Nous (re)voilà mi-décembre, l’équipe Endurotribe débarque sur les terres de Nicolas Quéré pour partager deux journées de beau VTT sur le Massif de la Sainte-Baume. Le tout en bonne compagnie de quatre chanceux lecteurs sélectionnés à l’occasion de la Giant Ride Session. On vous raconte tout ça…

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes – Texte, photos & vidéo : La Rédaction Endurotribe


 

 

 

L‘idée de la Giant Ride Session germait dans un coin de nos têtes depuis un bout de temps, pour finalement devenir réalité courant novembre dernier. La recette est simple et appétissante : organiser et immortaliser une chouette expérience pour les lecteurs Endurotribe, en partenariat avec Giant France, afin de partager un bon moment avec/chez Nicolas Quéré au guidon de l’enduro Giant Reign.

Les sélections achevées début décembre, c’est en compagnie de Max Rondel, Rémi Poulain, Thomas Teyssier et Yoann Blanche que nous allons partager ces journées sur les pentes du massif de la Sainte-Baume (13).

 

 

Arrivés en avance en ce jeudi matin à Plan-d’Aups-Sainte-Baume, l’équipe Endurotribe (Antoine, Quentin & Thomas) a rendez-vous avec Nicolas Quéré chez Sébastien Petitjean afin de s’imprégner du spot. En plus d’être ambassadeur Giant France, un ami de Nico, moniteur diplômé via sa structure RideVTT, c’est à Seb que l’on doit la plupart des tracés que l’on va déguster.

La météo n’étant pas des plus clémentes, les reconnaissances doivent nous permettre de valider et d’ajuster si nécessaire le programme de l’après-midi avec les lecteurs. Le temps de peaufiner les réglages de nos flambants Reign, nous voilà à vélo. Pour les connaisseurs, la “DH TRJV” et l’ “Enduro du Challenge” sont de parfaits runs pour se mettre en jambes, appréhender les nouvelles montures et faire connaissance par la suite avec le groupe.

L’idée de l’après-midi, si le temps le permet, est d’accueillir les gagnants vers 15h à l’hôtel, prendre possession des chambres, préparer et peaufiner les réglages de nos flambants Giant Reign pour enchaîner ensuite deux rotations à vélo sur les spéciales validées le matin. Avec, en cerise sur le gâteau (une surprise !), un beau ride nocturne typée All Mountain pour tous, des hauteurs de la Sainte-Baume jusqu’à l’hôtel, équipés d’éclairages Giant.

Pour la journée du vendredi, ce sera programme Enduro VTT avec rotations en navette et découverte des plus belles spéciales du secteur.

Tout un programme !

 

 

Bienvenue sur les terres de Nico Quéré

Il est presque 14h30, il est temps pour le staff de rejoindre l’hôtel, point de rendez-vous avec les lecteurs. Et les lecteurs, et bien ils sont déjà là, en avance, surmotivés et fin prêts à rouler !

Max vient des contreforts du Parc Naturel Régional du Verdon, Rémi de région parisienne, Thomas et Yoann ont quant à eux covoituré depuis Bordeaux où ils résident tous les deux.

Une fois installés, on se retrouve en bas, au chaud pour régler les vélos. Ajustement des points de contact, hauteur de selle, réglage des SAG, pressions des pneus… Il faut savoir prendre le temps, pour profiter (et en gagner) ensuite.

 

 

Chaque Reign 1.5 – qui au passage est quasiment aux couleurs Endurotribe 😉 – est équipé d’une paire de pneus Michelin Wild Enduro, de l’ingénieux multi-outils à cliquets Giant (qui se glisse sous le porte-bidon Proway), ainsi que de protège-mains AVS en cadeau.

Fabrice Laugier, Marketing Manager Giant France, nous rejoint pour le briefing avant de partir rouler. Et il n’est pas venu les mains vides… Chaque participant à l’aventure, lecteur comme membre de l’organisation, reçoit un casque Rail SX MIPS Team, un masque 100% / Giant Reveal ainsi qu’une bonne veste Giant bien chaude.

 

 

Il est presque 17h, pas le temps de traîner, allons rouler !

Nous voilà partis pour deux runs à la pédale, sur les tracés repérés en matinée. Le temps se gâte mais ça n’a pas vraiment l’air de miner le moral des participants. Le groupe est plutôt homogène, ça roule à bon train.

