Alors que le Syndicate, mené par les convictions de Minnaar et les bons résultats du team, développe un nouveau V10 en 29″, tout laisse à penser que l’avenir est dans ce standard… D’ailleurs, le succès des Hightower aussi !

Après avoir déjà présenté deux nouveaux vélos 29″ cet hiver, comment pourrait-il en être autrement chez Santa Cruz ? Et bien, détrompons nous, le 27,5″ n’est pas mort ! En effet, c’est bel et bien deux 27,5″ qui viennent renouveler la gamme.

Voici donc les nouveaux Santa Cruz 5010 et Santa Cruz Bronson. Nous avons eu l’occasion de les rouler. Mais, pour le moment, qu’en est-il sur le papier ? Nous sont-ils familiers ? Quels sont les détails intéressants ? Présentation !

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes – Photos : Santa Cruz/Gary Perkin


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Une philosophie commune

Pour la marque californienne, une chose est sûre, le 27,5″ a encore de beaux jours devant lui. Mais pourquoi diable ? C’est facile, le 27,5″ est jugé plus fun que son homologue. Et ceux, pour qui rider est un exutoire, ne diront pas le contraire. On peut donc s’attendre à deux jouets au sens premier du terme !

Avec l’expérience des vélos précédents, les ingés ont finalement jugé l’arrière trop peu rigide lorsqu’il n’y avait qu’un seul montant entre les bases et les haubans – triangle arrière asymétrique. Du moins pour leur gamme. La rigidité est donc encore au cœur des réflexions : ces Santa Cruz 5010 et Santa Cruz Bronson évoluent tous les deux dans ce sens. A garder en tête pour en percevoir l’impact une fois sur les chemins.

Enfin, les géométries changent : quelque soit le modèle, le vélo s’allonge, se couche à l’avant et se redresse à l’arrière. Ils se radicalisent, ou plutôt suivent la tendance actuelle. Sans pour autant tomber dans l’extrême. Notons tout de même l’apparition d’un flip chip sur l’amortisseur qui permet de choisir entre deux géométries, sur le Santa Cruz 5010 comme sur le Santa Cruz Bronson. Polyvalence ?

 

 

Nouveau Santa Cruz 5010…

Déjà à la gamme depuis quelques temps, le Santa Crzu 5010 change de cadre, mais pas de nom. Même recette, aux tendances actuelles près. Il n’est pas sans rappeler l’esthétique du Hightower !

Ce nouveau Santa Cruz 5010, le vélo de prédilection de Danny MacAskill pour faire le zouave, conserve ses 130mm de débattement devant et derrière.

 

 

… et nouveau Bronson !

Lui aussi à la gamme depuis plusieurs années, le Santa Cruz Bronson bénéficie d’une mise à jour plus flagrante. Deuxième né de la marque avec l’amortisseur pris sur la biellette basse, comme sur le V10. Ainsi, il nous rappelle fortement le Nomad.

Lui aussi accepte des pneu jusqu’à 2.8 et est disponible en option en pneu de 2.6. Et comme tous les vélos Santa Cruz, le Bronson, et le 5010, bénéficient d’un cadre, des roulements, et des roues carbone Reserve garantis à vie. Un point non négligeable pour celui qui souhaite braver les années en toute sérénité…

 

 

Ferda Girls

Avec deux nouveaux vélos Juliana, la gamme féminine s’étoffe. On pourrait presque dire, que c’est n’est pas deux, mais quatre nouveaux vélos que Santa Cruz présente. Mais comme les cadres Juliana sont identiques aux cadres Santa Cruz, se serait trompeur. Seulement les montages varient pour s’adapter à la morphologie féminine.

Pas de géométrie qui changent. Les filles ont droit aux mêmes vélos que les mecs ! C’est entièrement respectable et honorable. Pourquoi leur faudrait-il des géométries adaptées ? Comme si elles ne pouvaient pas exploiter pleinement les mêmes vélos que les gars…

Bref, place donc au Juliana Furtado – cadre du 5010 – et au Juliana Roubion – cadre du Bronson. Les settings de suspension sont adaptés pour bien fonctionner avec un pilote plus léger. Et, les points de contact, comme la selle et les poignées, diffèrent du modèle masculin/Santa Cruz. Le reste est identique !

 

 

Prise en main

A l’occasion de la présentation de tous ces nouveaux modèles, nous avons eu la chance de les découvrir et de les prendre en main. Et pour ça, direction la Slovénie, 3 jours durant. Le pays d’accueil de la dernière Enduro World Series. Une opportunité rêvée pour un trip comme on les aime.

Des spots différents, des conditions variées et pour le coup, parfois même, époustouflantes et hors du commun. Qui peut se vanter de donner son avis sur un vélo en condition souterraine ? Moi ! Sans rire, quand je dis hors du commun, je pèse encore mes mots !

 

 

A quoi s’attendre ?

Les Santa Cruz 5010 et Santa Cruz Bronson ne sont pas sans rappeler leurs grand-frères, respectivement le Hightower et le Nomad. Une fois sur le terrain, pourrait-on les confondre ? A chercher à les comparer, pourrait-on s’y méprendre ? En quoi les progrès en terme de rigidité se feront sentir ? Le 27,5″ tiendra-t-il ses promesses anti-dépressives ? 

Voilà de quoi tenir tout le monde en haleine. La Slovénie nous réservait une belle aventure et de belles surprises, et Santa Cruz aussi. Prise en main des Santa Cruz 5010 et Santa Cruz Bronson en détail donc, non sans enthousiasme 😉 À lire dès à présent !

#650baintdead

Article lu 4 265 fois. Merci !