Vidéo et résultats : Damien Oton remporte la Maxiavalanche de Vallnord

Tout a merveilleusement concordé pour faire de ce 15ème anniversaire de la Maxiavalanche Europe Cup de Vallnord un grand moment de Sport et de plaisir…

 

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes / Compte rendu de l’Organisation / Photos : Cyril Charpin/UCC


 

 

500 pilotes – 12 nationalités

Sur la désormais célèbre station internationale de VTT, devenue le théâtre préféré des Coupes du Mondes et autres Championnats du Monde, plus d’un demi-milliers de riders, adeptes des courses de Descente Marathon en Mass Start étaient au rendez vous.

Ils se sont lancés tout le week-end depuis le Pic de Cubil, perché à près de 2400m d’altitude, sur des pistes particulièrement soignées et spécialement réfléchies pour offrir un maximum de trajectoires et être en phase avec cette formule très spectaculaire de course en ligne.

Pour les top-pilotes, les quelques 1200m de dénivelé négatif furent à chaque fois avalés en moins de 20mn, contre plus d’une demi-heures de glisse et d’adresse côté amateurs pour rejoindre l’arrivée à l’accueillant village de la Massana.

 

 

Samedi : Qualifications

Le programme des Maxiavalanche Europe Cup consacre le samedi, après les essais officiels, aux courses de qualifications. Pour cette reprise de la tournée européenne des Maxiavalanche, tous les favoris pointaient dans les groupes de têtes pour composer le peloton des 100 meilleurs sélectionnés en Maxiavalanche Europe Cup.

Les 150 suivants composaient le groupe des Challengers et au-delà les deux groupes Amateurs.

Avant prendre part aux deux manches de course de dimanche, tous se sont retrouvés pour visionner le film de la journée autour d’une superbe « Apéro Party » offerte par Vallnord – la Massana.

A voir, le film des qualificationshttp://www.endurotribe.com/2017/06/maxiavalanche-de-vallnord-2017-video-qualifications/

 

 

Dimanche : manches de course

A l’issue des qualifications, on retrouvait sur la première ligne des Europe Cup Damien Oton (Devinci), Irénnée Menjou (Commençal), Nico Quéré (Giant), Jordan Regnier (Kona) Kévin Miquel (Commençal)… dans des conditions de température et de terrain idéales.

“Hélicoptère, poussière et corps à corps”

L’arrivée de l’hélicoptère est venu ajouter à la tension déjà palpable sur ce premier départ quelque chose de spectaculaire. Au levé du panneau « 10 secondes », les fauves étaient lâchés et le coude à coude engagé. Beaucoup de frottement et de spectacle s’est offert aux quelques 400 riders attendant leur départ et autres spectateurs, mais grâce à un circuit offrant toutes les possibilités de dépassements, aucune grosse chute générale n’a été à déploré au cours de toutes les courses.

C’est le pilote Commençal local de l’épreuve, Kévin Miquel qui pointait en tête du premier départ, Nico Quéré habituellement aux avant-postes était en retrait. En revanche, Damien Oton, toujours à l’aise sur la Maxi de Vallnord menaçait le pilote Commençal. Cédric Ravanel, également habitué à ce terrain de jeux s’imposait dans le top 5.

 

 

Une relève assurée

Ces pointures de la Descente Marathon se sont fait poussés la nouvelle génération représentée par Irenée Menjou et Jordan Regnier qui, après un break avec la compétition de haut niveau revenait au meilleur de sa forme puisqu’il rentrait déjà dans le top 10 de cette première manche.

C’est finalement Damien Oton qui s’impose en patron sur cette première manche, suivi de Kévin Miquel qui avait signé le meilleur temps des qualifs et Nico Quéré. Irénée Menjou surprends tout le monde et rentre dans la cours des grands en prenant la 4ème place devant un Cédric Ravanel qui n’a pu contrer la fougue du jeune pilotes de Lourdes VTT.

Chez les Dames, Cécile Ravanel règle la catégorie et remporte même le scratch du groupe Challenger au sein duquel la catégorie Dame concourt, suivie d’Estelle Charles.

En catégorie Master, on a assisté à un très beau duel entre Jean Marc Picard et le multiple champion du Monde Jean Pierre Bruni.L’azuréen l’emportera finalement devant Thierry Boillot et Jean-Luc Frigière.

 

 

Une deuxième manche à haute tension !

La tension était maximale au départ de la deuxième manche, avec le hole-shot de Nico Quéré bien décidé à rattraper son retard de points, mais la mécanique en a décidé autrement. C’est à nouveau Damien Oton et Irénnée Menjou qui se livraient duel. C’est un problème technique qui a empêché Kévin Miquel de se battre pour le podium.

C’est donc Damien Oton, sur sa piste préférée qui ajoute à son palmarès une victoire à la Maxiavalanche d’Andorre, suivi d’Irénée Menjou. Jordan Regnier, complétement revenu au plus haut niveau prends la troisième place, alors que Cédric Ravanel prenait, à la photo finale la quatrième place à Youn Deniaud.
Ils se retrouveront le 30 juillet sur les pentes italiennes de la station de Cervinia et son glacier pour la deuxième étape Maxiavalanche Europe Cup.

 

 

2ème étape de l’E-Bike Serie by Loisibike

A noter que la catégorie VTTAE était intégrée pour la deuxième année consécutive dans le cadre de l’E-Bike Serie by Loisibike. Ils étaient une petite vingtaine au départ. C’est Xavier Marovelli (Haibike) qui domine largement le weekend, malgré une blessure au genoux le matin et une grosse chute collective au départ de la deuxième vague.

Les prochains rendez-vous du circuit électrique sont à Auron le 2 juillet sur une boucle avec un tracé idéalement adaptés aux VAE, et le 8 juillet sur le glacier du Pic Blanc à l’Alpe d’Huez pour s’élancer dans la Mégavalanche, étape phare de l’E-Bike Serie by Loisibike.

 

Comme toujours, les participants ont été charmés par la qualité de l’accueil local et les performances des remontées mécaniques du Bike Park de Vallnord. Rendez-vous est déjà pris pour juin 2018 dans la station andorrane !

Résultats completshttp://www.timingzone.com/maxiavalanche-vallnord/

 

 

La vidéo officielle du week-end

Article lu 3 822 fois. Merci !