Début novembre nous étions conviés à un invitational à Millau. Un week-end qui a finalement tourné au week-end entre potes puisque tout le gratin français des Coupes de France d’Enduro était réuni, même l’organisateur, c’est pour dire !

Paul Gayral, qui utilise notre plateforme de réservation RideLocalSpot, est à l’origine de cette invitation pour l’inauguration de sa société Enduro Session. Lui et ses partenaires, notamment l’Avenue du Vélo, sont à l’origine de ce week-end pas comme les autres, mais qu’on aimerait faire plus souvent !

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Philémon d’Andurain / Mathieu Ruffray


 

 

Un week-end hors catégorie

Il y a des week-ends que l’on n’oublie pas, qui marquent, qui laissent une trace, ou des traces dans certains cas. Et ce week-end au coeur d’Enduro Session, dans le sud Aveyron, fût l’un de ceux là !

Pour réussir un bon plat, il faut savoir réunir les bons ingrédients. Donc, pour un bon week-end, c’est pareil : du ride, de la bonne bouffe locale, de terroir, une ambiance déconne, du rire, des conneries et le tour est – presque – joué !

Reste à savoir cuisiner tout ça. A savoir mêler et lier l’ensemble pour donner toute la saveur à un tel week-end… Mais qu’est donc Enduro Session ? C’est qui ? C’est quoi ? C’est où ?

 

 

Enduro Session

Venons en au fait ! Enduro Session est une récente société de guiding, d’encadrement, de perfectionnement technique et de navettes qui exerce notamment à Millau et à Montpellier. Oui, en plein coeur de la ville il est possible de s’exercer et de progresser !

Et, Paul Gayral, 29 ans, que certains surnomment “l’Espagnol”, est l’initiateur et le guide d’Enduro Session. Acteur majeur à la création et l’entretien des sentiers tout autour de Millau, et membre du club local, le CSO Millau. C’est le plus local des locaux, un millavois pur souche qui connait la région comme sa poche et qui sait la faire découvrir.

 

 

Lui et son entourage, vouent désormais leur temps à la pratique du VTT et à son partage toutes dimensions confondues ! Il n’y a plus qu’à…

 

 

La crème…

Il faut savoir que tous les riders présents – Balaud, Pontal, Ruffray  les cousins Cabirou, le frère et la soeur Charles, le Chamrousse Enduro Team et le team Rocky Sports – se retrouvent habituellement et exclusivement sur les courses dans une ambiance tout de même sérieuse. Tout le monde se connait, certains depuis longtemps, et quand le contexte change, tout bascule ! Cette fois, c’est une autre histoire !

 

 

On n’en rate pas une ! A la moindre occasion les conneries fusent et je ne parle même pas de la soirée “aligot-cochon à la broche” qui se prolongea tard dans la nuit. Vélo indoor, ventriglisse, tas d’homme… Mais, ce qui se passe chez Enduro Session, reste chez Enduro Session 😉 Je ne peux dire qu’une chose : le lendemain, quand il fallut se lever pour aller pédaler, c’était une autre paire de manches. Heureusement, les sentiers en valent la peine…

 

 

… de la crème !

Effectivement, deux journées à arpenter le must du coin. La première journée, c’est navettes. Autant vous dire que tout le groupe se lève tôt sans broncher et fonce aussitôt dans les shuttles ! On jongle entre les Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie, quand on ne passe pas notre temps à chercher la caméra tombée à maintes reprises dans le fossé ! #macaméra

Ravin de Malbouche, Mont Méjean, Saint Véran, Super Secrète, le Maubert, Peyreleau, etc. Puis, pour finir en apothéose, à l’approche de la nuit, par le pur bijou local : la Sablière – un subtil mélange d’épingles, de courbes, de cailloux et de terre molle… Miam, l’extase totale ! Les sourires sont sur tous les visages. La première journée, un régal…

 

 

Le second jour, à la pédale cette fois, est évidemment plus compliqué après une courte nuit, mais tout aussi grandiose. Au départ du gîte de la Bresse où nous logions, à la fraîche, on rejoint le plateau du Larzac pour finir sur le moulin de Corp, la descente aux milles épingles, interminables mais diablement jouissives !

Le temps de remonter au gîte, tout le monde s’aperçoit que ce week-end  touche à sa fin. C’est déjà fini ! C’était trop court ! Cette inauguration se finit sur une bonne note. Chacun remballe ses affaires et son vélo. Et voilà ! La vie reprend son cours habituel…

Alors c’est donc ça la recette pour un week-end inoubliable entre potes, duquel on rentre en se disant qu’on a passé du temps sur une autre planète ? Totalement déconnecté ? Complètement coupé du monde !? Il est déjà l’heure de se séparer. Il est malheureusement toujours trop tôt pour se séparer… Snif ! Bon, quand est-ce qu’on recommence ?

 

En plus, histoire de garder un souvenir indélébile, ce mémorable week-end est dans la boite. Pour le plaisir des yeux…

Article lu 5 204 fois. Merci !