Retour sur la première Maxiavalanche de la saison 2018 qui se déroulait ces 16 & 17 juin à Vallnord en Andorre…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Compte-rendu de l’organisation – Photos : Inov Photos


 

 

La saison est lancée

L’ouverture de la saison Maxiavalanche Europ Cup 2018 en Principauté d’Andorre aura été un grand cru grâce à des conditions d’organisation optimales confortées par une météo idéale et l’enthousiasme de plus d’un demi-milliers de riders.

On ne présente plus la Station de Vallnord devenue au fil des années la référence du Sport VTT, et la Maxiavalanche qui fêtait son 17ème anniversaire sur ce site d’exception s’inscrit dans la lignée des épreuves internationales.

 

 

Le succès de la Descente Marathon s’appuie principalement sur un tracé qui après un départ en ligne offre à tous les concurrents de dévaler près de 1500m de dénivelée négative. Le parcours d’une Maxiavalanche est sélectionné pour mettre en exergue toute la gamme de ce qui fait la pratique de la discipline : sections très rapides dans l’alpage de la partie sommitale, passage sur des sections artificielles avec enchaînement de paraboliques, de tables et même de passerelles vertigineuses, single tracks techniques en forêt, le tout saupoudré de quelques relances qui font mal aux cuisses.

 

 

Autre caractéristique propre aux trois étapes du calendrier Maxiavalanche, on peut accéder à ces compétitions que l’on soit chevronné ou dilettante puisqu’à l’issue des courses qualificatives de la veille, les concurrents sont répartis dans leur groupe de niveau : aux 100 meilleurs les 2 manches de la Maxiavalanche Europ Cup, aux 150 suivants la Maxiavalanche Challengers et le reste du peloton s’élance pour la Maxiavalanche Amateurs. Chaque groupe étant bien sûr récompensé par un classement spécifique.

 

Nouveautés : E-Bike Serie & Méga Kid

La Maxiavalanche de Vallnord s’était enrichie cette année de 2 nouvelles catégories de course, l’E-Bike Serie by Loisibike réservée aux adeptes du VTT à assistance électrique, que Pierre Escriva (Xbikevo) a dominée assez largement, tandis que l’azuréen Jonathan Bertetto (US Cagnes sur Mer) monte sur la deuxième marche et Yann Girard (Team T2) complète le podium.

A noter que le vainqueur au général de l’E-Bike Serie by Loisibike gagnera un voyage à la Réunion et c’est Yann Girard qui est susceptible, avec sa participation à la Transvésubienne en mai, de partir sous les tropiques.

La deuxième nouveauté et pas des moindres était l’organisation d’une Méga Kid rassemblant les enfants de 7 à 14 ans sur des parcours bien entendu un tant soit peu adaptés. C’est le Fréjussien Bixente Jacquet qui l’emporte en Minime en faisant forte impression devant ses pairs, tandis qu’en Benjamin c’est Till Alran qui passe la ligne en premier de sa catégorie.

Chez les plus petits, c’est encore un titulaire de l’AMSL Fréjus, club azuréen qui n’avait pas hésité à faire le déplacement et qui en a été récompensé, Mattéo Wijckmans, qui gagne largement malgré un final sans chaîne. Chez les tout-petits, le seul fait d’affronter une partie certes adaptée mais suffisamment technique de la Maxiavalanche était remarquable, c’est Charly Damestoy qui est couronné mais coup de chapeau aux 4 Poussins et à leurs parents pour s’être lancés sur cette première course.

 

Dimanche

Le dimanche, c’est sous un soleil radieux que les 100 riders sélectionnés pour la Maxiavalanche Europ Cup s’alignaient sur la plateforme de départ du Pic de Cubil à plus de 2500m d’altitude pour leur première manche de la journée.

Il avait déjà montré ses talents la saison dernière en figurant parmi les meilleurs de la spécialité, c’est donc presque logiquement que Youn Deniaud (Mondovélo Carcassonne/vélo Caroux) confirme avec un style particulièrement agile et précis dans ses trajectoires qu’il est une valeur sûre pour la Descente Marathon.

 

 

Kevin Miquel (Sunn) lui aussi ne manque pas de talent puisqu’il réussit à mener la course devant le Carcassonnais jusqu’à ce que celui-ci fasse la différence grâce à sa condition physique sur le final. Le favori de l’épreuve souvent abonné aux podiums de Vallnord, Nicolas Quere (QUERE Racing) pointe à la 3ème place après une belle remontée due à un départ moyen à cause d’un problème technique dans sa manche de qualifications, qui le positionnait seulement en deuxième ligne. Ce ne sera décidément pas le we de Nico puisqu’il ratera sa deuxième manche (19ème), sans perdre toutefois toutes les chances de victoire au général puisqu’il reste deux épreuves, Cervinia au mois de juillet et la finale à Ax les Thermes en septembre. Pour finir la tête de course de cette première manche, le Breton Clément Charles (Radon) passait en 4ème position devant Albin Cambos (CSO Millau).

 

Youn Deniaud fait coup double

Tout le monde se retrouvait de nouveau sur la plateforme d’envol de Cubil pour la 2ème manche de la Maxiavalanche de Vallnord 2018.

Dès le départ, Youn Deniaud n’allait laisser aucune chance à ses adversaires, s’élançant en tête jusqu’à l’arrivée pendant qu’une passe de trois pour la deuxième place allait tourner à l’avantage de Kevin Miquel, alors que Nathan Secondi (Tribe Sport Group) qui avait fini 6ème en première manche franchissait la ligne en 3ème position devant Clément Charles dont la régularité lui vaudra une 3ème place au général de l’épreuve. Albin Combos confirme sa montée en puissance sur les Maxiavalanche en prenant à nouveau la place de 5ème de la manche et au général.

 

Côté dames

Chez les dames c’est encore la famille Charles qui est aux avant-postes avec Estelle (Radon) qui l’emporte au général avec ses 1ère et 3ème places, de haute lutte avec Nastasia Gimenez (GMZ Racing MTB les Angles), successivement 4ème et 1ère , et l’Espagnole Sandra Jorda Pasco (ORBEA), qui finit 3ème puis 2ème et complète le podium.

Comme il est de mise sur la Maxiavalanche, les catégories Maxiavalanche Challengers et Maxiavalanche Amateurs étaient également récompensées.

 

Résultats completswww.timingzone.com/maxi-vallnord

 

A l’issue de ce week-end idéal, tous les concurrents s’entendaient pour se retrouver très bientôt sur les pentes de la Station de Cervinia dans la Vallée d’Aoste en Italie les 28 et 29 juillet pour la deuxième étape.

Pour en savoir pluswww.ucc-sportevent.com

 

Vidéo bonus

Nathan Secondi, quatrième scratch au final du week-end, nous propose de revivre chacune des manches de l’intérieur…

Article lu 2 387 fois. Merci !