Destiné au XC comme à l’Enduro en passant par les disciplines longues distances, le fleuron des groupes nippons fait peau neuve. Shimano dévoile aujourd’hui ses flambants groupes XTR M9100/M9120 qui proposent maintenant 12 vitesses ! Voici les principales nouveautés à connaitre…

 

 

Shimano XTR

L’essentiel en 6 lignes

  • Une cassette 12 v. Trail/Enduro en 10-51 dents.
  • Mono-plateau disponible de 30 à 38 dents.
  • Des freins 2 ou 4 pistons redessinés.

  • Corps de roue libre spécifique.
  • Manette XTR pour TDS télescopique.
  • Part belle aux métaux. Pas d’électronique…

 

Cassettes XTR

Shimano introduit deux cassettes 12 vitesses (CS-M9100-12). Une version 10-45 dents (10-12-14-16-18-21-24-28-32-36-40-45) plutôt destinée au XC de part son étagement plus compact et un poids réduit ; une version 10-51 dents (10-12-14-16-18-21-24-28-33-39-45-51) orientée Trail/Enduro qui viendra à bout des montées les plus longues et ardues.

Pour tourner les jambes à une cadence régulière, point clé cher à Shimano depuis bien longtemps, cette dernière cassette conserve un étagement constant de 6 dents entre les trois derniers pignons. Là où le SRAM Eagle, avec 36-42-50 propose un gap légèrement plus important, et au final une plage très légèrement inférieure (500 contre 510% pour le XTR).

Afin d’arriver au meilleur compromis poids/durabilité, la marque japonaise emploie trois matériaux différents en matière de pignons : aluminium sur les plus larges, titane en milieu de cassette, acier en bas.

Une troisième option de cassette (CS-M9110-11) est par ailleurs proposée les “obnubilés du poids” et ceux (les compétiteurs XC et Enduro notamment) qui n’auraient pas besoin de 12 vitesses. Cette cassette 10-45 11v est ni plus ni moins qu’une nouvelle XTR 10-51 dénuée du grand pignon de 51 dents.

 

 

Moyeux XTR

Pour monter une cassette XTR 12 vitesses, Shimano n’a pas vraiment eu d’autres choix que de complètement revoir son corps de roue libre. Le XTR introduit un nouveau corps en alu baptisé Micro Spline à 13 fines cannelures. Un nouveau design que l’on retrouvera sans aucun doute en option chez les grands fabricants de roues.

Shimano en profite pour faire évoluer son système de roue libre. Fini les cliquets, place à un dispositif plus silencieux Scylence type “ratchet” (façon DT) qui actionne des couronnes dentées.

Les moyeux XTR avant/arrière seront proposés en Boost (110×15 et 148×12) et non-Boost (110×15 et 142×12)

 

 

Dérailleur arrière XTR

Refait à neuf avec un design plus agressif, le dérailleur XTR propose deux longueurs de chape en mono (longues et classiques) ainsi qu’une version pour la configuration XTR double 2x12v.

Les galets passent de 11 à 13 dents. Plus compact et robuste, le dérailleur est désormais monté en prise direct sur la patte du cadre.

 

 

Shifter XTR et commande de tige de selle

Pas de révolution au niveau du shifter, l’évolution est purement esthétique.

On note l’arrivée de la nouvelle fixation I-SPEC-EV qui permet un ajustement plus précis au bout des doigts avec un réglage latéral de 14 mm et de 60° en rotation.

Pour peaufiner l’ensemble, Shimano surprend son monde avec une offre inédite de commande de tige de selle télescopique, façon levier, compatible avec la plupart des produits actionnés par câble.

 

 

Pédalier XTR

Sur le XTR, Shimano passe au mono plateau en montage direct, avec un verrouillage qui se fait à la manière du serrage CenterLock.

Le pédalier mono (disponible en Q-Factor de 162 et 168mm) serra compatible avec de 30 à 38 dents. Le dessin de la dentition évolue pour optimiser la rétention de la chaîne.

Pas de carbone au menu sur le pédalier, Shimano fait toujours la part belle à l’aluminium (structure creuse, forgeage à froid), avec une belle finition polie, espérons-le plus résistante.

Un inédit anti-déraillement XTR est également au programme. Disponible en différents standards…

 

 

Freins XTR 2 et 4 pistons

Shimano présente des nouveaux freins XTR qui évoluent tant au niveau des maîtres-cylindres, des étriers alu monobloc que des disques.

En 2 comme en 4 pistons, Shimano a repositionné le collier et le corps du levier. Le collier a été déplacé plus au centre du corps du levier, le bord du levier vient à présent s’appuyer contre le cintre, pour obtenir un ensemble plus rigide, un contact plus direct.

La version Enduro 4 pistons nécessitent de toutes nouvelles plaquettes, uniquement disponibles avec ailettes pour optimiser la dissipation de chaleur.

De nouvelles durites à haute rigidité doivent permettre un freinage plus réactif.

 

 

Au global, si l’on compare à l’ancienne génération M9000, Shimano annonce de légères mais non négligeables réductions de poids : -92g en configuration mono Trail/Enduro (2961g au total) et -157g en version mono XC (2742g).

> tableau comparatif des poids en PDF

Rendez-vous à la rentrée 2018 pour la livraison des premiers exemplaires de groupes XTR !

Pour en savoir plusridextr.com

Article lu 8 999 fois. Merci !