Après une saison de tous les espoirs exploits, Martin Maes est aussi le premier à se placer sur le mercato. Le Belge coupe court aux rumeurs et s’engage pour trois années de plus avec GT, la marque américaine de ses débuts. La question maintenant reste entière par ailleurs… Pour quoi faire jusqu’en 2021 ?! 

 


 

La question mérite d’être posée : il a gagné en EWS et fait partie des concurrents crédibles au tenant du titre Sam Hill… Tout comme il a gagné en Coupe du Monde de Descente et a fini second des Championnats du Monde. Statu-quo donc, toutes les portes lui sont ouvertes.

À en croire ses dernières déclarations, le coeur penche toujours pour l’Enduro puisqu’il déclare être…

“Heureux de continuer à partager mon objectif de remporter un championnat du monde avec GT. J’ai hâte de continuer à rouler tout au tour du monde sur les EWS et sur d’autres courses avec un team qui crois en moi et dans le VTT.”

Il n’empêche qu’avec un telle position, les spéculations vont bon train pour d’autres piges de luxe, voir plus… D’autant que Mark Maurissen – son Team Manager habitué de tous les paddocks, qu’ils soient de DH ou d’Enduro – semble s’y préparer. Pour lui…

“Martin a toujours été humble et professionnel. […] Son objectif est de remporter un titre mondial. Même si l’on doit encore déterminer à quel point il sera concentré sur l’Enduro ou la Descente, nous le soutiendrons quelles que soient ses décisions.” 

L’avenir nous en dira donc plus. Pour l’heure, réjouissons nous déjà à l’idée que sportivement, 2019 risque fort de réserver de bons moments, que l’on ne manquera pas de suivre, quoi qu’il arrive !

 

[Mise à jour – 17/10/18 à 18h08]

Dans une interview à nos confrères Nord Américains de Pinkbike, Martin Maes apporte des précisions sur son programme 2019. Pour l’heure, il projette de “participer aux deux premières manches EWS et aux deux premières étapes de Coupe du Monde de Descente” avant, certainement, de décider de la suite de sa saison, en fonction des résultats et sensations acquis à ces occasions.

Article lu 3 137 fois. Merci !