La prise en main achevée, il faut maintenant trancher… Nocturne or not nocturne ?! Il pleut, il commence à faire (très) froid, mais la motivation est bien là. Banco, on monte les éclairages Giant Recon HL1600 ! Mais on abandonne l’idée d’une virée d’1h30 sur les hauteurs de la Sainte-Baume au profit d’une session “enduro” nocturne sur les tracés à proximité de notre camp de base.

 

 

Trempés jusqu’à l’os mais toujours surmotivés, les runs nocturnes s’enchaînent jusqu’à 19h passé. Alors que certains filent à la douche chaude, Antoine et les 4 gagnants s’enfilent une ultime rotation.

La première partie de l’aventure s’achève autour d’un bon dîner, ça promet pour demain !

 

 

Vendredi matin, passé le p’ti dej’, Seb et sa femme Christelle sont devant l’hôtel prêts à enchaîner les rotations en navette.

 

 

Pour se chauffer, on décide d’attaquer par une des spéciales découvertes la veille. Gare aux excès d’optimisme, les repères de la soirée ont quelque peu évolué avec les précipitations.

 

 

La confiance est là, tout le monde a le Reign 1.5 en main. On enchaîne les rotations !

 

 

Lancé au milieu de la horde, Nico Quéré commence à faire des inter jusqu’à (ce qui devait arriver, arriva) finir par terre. 😉

 

 

La navette nous fait prendre de la hauteur. On rejoint cette fois-ci le Col de Bertagne face aux falaises et au Pic du même nom qui culmine à 1030m. On s’élance d’un promontoire pour enchaîner une dalle rocheuse sans grande difficulté.

Seb Petitjean s’élance et tire en double par dessus la première cassure. Chaque lecteur lui emboîte le pas sans forcément tenter le diable. Et du diable justement parlons-en… On a coutume d’entendre “qu’il se cache dans les détails”.

 

 

On ne l’avait pas vraiment remarqué mais Nico Quéré avait été émoussé par sa chute matinale. Gêné à l’épaule, il s’élance tel Seb, en “double”, mais rate sa manœuvre… trop court !

 

 

De l’avis de tous, on a rarement vu une chute aussi violente. Nico nous a fait peur, même s’il a plutôt bien amorti l’impact. Une faute “bête” qui aurait vraiment pu mal tourner.

Casque enfoncé, MIPS qui a joué son rôle, mal en bas du dos, un doigt démis puis remis en place en se relevant, Nico nous quitte avec Antoine qui le conduit aux Urgences pour contrôle.

Finalement plus de peur que de mal, Nicolas s’en sort indemne avec quelques contusions.

 

 

Bon les gars, on va la jouer cool… Nous sommes tous là pour profiter, partager un bon moment de VTT. On redouble donc de vigilance à l’approche des descentes suivantes, plus difficiles : La “Freeride” et la “Descente de la Carrière”.

En bas, on rejoint Christelle qui nous a préparé un bon déjeuner.

 

 

Rassasiés en ce début d’après-midi, on remonte et profite des belles lumières pour immortaliser le groupe, et réaliser des interviews audio pour la vidéo face aux falaises de Bertagne.

 

 

 

Seb nous a gardé sa “pépite” pour la fin, l’un des plus beaux et des plus longs runs du coin : le gouffre des Encaneaux. MIAM. On vous le recommande !

 

 

Comme elle l’avait commencé, c’est le sourire aux lèvres et dans la bonne humeur que la troupe termine la journée.

Dernière tranche de rigolade, pour (se) finir en mode défi : un passage à gué pretty challenging !

 

 

Vous l’aurez compris, on s’est tous vraiment régalé en compagnie de nos quatre lecteurs à l’occasion de cette première Giant Ride Session. Merci Max, Rémi, Thomas et Yoann ! On a découvert un superbe spot, partagé de bons moments avec Fabrice Laugier, Sebastien Petitjean et bien sur Nicolas Quéré, qui nous a un peu fait peur et régalé par son talent et sa bonne humeur communicative. Merci Nico !

Une chose est sûre, on va remettre ça ! Partant(e)s ?

 

 

La vidéo de la Giant Ride Session

Article lu 5 373 fois. Merci !