Au terme d’une nouvelle journée de compétition chèrement disputée, on connait les vainqueurs de la quatrième manche Enduro World Series 2017. Adrien Dailly & Cécile Ravanel l’emportent chez les élites, accompagnés de Karim Amour, Eliot Heap et Estelle Charles dans les catégories d’âge…

 


Temps de lecture estimé : 5 minutes / Photos : Enduro World Series


 

 

Conditions de course

La météo s’annonçait d’abord clémente au début de la semaine précédant les reconnaissances. Le premier jour de ces dernières s’était même déroulé sous un franc soleil et sur terrain sec. Mais finalement, le risque de précipitation de la nuit/du début de journée de samedi se sont transformés en alerte.

Les pluies importantes du jour ont eu un sérieux impact sur le terrain et les choix se sont fait d’une certaine manière en vue du jour J. À ce petit jeu, certains sont plus à l’aise que d’autres. Richie Rude notamment, déclarait en début de course ne pas être convaincu d’avoir fait le bon choix de pneus…

Le terrain n’a visiblement pas séché autant que prévu, et les conditions sont donc restées mitigées ce dimanche, ne refroidissant visiblement pas les ardeurs d’une foule venue en nombre pour supporter le favori local…

 

 

Greg Callaghan en reste à deux…

Mais premier enseignement du jour, Greg Callaghan – local de l’étape / favori logique / double vainqueur en date de cette épreuve et leader du classement général – ne triple pas la mise sur ses terres. La faute à deux spéciales mal menées, dont une où il perd près de trente secondes sur chute.

Il subit ainsi la dure loi du coup du chapeau : les probabilités de réussir se réduisent au fur et à mesure des opportunités. Un résultat somme toute logique aussi après un début de saison solide, et une fatigue / tension à son paroxysme ici.

Nul doute que les quelques semaines de repos à venir lui permette de récupérer un peu, et retrouver de la fraîcheur pour affronter la chaleur torride de la prochaine étape : en France, à Millau, début juillet…

 

 

Les favoris au rendez-vous

Hormis l’Irlandais, les autres favoris répondent présent. On citait en introduction les Dailly, Hill, Clementz, Rude, Maes… Tous ces grands noms sont au rendez-vous et occupent le haut de la feuille de classement.

Une indication qui permet d’y voir plus clair, et de conforter pour de bon la short-list des favoris au titre Enduro World Series 2017 ! À mis-saison commence ainsi à se dessiner une tendance, et l’idée que le futur titré puisse figurer parmi ces noms n’est pas anodine.

Et au soir de cette nouvelle étape, c’est bien Adrien Dailly qui prend l’ascendant. Avec sa victoire du jour, il empoche 500 points de la gagne. Une victoire acquise dans un mouchoir de poche et un dénouement presque intenable…

 

 

Pour 5 petites secondes

On pouvait s’y attendre : avec 6 spéciales et peu de dénivelé, l’Emerald Enduro de Wicklow réserve toujours une issue qui se joue à quelques secondes près. Cette fois-ci, elle a tourné à l’avantage du jeune et prometteur français, pour la seconde fois cette saison.

Vainqueur de 3 spéciales sur 6, Adrien Dailly n’a pas pour autant survolé la course. Il a même chuté dans le dernier chrono du jour, ajoutant au suspens déjà intenable qui a pu entourer le dénouement. Mais au final, c’est bien lui qui coiffe ses adversaires direct, au premier rang desquels Sam Hill, une nouvelle fois second en Irlande. Suivent Martin Maes, Richie Rude et Jesse Melamed… Deux gros noms, et une confirmation.

Les frenchies ne sont pas en reste, même si l’on note quelques difficultés chez les meilleurs représentants. Damien Oton, victime d’une crevaison dès la seconde spéciale, et Jérôme Clementz, victime d’une chute dans la dernière du jour, perdent quelques places et points précieux dans leur quêtes. Florian Nicolaï, lui, replace son nom dans les hauteurs du classement, après un début de saison discret.

 

 

Dans les autres catégories

Une fois de plus, la course élite hommes l’emporte au rang des combats les plus disputés. Cela n’enlève rien aux performances des autres vainqueurs du jour.

Chez les dames, le duel attendu entre Cécile Ravanel et Isabeau courdurier a tourné à l’avantage de la première, la seconde ayant tenu la comparaison jusqu’à la spéciale 3, avant de perdre pied dans les débats.  C’est Katy Winton et Andreane Lanthier Nadeau qui en profitent et complètent le podium de nouveaux visages féminins.

Chez les Masters, nouvelle victoire française, et Karim Amour continue sa razzia. Déjà vainqueur de toutes les manches depuis le début de saison, il s’impose une nouvelle fois devant son dauphin, Nigel Page. Le manager de Sam Hill peut être heureux de son week-end puisque chez les Espoir U21, un de ses pilotes l’emporte aussi…

Eliot Heap devance Thibault Laly, français vainqueur de la manche précédente à Madère. Chez les filles, Estelle Charles réitère sa performance d’il y a quinze jours : seconde victoire en autant de participation en Enduro World Series pour la jeune française…

 

 

La suite

Tout ce beau monde a désormais quelques semaines de repos bien méritées. un peu plus de quatre exactement, avant de prendre la route pour débuter les reconnaissances de la prochaine étape, durant les Natural Games, à Millau en vue du week-end des 1er et 2 juillet.

Si chez les dames et chez les Masters, les places de leader sont solidement attribuées, le classement reste plus que jamais serré chez les hommes. À l’issue de cette manche, Greg Callaghan arrivera en France toujours leader du général, mais avec des écarts plus resserrés que jamais. 60 points séparent le premier d’Adrien Dailly, revenu 3ème. Quand on sait que 50 points séparent le premier du second sur une manche…

Voilà l’occasion de vivre une nouvelle étape palpitante dans cette saison qui tient des promesses de suspens déjà plus importantes que l’an passé à la même période où la saison avait déjà pris un coup sur la tête avec la domination sans partage de Richie Rude. Cette fois, tout est encore possible… À très vite, pour en vivre la suite !

 

Résultats complets > http://www.enduroworldseries.com/results/2017-round-4-county-wicklow-ireland/

Article lu 4 958 fois. Merci !