci !