Jusqu’à ce jour, la gamme Scott ne comptait qu’un modèle pour occuper le terrain entre les Spark de XC, et les Gambler de DH : le Scott Genius, dont le verdict d’essai Endurotribe soulignait le bon caractère All Mountain, mais aussi le besoin d’être épaulé par plus pêchu pour répondre à l’évolution de la pratique Enduro actuelle…

C’était jusqu’à aujourd’hui, et le retour au catalogue d’un modèle au nom mythique. Le Scott Ransom, parmi les premiers VTT Enduro de l’Histoire, reprend du service… Pas l’original, vieux de 13 ans d’âge, mais bien une toute nouvelle version inspirée des dernières avancées de la marque.

En quoi consistent-elles ? Quels arguments retiennent notre attention ? Comment le dernier venu veut se positionner sur le marché ?! Réponse à l’épreuve de notre grille d’analyse habituelle et ses trois points cardinaux : géométrie, cinématique & rigidité, entre autres…

 


Temps de lecture estimé : 7 minutes – Photos : Scott Sports / Cameron Baird / Keno Derleyn


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Scott Ransom

  • Destiné à l’usage Enduro
  • Roues en 27 & 29 pouces 
  • 170mm, Amortisseur Fox specifique
  • Triangle av & ar carbone/alu
  • Reach de 466/70mm en taille L, offset court
  • Roues Syncros, 30mm

  • Compatible 27,5 2.6/2.8 & 29×2.6
  • Disques en 200mm av/180mm ar
  • 4 modèles, 4 tailles, 2999€ à 7499€
  • 2560g, en taille M, avec amortisseur
  • Dispo à préciser 
  • Fiche du vélo sur www.scott-sports.com

 

Dans les grandes lignes…

Pour se faire une idée du nouveau venu, commençons par jeter un coup d’oeil à ses lignes. Comme c’est de coutume pour la marque, le Scott Ransom traduit un travail de design important pour allier fonctionnalité et esthétisme, qui mérite de détour…

 

 

170mm…

Outre son esthétisme travaillé, le Scott Ransom reprend vie à travers les chiffres qui le concernent, en l’occurrence celui du débattement : 170mm avant arrière, et comme toujours chez la marque, un poids de l’ensemble cadre amortisseur très concurrentiel, à 2650g en carbone. L’équivalent en aluminium pèse lui, près de 3,5kg.

Est-ce suffisant pour changer la donne, bousculer la concurrence ? L’avenir nous le dira, d’autant que Scott est coutumière de proposer des vélos légers au débattement plus généreux que la norme… Alors, où se place le Scott Ransom 2019 ?

Au dessus de son semblable, plus All Mountain que jamais, le Scott Genius, à n’en pas douter… Mais aussi sur un segment dans l’air du temps occupé par les ultra-polyvalents Mondraker Foxy 29, Yeti SB150, YT Capra 29, Orbea Rallon R5, Trek Slash, Transition Sentinel, Ibis Ripmo & Co…

 

 

27,5 & 29 pouces

Pour ne pas parler que de 29 pouces et de ceux qui ont retenu notre attention dernièrement… Parce qu’en la matière, le Scott Ransom reste fidèle au principe qui anime la marque vis-à-vis du format de roue : la multi-compatibilité.

Entendons tout de même par 27,5 pouces le format +, de 2.6 et 2.8 pouces de ballon. C’est bien ce vers quoi s’orientent les différents montages proposés. Et pour les plus fortunés ou curieux, le passage de l’un à l’autre consiste toujours à jouer entre deux positions de géométrie

En plus des trains de roues, et même si la multi-compatibilité reste de mise, il faut bien se rendre à l’évidence. Au catalogue, le nombre de modèles proposés en 29 pouces prend le pas sur celui des modèles en 27,5+.

 

 

Géométrie…

C’est donc plutôt sous l’angle de l’offre 29 pouces Enduro actuelle que l’on est tenté de jeter un oeil aux chiffres de géométrie communiqués par la marque.

