Il y a quelques jours, la marque allemande parmi les leaders du modèle VPC a joué gros avec le renouvellement de son best seller, le Canyon Spectral. Un modèle phare qui se voit ainsi monter en grade avec un positionnement à la croisée des mondes All Mountain et Enduro…

Une audace qui n’a pas manqué de faire réagir, et soulevé quelques questions. Aujourd’hui, Canyon poursuit ses lancements millésimés 2018. Cette fois-ci, c’est celui dédié aux pratiques purement Gravity qui est concerné.

Outre le Sender de Descente dans sa version aluminium, et une gamme de composants en marque propre – G5 – le Canyon Torque 2018 a de quoi nous intéresser. Pourquoi ?! Parce que sous ses airs d’inclassable, il porte en lui bien des réponses aux questions restées en suspend…

 


Temps de lecture estimé : 6 minutes – Photos : Canyon


 

Au sommaire de cet article :

 

 

Rumeurs, rumeurs…

Depuis quelques jours, et le lancement du Canyon Spectral 2018, les discussions vont bon train. Le petit dernier et ses nouvelles caractéristiques, ont le chic pour venir marcher sur les plates-bandes du Canyon Strive, modèle Enduro de la marque.

À tel point que quelques photos volées et spéculations plus loin, une nouvelle itération du 160mm allemand alimentait certaines spéculations. Il n’en sera pourtant rien pour 2018. Les images entrevues ça et là relevaient d’une autre hypothèse qui tenait la corde…

Aujourd’hui, c’est bien le Canyon Torque, feu modèle freeride & park de la marque, qui renait littéralement. Un 27,5 pouces de 175/180mm inclassable qui, une fois de plus, bouscule les codes et redistribue les cartes. Voyons donc plus en détail ce qui peut permettre d’y voir plus clair…

 


Conceptuellement parlant…

À l’oeil, c’est selon… Il y a ceux qui verront clairement une différence, et ceux qui percevrons comme un air de famille. Entre points communs et écarts, Canyon Spectral et Canyon Torque ne peuvent en tout cas pas renier faire partie du même millésime. Le dernier compte pour lui quelques points notables…

Enfoncer le clou / serrer la vis !

Avec le Canyon Torque se dégage une tendance évidente en matière de conception. Les préceptes de cinématique introduits avec le Sender – et repris pour la nouvelle conception du Spectral – se dégagent définitivement comme le caractère sur lequel la marque souhaite capitaliser.

Comprenons donc qu’ici aussi, le Canyon Torque compte faire usage de 3 secteurs de course clairement distincts, offrant sensibilité en début, soutien au milieu et progressivité en fin de débattement. Sauf que pour se différencier du Spectral, un paramètre de taille entre en jeu…

Ni plus ni moins que le débattement. 175mm à la roue arrière, contre 140mm. 35mm, soit une valeur qui a le mérite d’être conséquente et démarquer clairement les deux modèles. Autant 20mm peuvent parfois ne pas sembler grand chose… Autant à cinématique jumelles, 35mm marquent un différence notable.

 


Au cordeau ?!

Mais alors, à quelle pratique se destine le Canyon Torque ?! Continuons la revue des éléments constitutifs principaux pour se faire une meilleure idée. La géométrie entre autres ! Pour constater qu’à bien des égards, les deux nouveaux modèles 2018 partagent pas mal de choses…

Reach, Stack, longueur et angle de tube de selle… Sur la papier, les dimensions qui ont attrait au positionnement du pilote sont identiques au millimètre près, ou presque. Ce sont celles qui influent sur le comportement du vélo qui diffèrent.

“Des écarts qui tiennent plus du gap All Mountain / Enduro”

Bases 5mm plus courtes – pouvant “dynamiser” le vélo – boitier légèrement plus haut – pour compenser un effet de SAG plus important et éviter de toucher par terre – angle de direction 1° plus couché et empattement 15mm plus long – qui peuvent apporter plus de stabilité à haute vitesse…

Il n’y a pas un monde entre les deux. Juste ce que l’on peut trouver classiquement entre les modèles All Mountain et Enduro d’autres gammes. Alors ?! Est-ce le Canyon Torque qui descend un peu ou le Canyon Spectral qui monte ?! Un peu de deux, si l’on veut jeter un oeil aux spécifications…

Les Canyon Torque 2018

C’est une habitude qui perdure chez Canyon, chaque nouveau modèle est disponible en carbone, et en aluminium. Ici, seuls les triangles avants sont concernés. À l’arrière, aluminium pour tout le monde ! Et une fois de plus, la différence se fait sur la balance et dans le portefeuille, en premiers lieux.

Cette lecture de gamme permet surtout de dégager une information notoire : les modèles CF, compte tenu de leurs poids et équipements lorgnent indéniablement sur une pratique Enduro. Les suspensions – Fox 36 et Float X2 – roues – Mavic Deemax Pro et DT Swiss EX1501 – transmissions – Sram Eagle – et freins – Sram Code – sont dignes de certaines références Enduro 160mm du moment…

 


Qu’en penser ?!

Bref, le Canyon Torque 2018, de par ce qu’il présente à travers cette renaissance, semble faire partie des prétendants à une pratique Enduro que certains d’entre-nous affectionnent. Vis-à-vis de la nouvelle génération des modèles de la marque, il a d’ailleurs une certaine cohérence.

Sa présentation a en tout cas l’intérêt de lever le doute et les rumeurs persistantes ces derniers jours : Canyon Spectral et Canyon Torque sont les deux nouveautés Enduro 2018 de la marque allemande. Avec, finalement, une certaine logique de choix pour les plus intéressés d’entre-nous…

Notre prochain Enduro, on le veut avec un peu (#Spectral) ou beaucoup (#Torque) de débattement ? Sommes-nous plutôt nouvelle (#Spectral/#Torque) ou ancienne(#Strive) école ?! C’est le moment où jamais de nous en dire plus en commentaire. Nous travaillons à définir ce qui, sous peu, passera à l’essai Endurotribe pour faire parler le terrain et continuer l’éclairage…

Article lu 11 041 fois. Merci !