Après une cocnclusion 2017 “mouvementée” et la fin de l’organisation par Tribe Event, c’est finalement la société MTB-Event qui reprend les rennes ! En grande partie les mêmes acteurs/organisateurs pour un circuit très similaire aux années précédentes.

Bref, la saison 2018 attaque ce week-end avec la première manche à Raon l’Etape. Peu de nouveauté mis à part l’évolution du circuit VTTAE. Voyons de plus près ce que nous réserve cette manche vosgienne !

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes – Photos : Tribe Event/Remi Cordier


 

 

Conditions

Ce n’est pas la première fois, et peut-être encore moins la dernière, que Raon l’Etape accueille une manche de Coupe de France d’Enduro VTT. Présente au calendrier depuis plusieurs années, cette année, c’est l’étape qui ouvre le bal et c’est aussi une manche qualificative pour les Enduro World Series 2019 !

L’endroit n’est donc pas inconnu de nombreux participants, mais reste tout de même atypique pour un grand nombre d’entre eux. Effectivement, le terrain y est un peu particulier pour certains, notamment les plus méridionaux d’entre eux…

Ici, pas de poussière ni de gravette, place à la terre, aux racines et aux cailloux plus éparses ! Un terrain parfois difficile à appréhender. La météo quand à elle peut rapidement rendre le terrain très glissant avec ces racines, mais ce n’est pas ce à quoi il faut s’attendre avec la vague de chaud annoncée pour ce week-end !

 

 

Programme VTT

Sur les Coupes de France d’Enduro en VTT, rien ne change. Il y a toujours un passage reco avant un passage chrono. Raon l’Etape se déroulant sous le format rallye, c’est-à-dire sans navette ou remontée mécanique, tout à la pédale :

  • Samedi : 35 à 40km, D+/D- 1500 à 2000m avec une boucle reco et une boucle chrono avec trois spéciales. Une journée bien chargée, comme on les connait à Raon l’Etape.
  • Dimanche : 35km, D+/D- 1500m avec une boucle reco et deux boucles chronos sur deux spéciales, dont une commune à la veille. De quoi rentrer avec sa dose de VTT.

 

 

Programme VTTAE

Après une première année d’expérimentation, le circuit VTTAE évolue. Fini les parcours et timing identiques aux VTT traditionnels. Maintenant, l’ensemble tient compte des capacités d’un VTTAE. Des liaisons, des timings et parfois même des bouts de spéciales spécifiques aux VTTAE prennent place sur ce Trophée VTTAE Haibike !

Pour cette manche d’ouverture c’est donc :

  • Samedi : 55 à 60km, D+/D- 2100 à 2500m avec une boucle reco et deux boucles chronos avec deux spéciales. Puis une reco suivi d’un passage chrono sur une troisième spéciale.
  • Dimanche : 45km, D+/D- 1800m avec une boucle reco et deux boucles chronos sur deux spéciales, dont une commune à la veille.

Mais ce n’est pas tout ! Le règlement change pour les VTTAE et autorise le changement de batterie. En fait, une pause de 45min est autorisée à la mi-journée pour changer ou recharger sa batterie. Quid de l’égalité entre concurrents ? Oui ! Certaines conceptions de VTTAE ne permettent pas de changer de batterie. Il est nécessaire d’avoir un second vélo. Bref, le VTTAE ne facilite pas la tâche aux organisateurs.

 

 

Pilotes en reconversion ou à la retraite ?

Presque comme chaque année, on prend les mêmes et on recommence. La Coupe de France a son nid de participants assidus, qui reviennent tous les ans. Cette année aussi, enfin à un détail près !

L’émancipation de la pratique VTTAE favorise certaines reconversion à l’image ici de nombreux pilotes et notamment les cadors de l’an passé comme Camille Servant et Nicolas Quéré.

Mais ce ne sont pas les seuls, Rémy Absalon profite aussi des Coupe de France pour s’exercer, et certainement pas pour de la dilettante, au VTTAE en compétition. Il y a ensuite les habitués, les “pionniers” : Olivier Giordanengo, Florian Golay, Kenny Muller, Xavier Marovelli, Vincent Colange…

 

 

En VraiTT

Pour les VTT traditionnels, c’est mathématique : on prend ceux de l’an dernier, moins ceux reconvertis au VTTAE et on obtient les participants au circuit en VTT.

On a donc Eliott Baud, plutôt en forme sur les premières Enduro World Series, Hugo Pigeon lui aussi au top avec une troisième place à l’Epic Enduro 2018 et une belle 25ème place à la dernière Enduro World Series. Sans oublier, Ludovic Oget, Yannick Pontal, les frères Trabac ou encore le local Alexis Noirot.

Bon à savoir, les deux fondateurs du Chamrousse Enduro Team ne seront pas présents. Clément Benoit, habitué des avant-postes depuis plusieurs années sera absent. Blessé au pouce, il a préféré couper court à ce début de saison pour se faire opérer. Quand à Baptiste Gaillot, 4ème du général de 2017, préfère se préserver en vue d’une première participation à une manche de Coupe du Monde de DH à Fort William 😉

 

 

Chez les filles

Cette année, ça se bouscule au portillon ! Julie Duvert et Estelle Charles, première et seconde l’an passé, auront à faire à trois nouvelles prétendantes, toutes récemment convertis à l’Enduro.

En effet, Morgane Charre, Mélanie Pugin et Laura Charles pointent sur la feuille des inscrites. Toutes les trois ont des palmarès respectables en DH et en XC mais ont déjà fait leurs preuves en Enduro cette année. La scène féminine risque d’être palpitante à suivre !

 

 

Que retenir ?

Cette manche à Raon l’Etape semble plutôt classique de ce qu’on connait de l’étape vosgienne. Cependant, l’évolution du circuit VTTAE, l’ouverture possible à de nouveaux prétendants en VTT traditionnel et l’arrivée de nouvelles têtes chez les filles risquent de faire du bruit, voir en faire jaser certains !

Donc, une manche plutôt intéressante en vue, qui a le lourd fardeau d’ouvrir la saison 2018 et de construire les fondations d’une année supplémentaire pour la pas si nouvelle organisation !

Nous y serons 😉

 

Live !

Partenaire de la tournée nationale, Endurotribe inaugure un nouveau dispositif live dans lequel vous pourrez accéder à un maximum d’infos afin suivre la course en long en large et en travers tout au long du week-end à la Une d’Endurotribe !

Actif ce vendredi en fin de journée…

Article lu 3 126 fois. Merci !