8.2
/10

Après s’être démarqué pour ses masques et lunettes, Bollé lance sa première série de casques destinée au VTT, dont le Trackdown MIPS à l’essai ici. Alors, pour une première, qu’en est-il ?

 

 

149€ avec MIPS, 119€ sans MIPS
380gr, avec Winter Kit +25gr
Tailles S (52-55cm), M (55-59cm) et L (59-62cm)
Taille S, tour de tête testeur : 56cm, 6 mois, de 0 à 30°C, par tous temps : neige, pluie, soleil, etc.

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes


 

Est-ce pertinent ?

Même si l’on a récemment testé un casque intégral pour de l’Enduro, avec l’excellent Fly WERX Ultra Carbon, le casque jet reste tout de même ce qu’on utilise le plus au quotidien.

De plus en plus enveloppant sur l’arrière, les casques jets permettent désormais de porter, au choix, masque ou lunettes. Tandis qu’à l’intérieur ils se veulent confortables, stables sur le crâne et faciles à enfiler.

Le Bollé Trackdown MIPS se veut compatible avec un masque. C’est d’ailleurs un des arguments forts de la marque à son sujet. Donc, avec ce casque, Bollé joue vraisemblablement une carte pertinente parmi les casques jets… Qu’est ce qu’il en est une fois sur la tête !?

 

Est-ce pratique ?

Le Bollé Trackdown MIPS présente une foule de détails. Tous aussi simples que sobres et discrets, mais avant tout efficaces :

Effectivement il n’est pas rare de vouloir porter un masque plutôt qu’une paire de lunettes. Les casques, comme le Bollé Trackdown MIPS, le permettent, alors pourquoi se priver d’un surplus de protection et d’une vision claire et surtout plus sûre – pas de risque de projections !

Cependant quelques soucis de polyvalence et de tolérance apparaissent sur le Bollé Trackdown MIPS :

 

 

Est-ce utile ?

En effet, le Bollé Trackdown MIPS est livré avec un Winter Kit. Mais qu’est-ce donc ? C’est tout bête. Ce sont deux obturateurs qui permettent de boucher les quatre ventilations supérieures, sur le dessus du casque. Très simple à mettre en place et à enlever, c’est surtout drôlement efficace.

Ce Winter Kit évite d’une part que la pluie ou la neige s’immiscent dans le casque et d’autre part il diminue la ventilation de façon à conserver un peu de chaleur. Un détail qui vaut de l’or pour ceux qui, comme moi, brave des hivers rigoureux, à la météo parfois extrême ! Par contre, ne pas l’oublier sur le casque une fois le mercure remonté.

Autre élément que j’ai malheureusement testé mais fortement apprécié : la technologie MIPS Brain Protection System. Loin de l’argument marketing bidon, ce film intermédiaire entre la coque de protection et celle de maintien, permet au casque de glisser légèrement pour absorber la composante rotationnelle d’un impact lors du chute. Il faut l’essayer pour le croire. Bluffant !

 

 

Quelle durée de vie ?

En 6 mois rien n’a véritablement montré de signes de faiblesse. Les mousses, jamais lavées, sont toujours en bonne forme, malgré la boue le système de serrage occipital fonctionne toujours, la visière assez souple a résisté sans broncher aux branches et aux transports en soute d’avion… Du tout bon jusque là !

Globalement, sur l’aspect fonctionnel rien à redire. Mais sur l’aspect esthétique, la coque noire mat se marque modérément. A la longue, les rayures et griffes peuvent s’accumuler, mais je chipote 😉

 

 

Ce qui peut progresser ?

Même si la finition est parfois perfectible en bordure de la coque plastique extérieure, à la jonction avec la coque de protection, d’autres aspects prennent largement le dessus et méritent d’être mis en avant :

Certes la coque est un poil épaisse et, pour les petits crânes comme moi, laisse l’impression d’avoir une tête de champignon. Cependant, lorsqu’il m’a fallu choisir quel casque prendre avant la sortie, le confort, le maintien, la sensation de protection et parfois même le Winter Kit du Bollé Trackdown ont toujours pris le dessus sur la concurrence à portée de main. C’est dire !

 

 

La concurrence ?

Après le Specialized Ambush, précurseur pour loger un masque sous la visière, deux concurrents me viennent à l’esprit : le Met Roam et le SixSixOne Evo AM MIPS. Le premier offre aussi la possibilité de loger un masque sous la visière et celle-ci est plus pratique à régler “à la volée” quand le second est mieux fini et plus classe une fois porté.

Mais aucun des deux n’atteint le niveau de maintien, de confort et le sentiment de protection que procure le Bollé Trackdown MIPS. Et aussi pour le Winter Kit, bougrement simple mais terriblement efficace. Un élément différenciant à lui tout seul !

Autre concurrent intéressant, qui reste le must du look, mais là aussi sans pouvoir loger un masque sous la visière : le Troy Lee Design A1. Ce dernier devance le Bollé Trackdown MIPS en terme de design mais n’est pas aussi aéré. Le Troy Lee Design A2, quand à lui, peut concurrencer la ventilation du Bollé Trackdown MIPS, mais à un coût bien supérieur !

 

 

Est-ce que ça les vaut ?

Finalement le Bollé Trackdown MIPS répond à bon nombre de critères qu’un casque haut de gamme se doit de répondre : confortable, bon maintien, sécurité élevée, bien ventilé, durable. Il permet aussi d’emporter un masque de manière pratique. Puis, tout en restant très simple, il se permet même d’innover en pensant à ceux qui roulent toute l’année, quelles que soient les conditions.

Le tout à 149€. Ce qui le classe facilement dans la tranche basse vis à vis de la concurrence. Surtout qu’aucun de ses défauts ne peuvent le dévaluer vis-à-vis de la concurrence ! Le Bollé Trackdown MIPS a d’indéniables et singulières qualités. Il a donc tout pour plaire.

Et si encore le prix fait défaut, il existe sans la technologie MIPS pour 119€. Mais les 30€ de différence valent-ils la peine d’être économisés au détriment d’un élément de sécurité sacrément efficace !?

Casque Bollé Trackdown MIPS
Pertinent ?8
Pratique ?7.5
Utile ? 8.5
Durable ?8
Abouti ?8
Concurrentiel ?8.5
Bon marché ?9
Principale qualité
Rapport maintien/confort/sécurité/prix
Principal défaut
Epaisseur de la coque qui peut altérer l'aspect esthétique pour certains
8.2
/10
En conclusion
Bollé joue sa première carte dans la cours des casques jets. Le Trackdown MIPS n'est ni un joker, ni un as du jeu mais visiblement un roi en la matière. Il allie confort, maintien et sécurité pour un prix résolument contenu vis-à-vis de la concurrence. Un casque a fortement considérer quelque soit votre pratique du VTT.

Article lu 3 213 fois. Merci !