Sram GX Eagle – Le groupe 12 vitesses complet à moins de 500 euros

On l’attendait, les constructeurs le réclamaient, il est là ! Une grosse année après ses aînés XX1 et X01 Eagle, le groupe Sram GX passe en toute logique à la vitesse supérieure et adopte le 1 x 12 vitesses. Le GX Eagle est né, après deux ans de développement pour aboutir au meilleur rapport prix/technologies.

Quels sont ses arguments ? Quels sont les compromis prix/technologies ? Ses prestations sont elles à la hauteur sur le terrain ? Endurotribe vous répond après plusieurs journées en sa compagnie…

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes / Photos : SRAM/Jérémie Reuiller


 

 

Sram GX Eagle

La recette du GX Eagle est plutôt simple et connue… Reprenez la plupart des technologies et innovations issues des groupes haut de gamme XX1/X01 (lire notre article de présentation), mettez y des matériaux moins coûteux, plus simples et rapides à industrialiser et vous obtenez un groupe proposant la fameuse plage de développements de 500%, robuste, un peu plus lourd, décliné en une seule couleur, moins clinquant (quoi que…) à un prix défiant toute concurrence.

Pour moins de 500 euros le groupe complet (499 euros – prix public de lancement), le GX Eagle propose…

  • Un shifter à base d’alu et de plastique, sans réglage de l’angle d’attaque du levier supérieur. Les fans de poignée tournante pourront se “tourner” vers le GripShift GX Eagle.
  • Un pédalier en aluminium 7000 forgé équipé d’un mono plateau directmount en alu embouti à froid.
  • Un dérailleur arrière en alu forgé avec visserie et mécanisme en acier inoxydable.
  • Une cassette de 12 pignons rivetés (11 en acier et le 50 dents en alu).
  • Ainsi qu’une chaîne au profil identique des X01/XX1 (avec le maillon rapide façon “banane”) mais également plus basique, qui ne dispose du traitement chrome que sur les plaques externes.

Au final, vous obtenez un groupe GX Eagle 12 vitesses à 1760g sur la balance (contre 1502g en X01 à configuration comparable) doté d’une grande partie des innovations Sram pour un tarif très bien placé de 499 euros, soit 807 euros de moins que l’ensemble X01 (1306 euros).

Disponibilité du GX Eagle en magasins : août 2017.

 

 

Sur le terrain

À nos côtés, le groupe SRAM GX Eagle a plusieurs dizaines d’heure de roulage : sur les sentiers gardois à l’occasion de sa présentation,  puis sur notre terrain de jeu ardéchois plus récemment – avec un vélo perso équipé en avant-première du GX Eagle. Il est l’heure de tirer les premiers enseignements.

Le montage est un jeu d’enfant pour quiconque sait déjà monter une transmission 11 vitesses. La seule réelle différence est que le 12 vitesses est nettement plus sensible au réglage du “B gap”, la distance précise entre le galet supérieur du dérailleur et les dents du grand pignon de cassette. Sans l’outil adéquate de mesure Sram et un réglage minutieux, le passage de rapports en milieu de cassette peut devenir un enfer.

A l’usage, comme on pouvait s’y attendre, le passage de vitesse est plus brusque et moins fluide que sur du X01 12v. Ça claque davantage, c’est moins onctueux. Mais pour le coup, bonne nouvelle, la différence de qualité du shifting semble s’être resserrée entre ces deux groupes 12 vitesses, comparée à la différence de fonctionnement qui subsiste entre ces même groupes en 11 vitesses. Et vu l’écart de tarif, le GX Eagle est promis à un grand avenir.

Le pédalier est de bonne facture. Ça ne bronche pas, les manivelles ne marquent pas plus que ça et la déco n’est pas pour l’instant altérée par les frottements des chaussures.

A posteriori, face à un X01 Egle, le GX Eagle – au fonctionnement plus “pataud” – semble moins sensible à la qualité et l’usure de la câblerie, ainsi qu’à l’obligation d’avoir une patte de dérailleur parfaitement droite pour fonctionner correctement.

Pour terminer, la chape de dérailleur plus longue qu’en 11v est tout de même plus exposée et à la merci des éléments extérieurs. La vie de notre premier exemplaire de dérailleur GX 12 s’est arrêtée il y a quelques heures sur le passage archi-connu d’une ligne étroite entre deux blocs rocheux.

Résultat des courses, la chape s’est tordue sans trace apparente d’impact. Pourtant, en près de deux ans, jamais un dérailleur 11v n’avait souffert à cet endroit. Pour avoir le coeur net quant à fiabilité et la durabilité de ce genre de configuration pour un usage Enduro, le GX Eagle fera l’objet d’un essai longue durée…

 

 

Tableau comparatif des technologies/prix/poids

En attendant, on conclut cet article avec la publication des tableaux comparatifs permettant de cerner, point par point, les différences qui marquent chaque élément des groupes XX1, XO1 et GX Eagle…

 

Article lu 26 619 fois. Merci !