Jusqu’ici, le numéro deux mondial 2017 avait connu des hauts et des bas en de début de saison, mais commençait à retrouver de sa superbe, notamment avec sa seconde place lors de l’étape française d’Olargues le mois dernier.

Mauvaise nouvelle pour Adrien Dailly et les frenchies en Enduro World Series… Lors d’une séance d’entraînement à Peille (06) fin de semaine dernière, le pilote du Team Lapierre a chuté et s’est fracturé le coude droit.

Contacté par nos soins, Adrien a accepté de nous en dire un peu plus sur les circonstances de sa chute, et sur ses prochaines semaines…

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes – Photos : Instagram Adrien Dailly


 

 

Adrien Dailly forfait – Mini-view

“Je suis tombé la semaine dernière sur la mythique DH de Peille, réputée pour ses cailloux qui font mal !”

Adrien s’y trouvait en compagnie de Nicolas Vouilloz et du team Lapierre. Ils s’adonnaient alors à une séance d’essai suspension dont ils ont le secret. Au menu du jour, changement d’amortisseur et de courbe de suspension pour cerner certaines caractéristiques du vélo…

“Je suis tombé sur le haut de la piste (partie la plus rapide) – J’ai glissé chef ! j’ai perdu l’avant dans des petits cailloux…”

Que les énervés du clavier et autres francs tireurs laissent retomber la pression. Les circonstances exactes de la chute mettent en évidence que c’est sous la pression de son avant bras, et non un choc direct, qu’Adrien se soit fracturé le coude… 

“Tout s’est passé super vite ! Avec la vitesse, je n’ai pas eu le temps de bien tomber. Il semblerait que j’ai posé la main en premier, mais sûrement un peu de travers et avec la vitesse ça m’a complètement explosé le coude. Quand je me suis relevé j’avais le coude déboîté et plus de sensibilité dans le bras donc je l’ai remboîté… Puis en touchant l’arrière du coude, j’ai senti qu’il n’y avait plus un os mais quelques morceaux qui se baladaient, pas top quoi !”

D’où l’œdème visible sur les photos post accident. Habitué des lieux et de la gestion de sportifs de haut niveau, il semble que Nicolas Vouilloz ait eu les bons réflexes pour donner suite à la chute…

“Il est venu me ramasser, puis m’a de suite emmené à l’IM2S (Institut Monégasque de Médecine du Sport). La prise en charge était vraiment top j’ai été opéré moins de 5h après ma chute. Ils m’ont mis des broches et un fil de fer apparemment, pour attacher tous les morceaux ! Haha !!”

S’il fait preuve de légèreté dans le récit, Adrien ne semble pas moins appliqué pour autant. En témoigne son idée claire de la convalescence qui l’attend…

“La semaine post opération consiste à réduire le plus possible l’œdème car entre la luxation des ligaments la fracture et l’opération je peux comprendre que mon bras soit un peu fâché ! Ensuite, des séances de kiné pour reprendre de la mobilité petit à petit.”

Bien entouré, Adrien sait quoi faire pour garder la forme. Il envisage déjà de reprendre l’entrainement, pour se maintenir, la semaine prochaine, puis de pratiquer différents sports qui ne solliciteront pas les bras. Pour le vélo ?!

“Je ne penses pas remonter sur un VTT avant 1 mois et demi. Pas de compétition avant 2 mois.”

Un timing qui devrait donc le maintenir éloigné des pistes jusqu’à la mi-août. Soit une reprise de la compétition en fin d’été, pour être de retour sur les deux dernières manches EWS de la saison ? Espagne et Italie fin septembre ?!

Dans tous les cas, Adrien ne perd pas de vue le travail effectué jusqu’ici, et compte bien le mettre à profit tôt ou tard…

“Je suis un peu déçu car on avait beaucoup travaillé sur le vélo et les suspensions avec Nico Vouilloz & Lapierre ces derniers temps… C’est jamais inutile, mais on verra moins les effets de tous ces tests sur la compétition. En même temps, ça permet aussi de se rafraîchir les idées, faire d’autres choses et revenir plus énervé et motivé !”

C’est tout ce que l’on peut souhaiter au plus rapide et sympathique des pilotes du plateau ! À très vite Adrien 😉

Article lu 7 849 fois. Merci !