Installé à La Réunion, pour les lecteurs Endurotribe, Damien Huszcz nous envoie une “carte postale” de sa récente session volcanique dans la Plaine des Sables au guidon du nouveau Kona Process 29 fraîchement monté…

 


Mini-récit : Damien Huszcz – Photos : Benoît Davroux


 

 

Session sur Mars

6h30, le jour se lève sur la Plaine des Sables, il fait bien frais, 15°, vite, un pull ! Ah oui, petite précision, nous sommes sur l’île de La Réunion, en dessous de 15°, c’est frais, et pour certains, c’est froid ! Les joies de la Réunion et vivre en short toute l’année. 😉

Voilà maintenant 10 ans que j’ai quitté la grisaille parisienne pour vivre ici, choix que je n’ai jamais regretté.

Revenons-en à la session du jour ! On s’équipe doucement avec Ben et Nico pour aller shooter une superbe crête au-dessus de la “planète mars”, la Plaine des Sables, superbe désert de scories, d’anciens cratères affaissés, recouverts de ce sol rouge, paysage encerclant le Piton de la Fournaise, volcan actif, dont les entrailles font jaillir la lave régulièrement.

Ben ne connaissait pas ce sentier et les points de vue qu’il offrait, un véritable carte postale permanente où tous les 200m il imaginait une nouvelle prise de vue.

Pour ma part je connaissais bien ce sentier, mais c’est le vélo que je ne connaissais pas, baptême du dernier enduro 29 pouces Kona, le Process153 29 AL/DL : Oh le bonheur !

Dès les premiers tours de roues, on sent l’accélération, la tenue au sol, et malgré tout cette grande maniabilité pour un 29. Il fut même difficile de le mettre en glisse pour une photo tellement l’arrière collait au sol, une vraie réussite cet enduro 29.

Du coup, un vélo qui fonctionne au top, une météo d’enfer, des paysages de dingue, un photographe sur-motivé, on a pu sortir quelques images bien sympas !

En espérant vous donner envie de venir tester ça par vous-même ! Il y en a tellement d’autres, la Réunion regorge de sentiers, nous aurons l’occasion de vous montrer davantage ce petit paradis perdu au milieu de l’océan indien.

Damien

Article lu 4 095 fois. Merci !