Transvésubienne 2017 – Alexis Chenevier, brave parmi les braves

La Transvésubienne n’a pas failli au double qualificatif de moderne et classique qui avait été annoncé pour cette édition 2017. Non seulement la priorité pour les tracés était de mettre encore plus en exergue le côté ludique et sportif mais toutes les références fondatrices de la réputation de cette course d’exception : endurance, témérité, dépassement de soi, n’ont pas été trahis.

Si l’on ajoute une météo extrêmement propice et clémente, on peut comprendre toute la joie que manifestaient les 450 candidats à la conquête qui ont inscrit leur nom à la course des courses.

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes / Compte rendu de l’Organisation / Photos : Cyril Charpin/UCC


 

 

Un gros niveau et des résultats serrés

La Transvésubienne 2017 s’inscrira dans l’histoire comme un grand moment de sport avec des victoires disputées au plus haut niveau que ce soit en musculaire avec le duel Chenevier/Looser ou en VTTAE avec l’affrontement des spécialistes tels Kenny Muller ou Mehdi Gabrillargues mais surtout des grandes marques comme Moustache, Lapierre ou Haibike pour lesquels un podium consolide l’image de fiabilité et d’autonomie.

Le Sport avec une majuscule est toujours de mise sur la Transvésubienne pour les centaines d’amateurs qui se lancent après plusieurs mois de préparation dans cette aventure unique où le dépassement personnel et les capacités à franchir tous les obstacles se mêlent au plaisir de la découverte d’un cheminement et de paysages d’exception jusqu’au Graal du franchissement de la ligne d’arrivée.

La première journée était une mise en jambe avec un prologue conçu comme un concentré de Transvésubienne et allait permettre aux riders premium de gagner de précieuses secondes de bonus et à tous les autres d’avoir un échantillon de ce qu’ils auraient à affronter le lendemain

En fin stratège, Alexis Chenevier déjà quadruple vainqueur mettait le paquet pour créer un écart de 2 minutes avec son principal adversaire, le suisse Konny Looser. Les risque que le quadruple vainqueur de la Transvésubienne allait prendre pour prendre ce bonus allaient être salutaires puisque c’est grâce à cette stratégie qu’il remportera sa cinquième victoire.

Les 2 coureurs ont mené conjointement la course du début à la fin mais Konny Looser a pris les devants sur le final à la faveur d’une crevaison d’Alexis Chenevier.

Un autre concurrent émérite complète le podium tant envié de la Transvésubienne : Emeric Turcat qui devance le suisse Emmanuel Allaz.

 

 

Kristien Achten sacrée

Même si la catégorie est très loin d’atteindre la parité en nombre de participantes, les Dames qui se lancent dans la Transvésubienne méritent un très grand respect, d’autant plus si elles franchissent la ligne d’arrivée.

La Belgique est à l’honneur avec Kristien Achten qui franchit la première la ligne d’arrivée en 8h12 ce qui la situe en une fantastique 56ème place au scratch. Jeanette Mayr prend la 2ème place avec un écart de 32 minutes. Maëlle Vanderkam 3ème, Aurélie Grosse 4ème et Juliette Courtigne 5ème n’auront pas failli à leur promesse de performance.

 

 

Le VTTAE à l’honneur sur la première étape de l’E-Bike Serie by Loisibike

Pour les VAE, la Transvésubienne servait de première étape à l’Ebike Serie by Loisibike 2017 et il était particulièrement intéressant de voir les progrès technologiques et les préparations spécifiques auxquels avaient eu recours les constructeurs pour la préparation des montures de leurs pilotes officiels.

Pour le team Lapierre, on notait un mini système de couverture chauffante pour diminuer l’effet négatif de la froideur du départ très matinal en altitude pour leur batterie !

C’est sous les yeux d’un Nicolas Vouilloz bien dépité de ne pouvoir prendre le départ pour cause d’ennuis physiques que les nouveaux “furieux” de la discipline s’élançaient de La Colmiane à 6h45.

Au premier quart d’heure de la course, le vainqueur en titre 2016 Olivier Giordanengo montrait déjà quelques signes de méforme ce qui n’allaient pas l’empêcher d’obtenir une méritoire 5ème place.

Alors que son challenger Mehdi Gabrillargues sur Haibike prenait la place de favori, c’était sans compter sur la pugnacité et l’attaque du suisse Florian Golay (Lapierre) grand habitué de la Transvésubienne avec de nombreux podiums dans les 15 dernières années en musculaire mais c’est finalement Kenny Muller (Moustache) qui allait remporter cette étape d’Ebike Serie by Loisibike, démontrant ainsi que la régularité et la gestion de course étaient aussi primordiales pour gagner cette épreuve hors normes.

Mehdi termine 2ème devant un autre nouveau venu dans le palmarès du haut niveau de l’Ebike Serie by LoisiBike Kieran Page, qui coiffe Florian Golay pour la 3ème place à la faveur d’une crevaison.

 

 

Des féminines de choix sur VTTAE

Chez les Dames électriques, le duel entre la Suisse (sélectionnée olympique 2008) Nathalie Schneitter et Nadine Sapin quintuple vainqueur de la Transvésubienne en musculaire tournait en faveur de l’azuréenne qui faisait d’elle la première Dame franchissant l’arrivée de la Trans en VAE.

Au sortir de cette édition, toutes et tous soulignaient la concorde qui régnaient dans le cœur de tous les acteurs qu’ils soient participants, organisateurs ou accompagnateurs.

 

Résultats completshttp://www.ucc-sportevent.com/transvesubienne/#resultats

 

 

Après la TransV, la TransW !

Désormais, il y a un rendez-vous d’automne pour tous les addictes de l’esprit Trans avec la nouvelle Transvalléenne TransWest qui verra sa première édition organisée le 1 octobre 2017. A vos crampons et rendez-vous sur la ligne de départ à Gréolières les Neiges pour une arrivée sur la plage de Théoule sur Mer dans 5 mois !

Infoshttp://www.ucc-sportevent.com/transwest/

Article lu 3 009 fois. Merci !