Pour ses 30 ans, on a bravé les éléments… En attendant les compte-rendus de la rédaction en “immersion” (au sens propre comme au figuré), voici les principaux résultats de la mythique Transvésubienne qui a sacré une nouvelle fois un grand Alexis Chenevier

 


Temps de lecture estimé : 3 minutes – Photos : UCC/InovPhoto


 

 

Alexis Chenevier, sa 6ème TransV d’affilée !

Désormais au guidon d’un Rocky Mountain, marque qu’il a déjà mené aux sommets de l’Epic Enduro et du combiné All Mountain Challenge cette année, Alexis Chenevier a imposé sa patte d’entrée de jeu. Il remporte samedi le Prologue, d’ores et déjà bien humide, avec un petit pécule de 15 minutes de bonification.

Un bonus qui pourrait servir à l’arrivée dimanche, comme l’an passé…

Dimanche, l’Annécien est en ligne A avec les pilotes les plus rapides de chaque vague. Derrière, près de 400 coureurs près à affronter le “mythe”, son parcours historique de 1988, de La Colmiane à la mer, peaufiné de quelques variantes bien piquantes.

Mais cette année, c’est bel et bien la météo qui pourrait venir jouer les trouble-fête ! Averses en matinée, orages annoncés à la mi-journée…

Dominateur dans tous les domaines, à la montée comme à la descente, l’ultra affûté Alexis Chenevier va dominer la course de bout en bout sans faillir, des premiers pédalages aux névés, en passant par les portages, les descentes techniques du Brec d’Utelle, de la Madone, du Mont Chauve, le freeride dans la jungle niçoise… jusqu’au Paillon et le final souterrain nocturne.

Il termine la course “rincé” avec un temps “canon” de 5h41 (bonus compris).

Il devance l’impressionnant Suèdois Gustav Larsson, grand spécialiste du contre la montre sur route (médaille d’argent aux JO de Pékin), qui aura passé chaque contrôle horaire en principal chasseur. L’Azuréen Maxime Folco complète le trio de tête, après ses dernières participations en VTTAE.

Passé les 60 premiers finishers, avec les intempéries, l’équipe organisatrice UCC a pris la décision judicieuse de neutraliser le final dans le lit du Paillon, en cru, et le tunnel au niveau d’eau dangereusement élevé.

Evelien Hofmans remporte la course chez les Dames devant Laura Turpijn et Mathilde Sahuguet.

On tire notre chapeau aux 241 “braves” finishers qui ont dompté le froid, la pluie et les pentes techniques et glissantes.

En VTTAE, au terme d’une course tout aussi épique et rallongée à 90km (boucle supplémentaire à Levens), c’est Jérôme Gilloux qui l’emporte devant Kenny Muller et Florian Golay. Membre de l’équipe, Nadine Sapin s’impose en féminine avec une belle 8ème place scratch sur la quarantaine de VTTAE.

Résultats complets par catégorieshttps://www.timingzone.com/transvesubienne-2018/

 

Retrouvez toutes vos photos en action sur Inovphoto.comwww.inovphoto.com

Article lu 2 923 fois. Merci !