Après plusieurs jours à limer les pistes et profiter du bon temps, les choses sérieuses débutaient ce vendredi. Passage obligé de cette Megavalanche de l’Alpe d’Huez 2018, les qualifications ont livré leur verdict et effectué un premier tri parmi les 1700 prétendants au graal !

Aux avant-postes, le Crunch a déjà pris un coup, et derrière, chacun sait désormais à quoi se préparer pour finir la semaine en beauté. Dans quelles conditions se sont finalement déroulées ces vagues de qualifications ? Qui partira en première ligne dimanche ?! Réponse fraîche en direct de l’Alpe d’Huez…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Au chat et à la souris

Ce vendredi, la météo restait incertaine à en croire les prévisions. Et d’une certaine manière, elle y a été fidèle : au départ – perché à 2800m d’altitude – le soleil a joué au chat et à la souris avec les nuages et les rafales de vent.

Une atmosphère changeante qui en voyait certains s’élancer sous le soleil et d’autres, dans une brume à couper au couteau. Passé les premières épingles, même conditions sur les dalles du Dôme des Rousses avant de passer sous le manteau nuageux une fois la civilisation retrouvée au niveau du DMC.

Là, un terrain d’abord boueux et parfois piègeux attendait les pilotes avant d’être de plus en plus sec, et jusqu’à poussiéreux, dans le dernier tiers. Où comment connaitre toutes les conditions en à peine dix-sept minutes pour les meilleurs, 20 minutes et plus en moyenne pour les autres…

 

 

Sur une autre planète…

Dans ces conditions, disons que tout le monde est servi. Et au moment de faire les comptes, nos frenchies marquent des points à domicile dans le Crunch qui les opposent aux Anglais présents en nombre ! Pour une petite seconde, c’est Damien Oton (FRA) qui s’adjuge le meilleur temps en 17min02s, et aura le privilège de se positionner en premier sur la ligne de départ dimanche matin.

C’est dans la vague suivante, certes moins relevée mais disputée dans des conditions très similaires, que José Borgues (POR) signe son chrono tout aussi stratosphérique en 17min03s. Il nous avait déjà, par le passé, habitué à bien performer le vendredi de semaine de la Megavalanche de l’Alpe d’Huez, rebelote ! Souhaitons lui plus de réussite encore dimanche…

 

 

À la mi-temps du match…

Non content de signer le meilleur temps, Damien Oton règle surtout Conor MacFarlane (NZL), Creg Evans et Nathan McComb (GBR) dans sa vague, histoire de marquer de gros points dans le Crunch officieux qui oppose les deux nations majeures de cette Megavalanche de l’Alpe d’Huez 2018.

Même tendance derrière José Borgues, avec Cedric Prunet (FRA, Cadet) et Marvin Mace (FRA) devant Callum McCubbing et Kelan Grant (GBR). Au chrono, dans la vague 3, Rémy Absalon pointe à quinze petites secondes de l’aigle Catalan et règle Kilian Callaghan (GBR).

Dans la troisième vague, Thomas Lapeyrie démontre qu’il faudra une fois de plus compter sur lui. Dans un chrono de 17min18s – 3eme performance du jour – il règle une vague à l’accent anglo-saxon devant Lucas Cole (NZL) et Benjamin Forbes (AUS) notamment.

Pas de pitié non plus dans la relevée vague n°6 où Youn Deniaud (FRA) se balade devant Stefan Peter (SUI) et Valentin Brulas (FRA), laissant les anglo-saxons David McMillan (AUS) et consors aux portes de la première ligne.

 

 

L’empire contre-attaque ?!

L’honneur reste pourtant sauf, et les jeux pourront se faire dimanche puisque dans leurs vagues respectives, les favoris britanniques l’emportent haut la main. Ainsi, vague n°5, Liam Moynihan – des Dudes of Hazzard – l’emporte dans un chrono intéressant de 17min26s. Il règle au passage Olivier Bruwiere (BEL) et Kevin Miquel (FRA).

Dans la vague n°10, les deux zozos des 50to01 collent une cartouche à leurs poursuivants et signent un chrono honorable aussi, en 17min26s. Pour le coup, Sam Dale prend le meilleur sur Josh Bryceland toujours bon esprit. Moins de britanniques en première ligne donc, mais que des bons. Voilà qui promet du spectacle, quoi qu’il arrive !

 

 

Pour faire le nombre…

Au milieu de ce match, restent quelques vagues où les débats permettent de mettre en évidence les quelques outsiders hétéroclites qui justifient le caractère internationale de l’épreuve. Derrière Alex Cure et Cédric Gracia (FRA), c’est David Sottocornala (ITA) qui boucle l’accès à la première ligne.

Et dans la vague n°8, les débats ont tourné à un match franco-français ou presque, avec 6 français dans les 10 premiers, et un trio Nicolas Quéré, Karim Amour, Xavier Murigneux aux avant-postes. Au passage, le prodige de la neige réussi son pari puisque quelques minutes avant, il se qualifiait 3eme en VTTAE et aura donc deux chances de signer le holshot sur le glacier ce week-end !

 

 

La suite ?!

Ce samedi, place à la course VTTAE donc, dans laquelle Jerome Gilloux et Kenny Muller sont les deux seuls à devancer Nicolas Quéré au chrono des qualifications. Une course qui partira juste devant l’autre grand moment de ce samedi : la course dames.

De ce côté là, en l’absence des ténors des années précédentes, la course est plus que jamais ouverte. Pour l’heure, c’est Morgan Jonnier qui mène la danse, simposant en qualification avec 32 secondes d’avance sur Axelle Murigneux. Morgan Such et Estelle Charles suivent dans la minute.

Des courses qui devraient aussi servir aux plus curieux qui ne manqueront pas de se rendre au départ, du sommet du Pic Blanc, pour prendre la température du glacier en vue de la course, la grande Megavalanche Internationale, de dimanche matin, 9h ! Un spectacle à ne pas manquer, surtout si, comme c’est annoncé, le soleil revient pour ne plus nous quitter !

Damien Oton va-t-il enfin remporter sa première vraie Méga ?! Rémy Absalon peut-il égaler René Wildhaber et remporter une sixième Mégavalanche de l’Alpe d’Huez ?! Thomas Lapeyrie peut-il signer un retour aux affaire des plus probants ?! Ou bien un des nombreux outsiders présent en première ligne peut-il faire déjouer les pronostiques les plus évidents ?! Réponse dès que possible, sur Endurotribe 😉

 

Résultats completshttps://www.timingzone.com/megavalanche-alpe-dhuez-2018/

Article lu 4 523 fois. Merci !