La première journée de compétition Enduro World Series 2017 Millau a connu une razzia française à tous les niveaux, ou presque : Elite, Dames, Master, U21… Les français semblent à leur avantage sur les cailloux et sous la pluie de l’Aveyron…

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance pour certains, dont Adrien Dailly en début de journée. Même sort pour ses adversaires directs au classement général. Voyons plutôt…

 


Temps de lecture estimé : 4 minutes – Photos : Enduro World Series


 

 

Direct dans le bain !

Pour le premier jour de compétition, les alentours de Millau ont réservé les mêmes conditions délicates que les jours précédents : pluie, fraîcheur, terrain particulièrement glissant… De quoi se mettre directement dans le bain, et comment !

On en parlait en introduction à ce week-end : de la première à la 7eme place, le classement général provisoire avant l’épreuve comptait une ribambelle de Champions du Monde et d’hommes en forme. Il est quasi certain que ce ne sera plus le cas à l’issue de cette étape. 

Dès la première spéciale du jour, Jared Grave abandonne sur chute et perte de sensibilité au bras droit. Au même moment, Martin Maes casse sa chape et sa roue arrière, tandis que Jérôme Clementz vit des débuts en retrait hors du Top 20…

 

 

Petite frayeur…

Même son de cloche ou presque, mais plus de réussite en ce qui concerne Adrien Dailly. Victime d’une crevaison sur la fin du premier chrono, il remporte tout de même la spéciale, et poursuit la journée sur sa lancée : 2eme à quelque secondes de la tête. 

Si la situation en reste ainsi, il pourrait bien profiter de l’aubaine pour prendre la tête du classement général provisoire. Sam Hill et Greg Callaghan, de leurs propres aveux, n’ont pas connu une première journée formidable. 

9eme et 11eme, les deux prétendants au titre peuvent perdre de gros points si les positions se confirment. Pas autant que Richie Rude – crevaison et chute dans la SP3, puis fin de journée en perdition – 60eme à l’issue du premier jour, mais tout de même. Si les prestations des hommes qui les précèdent se confirment, le scénario pourrait bien être à l’avantage d’Adrien Dailly… 

 

 

 

On a dit frenchies ?!

Car à l’issue de la première journée, c’est bien une nuée de pilotes français qui occupe la tête du classement. Alex Cure en tête ! On présentait Théo Galy, lui et son Devinci “non stické” complètent le podium.

Autres habitués des terrains cassants : Dimitri Tordo, Damien Oton, Florian Nicolaï, Nicolas Quéré  et Thomas Lapeyrie complètent le top dix et s’invitent (à nouveau) dans les débats. Si l’on pousse jusqu’au top 15 : 10 français dans les 15 premiers ! 

Presque un record, plusieurs années pourtant désormais, après l’internationalisation de la pratique… Et sur un terrain pas si connu et reconnu que peuvent être le Seignus d’Allos ou Valloire…

 

 

Par ailleurs…

C’est pourtant bien une razzia française qui marque le premier jour de cette Enduro World Series Millau. Les autres classements n’en démordent pas. Estelle Charles et Théotim Trabac chez les U21, Karim Amour chez les Masters et Cécile Ravanel chez les Dames…

Il n’y a bien que chez les Masters Dames, où seule Mary Mc Conneloug concourt, que la règle connait son exception. Pour le reste, pas une seule tête de classement provisoire n’échappe aux bleus. Reste à confirmer, ce samedi, à travers les 4 spéciales encore au programme de la compétition !

 

Résultats du premier jour > http://www.enduroworldseries.com/wp-content/uploads/2017/06/ews_france_results_day_with_penalties_1.pdf

 

Deuxième jour à suivre en directhttp://www.endurotribe.com/2017/06/ews-millau-2017-chrono-live-resultats/

Article lu 8 399 fois. Merci !