Ni une ni deux, après une soirée bien arrosée, l’enduriste belge Bertrand Gilles se démène pour être au départ de la première spéciale au guidon de son Rallon

Article lu 2 189 fois. Merci !