L’occasion de noter des Reach de 466 à 472mm en taille L, et un gap important vers les 499 à 505mm de Reach en taille XL. Des empattements généreux proches des 1250mm, promettant un empattement avant tout aussi important puisque les bases, elles, restent contenues autour de 436mm

Mais aussi, et surtout, ce que le tableau ne dit pas, mais que les specs indiquent : des offsets de fourche courts, 42 à 44mm selon les marques retenues… Soit une solution hybride à ce que le marché nous offrait jusqu’à présent.

Après les Reach normaux + Offsets long et les Reach longs + Offsets courts, le Scott Ransom explore la voie des Reach normaux + Offset courts, associé à un angle de direction des plus couché : 64,5° à peine.

 

 

Progressivité contrôlée…

Tous ces détails ne restent que des chiffres et il nous tarde de voir de quelle manière ils prennent vie sur le terrain. Notamment avec le travail de la marque sur l’autre domaine important en matière de comportement : la cinématique !

D’une part, le Scott Ransom reste fidèle aux grandes lignes dictées par le Scott Genius, tant en matière de position du point de pivot virtuel et des paramètres qui s’y rapportent, qu’en matière de dispositif de blocage, avec le Twin Lok toujours présent pour jouer des prestations du vélo au pédalage…

Mais le Scott Ransom inaugure aussi un levier permettant de jouer sur la progressivité de la suspension, comme on le ferait en jouant du nombre de spacers dans l’amortisseur… d’un simple clic, sans bricole.

À première vue, l’initiative a du sens puisque l’on a encore récemment mis en évidence que parfois, jouer d’un spacer peut avoir toute son utilité. Ou encore, qu’avec une courbe de ratio linéaire et le volume d’air, comme principale responsable de la progressivité nécessaire, les conditions soient réunies pour que le résultat soit perceptible et conséquent.

Dans tous les cas, entre TwinLock et Levier Ramp, le Scott Ransom propose différentes solutions pour poursuivre un objectif commun : celui d’avoir un vélo réglé pour descendre, et d’user de réglage “au vol” pour trouver sa position au pédalage…

 

 

Rigide & léger…

Autre résultat perceptible, celui du travail sur la rigidité du cadre qui fait l’âme du Scott Ransom. On a eu l’occasion d’en parler longuement dans nos écrits, ce travail fait partie intégrante de la conception des Enduros modernes… Et c’est d’ailleurs les prestations du Scott Genius en la matière, qui faisaient partie des points nous poussant à le classer avant tout parmi les bons All Mountain du marché.

Sans en dire plus sur les fibres et tissages utilisés dans le cadre du Scott Ransom, la marque communique tout de même sur certains travaux qui paraissent aller dans le bon sens. Elle expose notamment une vision qui a du sens pour dimensionner et assurer les fonctions d’un cadre.

Sans entrer dans les détails toujours passionnants des zones précises et des raisons à l’origine de ces travaux, la marque communique sur un travail spécifique et particulier de certaines zones où les empilements de fibre aient demandé une attention particulière.

 

 

Qu’en penser ?!

À juste titre, le Scott Ransom reprend du service là où on l’attendait au catalogue de la marque. Voilà désormais le Scott Genius un peu moins seul au combatDans quelle mesure ? De quelle manière ? À quel point ? L’opportunité d’essai d’un prochain Scott Ransom nous le dira.

Pour l’heure, les éléments de présentation avancés par la marque répondent à notre grille de lecture et posent de bonnes bases. Celles du délicat travail d’optimisation et d’adaptation à un marché sans cesse en mouvement et auquel il faut s’adapter.

Dans ces conditions, Scott reste fidèle à son approche, et rivalise d’ingéniosité pour poursuivre un idéal qui pédale aussi bien qu’il ne descend. Un concept qui mérite bien un essai complet et appliqué, on n’y manquera pas 😉

 

 

La gamme 2019

Quatre modèles au catalogue, tous compatibles 27,5+/29 pouces mais pas tous disponibles dans les deux formats :

Article lu 6 679 fois. Merci !